Application – Electricien3e n°40

UNE INSTALLATION DOMOTIQUE SIMPLE

Ce client propriétaire d’un duplex rue Mouffetard, à Paris, avait un besoin simple : accroître son confort de vie en automatisant sa maison pour plus de tranquillité.

Sur le même sujet

C’est l’installateur Olivier Parisi, société SEPG (lire notre article p. 26), qui s’est occupé du projet, sous la direction de l’architecte Stéphanie Despringre, de L’Espace apprivoisé. Avec le client, ils se sont rendus au Concept Store de la marque Legrand pour découvrir le système MyHome et l’étendue des produits proposés. « Ce qui a plu au client, c’est la simplicité apparente du fonctionnement, surtout les scénarios. En travaillant sur le projet, le fait de pouvoir limiter les interrupteurs et va-et-vient fastidieux que demandait l’installation a rendu l’utilisation de la domotique évidente. L’éclairage était conçu avec une multitude de points lumineux différents pour créer de nombreuses ambiances dans un lieu qui demandait beaucoup de points de commande en raison de sa configuration. Au-delà du confort et de l’épuration esthétique, la domotique a apporté une subtilité de la gestion des éclairages très agréable. » Sur ce chantier, il a travaillé sur la gestion de la lumière, des volets, de l’alarme, du contrôle vidéo, la mise en place de scénarios, la station météo pour contrôler l’ouverture et la fermeture des volets, le pilotage par iPad et iPhone, et également le contrôle à distance depuis un ordinateur. L’ensemble des composants est issu de la technologie MyHome de Legrand/ Bticino excepté la station météo de la marque Hager. « La marque Legrand n’a pas encore conçu de station météo complète, mais elle y travaille », assure Olivier Parisi.

appli2-E40appli3-E40
« Nous avons placé trois écrans tactiles de 3,5 pouces dans la chambre, le séjour et dans une pièce annexe. Ce dispositif a été complété par une dalle 15 pouces dans le couloir pour assurer un contrôle centralisé des appareillages.»
La difficulté du projet, Olivier Parisi l’a rencontrée lors de la mise en route, mais il a pu compter sur le soutien de la marque Legrand « J’ai été aidé par le fabricant. Ils m’ont assisté pour la première mise en service. »appli4-E40 appli5-E40

SATISFAIRE TOUS LES BUDGETS
Dans l’entreprise Bocher-Leroy, le budget d’un chantier moyen est évalué à 40 000 euros, prix qui comprend l’équipement électrique, l’éclairage et la domotique. Les clients qui souhaitent automatiser leur habitat sont souvent confrontés à des budgets supérieurs à ce qu’ils étaient prêts à investir. Pour autant, à chaque besoin, sa solution de prix. Nicolas Bocher, dirigeant de l’entreprise familiale Bocher-Leroy, est de temps en temps confronté à cette problématique et s’emploie à trouver des solutions pour toutes les bourses.
évolutive et nous avons répondu aux priorités du client. Le reste de la bâtisse pourra être équipé au fur et à mesure. »

MIEUX IDENTIFIER LES BESOINS POUR OPTIMISER LE BUDGET
Bien souvent, le client n’a pas idée du budget qui lui permettra de concrétiser son projet. Chez Bocher-Leroy, la première question que l’on se pose porte sur les circonstances dans lesquelles le client a élaboré son projet : visite d’un salon, participation à un forum, une discussion entre amis, etc. Cette première approche permet d’avoir une idée générale de ses attentes. L’étape suivante consiste à identifier ses habitudes de vie. Il n’est pas rare d’observer une disparité entre ses attentes et ses besoins réels. « Il est de notre devoir de recentrer le client sur ses vrais besoins pour l’orienter vers une proposition qui entre dans son budget. Les besoins identifiés, il convient d’établir les fonctionnalités qui simplifieront la vie de nos clients en répondant aux attentes de modernité, de technologie et d’avant- garde écologique. »

DES PRODUITS SUR MESURE
Autre possibilité : adapter les produits aux besoins spécifiques du client. Inutile d’avoir des appareils à fonctionnalités multiples si la moitié n’est pas exploitée. Aujourd’hui, le réseau rassemble 120 fabricants qui participent à l’évolution des produits et à leur diversification. « Si la volonté du client est d’ouvrir et de fermer ses volets roulants en fonction du taux d’ensoleillement du jour et de la nuit, une station météo pourvue de cellules photoélectriques sera suffisamment performante, nul besoin d’avoir une quinzaine de fonctionnalités annexes. »

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte