Le gouvernement baisse de 20% le tarif d’achat des centrales solaires !

Le gouvernement baisse de 20% le tarif d’achat des centrales solaires !

Le gouvernement baisse de 20% le tarif d’achat des centrales solaires !” Alors que le mécanisme qui vise à revoir à la hausse le tarif d’achat de l’énergie pour les petites puissances photovoltaïques n’est toujours pas à l’oeuvre, le gouvernement vient de mettre un sérieux coup de frein au développement des projets de grande puissance. En effet, les centrales solaires d’une puissance maximum de 12 MWc disposaient d’un tarif d’achat de 10,24 cts /kWh (tarif T5). Ce prix compétitif en baisse régulière, prouvait selon le syndicat des professionnels de l’énergie solaire, Enerplan, “la capacité d’engagement des acteurs du secteur à produire une énergie propre avec un très faible coût sur la CSPE“. Le gouvernement a donc décidé de baisser ce tarif de 20% pour le ramener à 8,40 cts /kWh. Et qui plus est, cette mesure serait rétroactive au 1er octobre… “Que les grands projets concernés soient contraints dans leur éligibilité en fonction de la provenance des matériels et prestataires qui composent une installation serait tout à fait recevable et acceptable, or ces critères ne sont pas pris en compte” explique le syndicat. “Cette décision unilatérale de baisser le tarif sans bonifier le contenu européen de l’offre n’est que préjudiciable […]

Sur le même sujet

Le gouvernement baisse de 20% le tarif d’achat des centrales solaires !” Alors que le mécanisme qui vise à revoir à la hausse le tarif d’achat de l’énergie pour les petites puissances photovoltaïques n’est toujours pas à l’oeuvre, le gouvernement vient de mettre un sérieux coup de frein au développement des projets de grande puissance. En effet, les centrales solaires d’une puissance maximum de 12 MWc disposaient d’un tarif d’achat de 10,24 cts /kWh (tarif T5). Ce prix compétitif en baisse régulière, prouvait selon le syndicat des professionnels de l’énergie solaire, Enerplan, “la capacité d’engagement des acteurs du secteur à produire une énergie propre avec un très faible coût sur la CSPE“. Le gouvernement a donc décidé de baisser ce tarif de 20% pour le ramener à 8,40 cts /kWh. Et qui plus est, cette mesure serait rétroactive au 1er octobre…

Que les grands projets concernés soient contraints dans leur éligibilité en fonction de la provenance des matériels et prestataires qui composent une installation serait tout à fait recevable et acceptable, or ces critères ne sont pas pris en compte” explique le syndicat. “Cette décision unilatérale de baisser le tarif sans bonifier le contenu européen de l’offre n’est que préjudiciable à l’industrie qui pouvait compter amortir les outils de production et renforcer sa compétitivité grâce aux volumes de ces projets.

Le solaire se développera suivant deux grands marchés, le solaire dans le bâtiment avec les enjeux du bâtiment à énergie positive et également par le solaire de grande puissance qui apportera les volumes nécessaires à la décroissance des coûts et à l’amélioration de la compétitivité de la filière solaire française. Que le gouvernement maintienne ses engagements de méthodes, de dialogue et de concertation sur ces deux segments de marché. Enerplan demande un statu-quo immédiat sur le tarif T5 et la mise en place d’une table ronde avec les services de l’Etat pour que les motivations de ces changements soient expliquées et qu’un consensus soit établi pour mettre en œuvre la parole Présidentielle” a indiqué Thierry Mueth, Président d’Enerplan

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte