Citylone propose une solution de gestion autonome de l’éclairage extérieur

Citylone propose une solution de gestion autonome de l’éclairage extérieur

DP Citylone Juin 2012 Adaptée à tout type de ballast (ferromagnétique, DALI, 1-10V), tout types de lampes (sodium, LEDs…) elle permet de gérer de manière automatique un éclairage dans une zone donnée. Cette solution peut être évolutive vers un système de télégestion complet et est développée sur la base du protocole LonWorks®; ce modèle permet de rester dans un système ouvert et interopérable (non propriétaire). Solutions de gestion autonome de l’éclairage Chaque mât est équipé d’un contrôleur SL31 autonome (tout type de modèle). L’allumage et l’extinction sont assurés par le système général. Les contrôleurs calculent le point milieu nuit en fonction de la nuit précédente ; ils vont ensuite déterminer, en fonction des temps T1 et T2 choisis et paramétrables (entre -8H et +8H), quand doit se faire la gradation. Ces temps ne sont pas forcément identiques. A la fi n de ce temps, le contrôleur envoie l’ordre d’allumage à 100 %. Les temps T1 et T2 ainsi que le niveau de gradation sont paramétrables à l’aide d’une simple télécommande. Un mode de dérogation permet également de forcer le système pour un allumage sans gradation automatique. Avantages – installation très simple (sans aucun repérage des noeuds) permettant de faire des […]

Sur le même sujet

DP Citylone Juin 2012 Adaptée à tout type de ballast (ferromagnétique, DALI, 1-10V), tout types de lampes (sodium, LEDs…) elle permet de gérer de manière automatique un éclairage dans une zone donnée.
Cette solution peut être évolutive vers un système de télégestion complet et est développée sur la base
du protocole LonWorks®; ce modèle permet de rester dans un système ouvert et interopérable (non
propriétaire). Solutions de gestion autonome de l’éclairage
Chaque mât est équipé d’un contrôleur SL31 autonome (tout type de modèle). L’allumage et l’extinction sont assurés par le système général.
Les contrôleurs calculent le point milieu nuit en fonction de la nuit précédente ; ils vont ensuite déterminer, en fonction des temps T1 et T2 choisis et paramétrables (entre -8H et +8H), quand doit se faire la gradation. Ces temps ne sont pas forcément identiques. A la fi n de ce temps, le contrôleur envoie l’ordre d’allumage à 100 %. Les temps T1 et T2 ainsi que le niveau de gradation sont paramétrables à l’aide d’une simple télécommande. Un mode de dérogation permet également de forcer le système pour un allumage sans gradation automatique.

Avantages
– installation très simple (sans aucun repérage des noeuds) permettant de faire des économies d’énergie
avec un investissement limité
– contrôleur autonome, ne nécessitant aucun autre accessoire
– modification des paramètres à l’aide de la télécommande
– paramétrage sur le premier contrôleur qui transfère la modifi cation aux suivants par Courant Porteur en Ligne
(utilisation du réseau électrique existant pour envoyer et recevoir des informations ) : ceci évite de programmer
chaque contrôleur individuellement (sauf version Solo)
– heures de variation adaptées à la durée de la nuit et évolutives selon les périodes de l’année
– mode de dérogation pour maintenir l’éclairage toute la nuit
– possibilité d’évolution facile vers un système complet de télégestion sans changement des contrôleurs
(sauf version Solo)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte