Cseee – actualités – Électricien3e n°43

2012 : Pour anticiper, les électriciens doivent rester au courant…

Enjeux environnementaux, accessibilité, sécurité, haut débit… la feuille de route des électriciens est chargée pour adapter leur activité aux évolutions des différentes réglementations qui les concernent. Entre obligations et opportunités, voici quelques sujets qui méritent une attention particulière.

Sur le même sujet

Inflation réglementaire, enjeux technologiques ou de société, le monde professionnel vit sous l’influence de multiples changements. S’il est impossible de tout connaître ou de tout maîtriser, il faut cependant veiller à ne pas laisser les trains passer. À défaut, on peut se laisser surprendre, voire se mettre en danger. Les questions évoquées ci-après sont loin d’être les seules à mériter attention, mais les prendre en considération est déjà une manière de sortir la tête du guidon.

La fibre optique prête à investir Les bâtiments neufs 

Depuis le 1er avril 2012, le déploiement de la fibre optique devient obligatoire dans tous les immeubles neufs, à la charge du propriétaire. Tous les bâtiments dont les permis de construire seront déposés à partir de cette date seront assujettis à cette obligation. La loi du 17 décembre 2009 relative à la lutte contre la fracture numérique a introduit l’obligation pour toute personne établissant des lignes de communication à très haut débit en fibre optique d’en permettre l’accès à tout opérateur qui en fait la demande. Afin d’intégrer ce nouveau principe, le décret du 14 décembre 2011 complète l’article R. 111-14e du code de la construction et de l’habitation. Il permet le multifibrage des logements neufs, en introduisant la possibilité de mettre en place jusqu’à quatre fibres par logement dans les zones à forte densité. Ces dispositions s’appliquent aux bâtiments à usage principal d’habitation ayant fait l’objet d’une demande de permis de construire déposée à partir du 1er avril 2012. Le texte de l’article précise que lorsque le bâtiment est à usage mixte, il doit également être équipé de lignes de communication électronique à très haut débit en fibre optique desservant, dans les mêmes conditions, chacun des locaux à usage professionnel.

Conseils : se former pour être en mesure de répondre aux futures demandes des maîtres d’ouvrage. Aforelec propose le stage de 3 jours VD 4551 : Mise en oeuvre de la FTTH et FTTB (installateurs, techniciens BE). 01 40 55 14 05 / contact@aforelec.fr Consulter le « Guide pour le raccordement des logements neufs à la fibre optique » sur le site de l’Ignes http://www.ignes.fr

amiante : uLtraprioritaire en 2012

L’amiante est un enjeu de prévention majeur pour le BTP compte tenu de sa présence dans plus de la moitié des bâtiments en France. Un rapport officiel sorti en septembre 2011 a renforcé l’attention sur les risques d’exposition et, depuis le début 2012, l’évolution sur le sujet de l’amiante est rapide. L’arrêté du 23 février 2012 est venu redéfinir les modalités de la formation des travailleurs exposés ou susceptibles d’être exposés à l’amiante. Les électriciens sont particulièrement concernés par la sous-section 4, article R. 4412-139 du code du travail (activités d’entretien et de maintenance sur MCA), qui concerne le personnel réalisant des interventions susceptibles de provoquer l’émission de fibres d’amiante. Un décret du 4 mai 2012 relatif aux risques d’exposition à l’amiante a suivi, et le gouvernement entend, dans un souci de protection des travailleurs, modifier encore la réglementation.

Conseils : respecter et faire respecter impérativement le principe « pas formé, pas toucher ». Se procurer le DVD gratuit sur le site http://www.amiantereponsedexpert.fr/ et s’en servir pour sensibiliser et former. Consulter la fiche électricien sur http://www.oppbtp.fr/documentationamiante/ . Aforelec propose des formations :

01 40 55 14 05 / contact@aforelec.fr

accessibilité des erp : 2015 cest demain

C’est un volet important de la loi du 11 février 2005 dite loi « handicap » concernant le cadre bâti. L’accessibilité des établissements accueillant du public doit être effective au plus tard le 1er janvier 2015. Cette mesure concerne les établissements privés (hôtels, restaurants, salles de spectacle, etc.) comme publics (écoles, gymnases, mairies, salles des fêtes, etc.). Plus de 650 000 établissements sont concernés.

Conseils : le site des pros de l’accessibilité http://www.travaux-accessibilite.lebatiment.fr/ apporte des informations variées et permet aux professionnels de connaître les modalités pour devenir pro. À noter le guide téléchargeable « Cafés, hôtels, restaurants et discothèques : réussir l’accessibilité » récemment sorti, qui fournit des indications et des bonnes pratiques pouvant être déjà utilisées pour les domaines où l’électricien est concerné.

hicule électrique se préparer au démarrage

Le marché n’a pas encore pris une réelle dynamique. 1 200 voitures électriques ont été immatriculées en France au premier trimestre 2012. Mais l’objectif du Grenelle de l’environnement de 75 000 points de recharge publics en 2015 et 400 000 en 2020 reste d’actualité. Les entreprises d’installation électrique ont un rôle clé à jouer pour le développement des infrastructures de recharge, qui est une condition essentielle pour développer le parc. 2015 sera l’année clé avec la mise en application du décret de 2011 sur les exigences relatives aux infrastructures de recharge dans les bâtiments existants. Ce sera aussi l’année d’un renforcement considérable de l’offre de véhicule chez les constructeurs.

Conseils : connaître les offres des différents constructeurs d’infrastructures de recharge et préconiser dès à présent leur installation aux clients lors des travaux. Se procurer le guide des infrastructures de recharge (Irve) sur demande auprès de la FFIE www.ffie.fr et celui de l’Inrets http://www.inrets.fr.

Évoluer vers le grenelle Les conditions se précisent

Quand bien même le marché reste timide, de nouveaux repères se mettent en place qui ne peuvent qu’inciter les entreprises à ne plus attendre pour se former et se qualifier dans le domaine des économies d’énergie et des énergies renouvelables. Fin 2011, l’Ademe lançait la mention « Reconnu Grenelle Environnement » qui constitue pour les entreprises et artisans un gage de qualité et de respect d’une série de normes en termes de performance énergétique. Elle permet également d’identifier plus clairement la qualité des installations concernant des travaux d’économies d’énergie et des équipements utilisant des énergies renouvelables. En obtenant le 1er avril 2012 l’accréditation Cofrac. (Comité Français d’Accréditation), Qualifelec a renforcé les possibilités pour ses entreprises qualifiées d’obtenir la mention RGE et de se préparer ainsi à l’étape dite de l’éco-conditionnalité, selon laquelle, dès le 1er janvier 2014, seuls les travaux réalisés par les entreprises RGE seront éligibles aux aides (crédit d’impôt développement durable, éco prêt à taux zéro, PTZ… ). En mars dernier un rapport sur les contrats de performance  nergétique préconisait une accélération du dispositif avec notamment la création un dispositif permettant aux maîtres d’ouvrage publics ou privés de recourir à des prestataires qui s’engagent sur une diminution chiffrée de la consommation énergétique.

Conseils : étudier les conditions pour obtenir la mention RGE et/ou pro de la performance énergétique, suivre les formations Feebat « Efficacité énergétique » et obtenir les qualifications nécessaires. Signer la charte « Bâtir avec l’environnement ».

S’INFORMER EN PERMANENCE SUR L’ACTUALITÉ PRO ?

Deux fois par mois le flash infos CSEEE diffuse aux professionnels l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur les nouvelles lois et réglementations et sur l’actualité du secteur. Il renvoie à une documentation complète et actualisée en permanence.

Comprendre la génération Y pour en faire un atout

Le terme « génération Y » désigne les personnes nées entre 1978 et 1994. Cette génération se distingue assez nettement des précédentes par ses valeurs et son comportement. Sa priorité est l’épanouissement personnel, elle préfère le travail collaboratif aux méthodes directives et aux hiérarchies trop formelles et sa culture est celle de l’instantanéité, des TIC, de l’apprentissage par l’action, de la mondialisation.

L’évolution de la pyramide des âges fait que la génération va représenter bientôt la moitié des effectifs des entreprises ! Elle est incontournable. Autant dire que pour valoriser son capital humain, une entreprise doit être en capacité d’intégrer la génération Y et la motiver. La matinée du 23 octobre la CSEEE organise un colloque sur la génération Y et les entreprises d’équipement technique en collaboration avec le GCCP (Syndicat Génie Climatique et Couverture Plomberie).

Des spécialistes et des professionnels d’entreprises répondront aux questions :

Qu’est-ce que la génération Y et que représente-t-elle aujourd’hui ? Quels sont les comportements qui la caractérisent et pour quelles raisons ? Comment intégrer et manager la génération Y et faire de ses qualités un atout pour le développement de l’entreprise ?

Renseignements et demandes d’invitation :

contact@cseee.fr

LES ANCIENS DU CFA DELÉPINE CRÉENT LEUR ASSOCIATION

A l’occasion de leur verre de l’amitié du 30 mai 2012, les anciens du CFA Delépine ont concrétisé leur projet d’une association qui a vocation à réunir tous ceux, apprentis et professeurs, qui depuis la date de la création de l’établissement en 1974 y ont été intégrés. L’association favorisera les échanges conviviaux et contribuera au rayonnement de l’établissement et à l’information et l’intégration des jeunes. Les statuts sont prêts pour un lancement officiel de l’association prévu fin septembre.

Pour plus d’infos écrire :

contact@cseee.fr ou formulaire d’inscription

 

Une matinée d’information

L’Aforelec organise le 21 juin dans les locaux du CFA Delépine à Paris 11e une matinée d’information spécialement dédiée aux chefs d’entreprise, responsables RH et de formation. Au programme, une visite des installations pédagogiques, une présentation des formations et des échanges avec l’équipe de l’Aforelec et les formateurs présents. L’équipe du CFA Delépine sera également à la disposition des entreprises qui souhaitent accueillir des apprentis.

Au programme :

• Habilitations électriques

• Fibre optique FTTH

• Travaux sous tension

• Installations photovoltaïques

• Les nouveautés 2012 : Infrastructures de recharge pour véhicule électrique, sécurité Incendie, vidéo surveillance, management – maintenance

• Pour participer : contact@aforelec.fr

OLYMPIADES DES MÉTIERS INSTALLATION ÉLECTRIQUE

Sélectionné !

Le CFA de l’électricité Delépine à Paris 11e a été chargé d’organiser les sélections régionales aux 42es Olympiades des métiers qui se sont déroulées le 26 mars pour la catégorie installation électrique.

Guillaume Pinard, apprenti du CFA Delépine en 1re année de BTS avec l’entreprise Ineo tertiaire IDF, s’est distingué en remportant la médaille d’or. Il participera aux finales nationales à Clermont-Ferrand du 22 au 24 novembre 2012 et tentera d’être sélectionné pour la compétition internationale à Leipzig (Allemagne) du 2 au 7 juillet 2013.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte