Prix ACE de la conception Lumière(ex aequo) : Raon l’Etape

Raon-l’Étape
Affirmer la spécificité des lieux en s’imposant une économie d’effets

Sur le même sujet

Chef de lieu de canton du département des Vosges, située au confluent de la Meurthe et de la Plaine, Raon-l’Étape a reçu, en 2009, le prix de l’aménagement urbain dans la catégorie des villes de moins de 10 000 habitants.

À cette date, a été distingué l’aménagement du quai de la Victoire. Aujourd’hui, après une seconde tranche d’aménagement confortant le paysage vert le long des berges de la Meurthe, lui a été attribué le prix de la conception lumière (ex aequo), ACEtylène distinguant ses éclairages.

« À mon sens, le projet d’éclairage de Raon-l’Étape résout le paradoxe de notre époque », estime Agathe Argod qui, assistée de Flore Siesling, ont toutes deux étudié la scénographie lumière. À savoir, « apporter un confort nocturne aux espaces ainsi qu’une identité aux aménagements tout en s’imposant un minima énergétique ».
En premier lieu, un projet lumière requiert plusieurs exigences : mise en valeur d’un aménagement ; définition des ambiances nocturnes ; rôle sécuritaire…
Mais, à présent, l’environnement et les économies d’énergie s’imposent. Le minimalisme souhaité pour le projet d’éclairage de Raon-l’Étape a conduit à limiter les points lumineux et à défendre la présence de zones d’ombre en centre-ville. « Par exemple, la Meurthe elle-même reste noire et devient le support des réflexions », explique Agathe Argod pour qui le « minima » énergétique se décline en 3 priorités :
– optimisation de la consommation électrique de l’installation en travaillant l’efficacité lumineuse des matériels, le contrôle de l’éblouissement, l’adéquation des hauteurs de feux et des longueurs de crosse… « Notre objectif ? Limiter le nombre de points lumineux » ;
– diminution des opérations de maintenance en choisissant des sources de longue durée de vie et des régimes d’éclairage différenciés afin d’accroître la longévité de l’installation ;
– utilisation de matériaux « durables » tels que les mâts en bois, dont la fabrication et l’acheminement offrent un profi l’environnemental performant.
« Notre proposition générale d’aménagement a ainsi affirmé la spécificité des lieux tout en profitant d’une grande économie d’effets », conclut Agathe Argod.

QUI A FAIT QUOI ?
· Maîtrise d’ouvrage : ville de Raon-l’Étape
· Maîtrise d’ouvrage déléguée : Société d’Équipement Vosgienne
· Architecte / Urbaniste mandataire : Atelier Cité Architecture
· Paysagiste : Grandeur Nature (1re tranche) et ARPAE (2e tranche)
· Scénographie lumière : Scène Publique, Agathe Argod assistée de Flore Siesling
· BET hydraulique : Sinbio
· BET structure : groupe Alto
· Installateur : Sobeca

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte