Schneider Electric encourage les industriels français à adopter une feuille de route énergétique pour maintenir leur avantage compétitif

Consommations électrique et gazière records, tensions d’approvisionnement dans plusieurs régions françaises, tarif historique du mégawattheure à l’EPEX SPOT1… La vague de grand froid qui a touché le continent européen ces derniers jours a mis en lumière
la période mouvementée que traversent actuellement la France et l’Europe sur le plan énergétique.
À cette conjoncture compliquée pour l’approvisionnement et la consommation d’énergies, s’ajoutent des interrogations de plus en plus nombreuses sur la structure profonde du paysage énergétique français.

Sur le même sujet

Les tarifs jusqu’ici relativement faibles de l’énergie électrique en France devraient croître globalement de 65% à l’horizon 20162 et entraîner une complexification des structures de prix.
« Le système électrique français est l’un des meilleurs au monde. Cependant, les défis énergétiques, environnementaux et réglementaires auxquels il doit faire face sont de plus en plus critiques, déclare Frédéric Abbal, Président de Schneider Electric France. C’est maintenant qu’il nous faut imaginer des stratégies énergétiques intégrées capables de répondre à ces enjeux. Des stratégies qui doivent contribuer à ce que l’énergie demeure un réel avantage compétitif pour les industries françaises. »
Dans ce contexte, les entreprises, impliquées au premier rang, doivent s’organiser pour mieux affronter les temps de crise et, surtout, gérer leur énergie. C’est une feuille de route énergétique qu’il s’agit de mettre à disposition de chaque industriel, afin d’anticiper la libéralisation des marchés. Cette feuille de route apportera les outils adéquats pour faire face à l’augmentation inexorable des tarifs.
« Schneider Electric propose à ses clients une démarche d’accompagnement intégré, alliant conseil, technologies et gestion de projet. Cette approche permet d’intervenir à chacune des étapes de la gestion de l’énergie, détaille Pierre Tabary, Directeur Energy Management Services3 (EMS), Schneider Electric France. Si la récente vague de grand froid a particulièrement accéléré la promotion de l’effacement électrique, notamment grâce aux près de 600 MW mis à la disposition du réseau par Energy Pool, Schneider Electric va plus loin en proposant le programme Energy Roadmap 2015. »
Grâce aux acquisitions et partenariats stratégique récents (Summit Energy, Energy Pool, Vizelia) désormais regroupés au sein de l’activité Energy Management Services, Schneider Electric est capable d’offrir une panoplie de services de gestion de l’énergie : participation à la définition des objectifs et de la stratégie énergétique de l’entreprise, à la politique d’achat d’énergies, contrôle et modulation des EPEX SPOT SE gère les marchés de l’électricité Day-ahead et Intraday en Allemagne, en France, en Autriche et en Suisse. Ces pays représentent plus d’un tiers de la consommation électrique européenne. EPEX SPOT est une société européenne (Societas Europaea) basée à Paris avec une branche opérationnelle à Leipzig. 314 TWh ont été négociés sur les marchés d’EPEX SPOT en 2011.
Le 26 janvier 2012 à l’Hôtel Intercontinental de Paris, Schneider Electric a présenté son offre EMS lors de la conférence « Comment se préparer à l’augmentation des coûts énergétiques ? » dans le cadre de sa volonté de sensibiliser dès aujourd’hui tous les secteurs industriels aux enjeux énergétiques de demain. Plus de 72 représentants d’entreprises et institutions ont répondu présents.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte