Régulation et Gestion Technique des Bâtiments : le marché 2011

2011… une année positive marquée par un manque de visibilité de l’activité. Nous avons le plaisir de vous présenter l’édition 2011 de notre évaluation annuelle du marché de la Régulation et de la GTB.

Sur le même sujet

Nous avons assisté en fin 2010 à une légère reprise qui a permis de dégager à nouveau une croissance globale. Comment notre secteur a-t-il évolué sur 2011 ? Où en sommes-nous depuis le début de la crise ?

L’année 2011 est marquée par un maintien de la croissance de l’activité sur le premier semestre. Par contre le manque de visibilité sur le portefeuille de commandes démontre la fragilité de cette stabilisation. Il est même à noter un fléchissement de la croissance au 2ème semestre, sans doute lié aux difficultés boursières qui rendent les décisions de prise de commandes plus difficiles à prendre. Les choix se font de plus en plus à court terme, ce qui engendre un manque de visibilité.
Quels sont les impacts des nouveaux labels, de la mise en application partielle de la RT 2012, de l’évolution des directives européennes pour le marché de la Régulation et de la GTB pour cette année ?
Au global, sur 2011, nous pouvons noter une croissance timide de 1,6% identique à celle évaluée en 2010. Elle confirme bien une stabilisation du marché depuis le début de la crise, il y a presque 4 ans.
Nous allons vous présenter les variations de notre marché et analyser leur répartition dans les différents domaines du marché de la Régulation et de la GTB :
– Chauffage Individuel et Collectif,
– Ventilation et Climatisation,
– Gestion Technique des Bâtiments,
– Services associés à toutes ces activités.
En 2008, nous affichions un marché global évalué à 330,4 M€, point haut historique du marché. L’année 2009 a été marquée par une chute à 308,8 M€. Le marché global 2010, estimé à 313,7M€, permet un retour au niveau de 2007 qui était de 314,3 M€. L’année 2011 estimée à 318,7 M€ confirme bien que nous avons tourné la page de la chute mais cette variation positive de 1,6% ne nous permet pas encore de retrouver notre niveau historique de 2008.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte