Applications – Optimisation « revêtement-éclairage LED » – Lumière n°01

Applications – Optimisation « revêtement-éclairage LED » – Lumière n°01

Optimisation « revêtement-éclairage LED » Pour la 5e édition de l’appel à projets lancé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL), visant à soutenir les actions entreprises en faveur de l’innovation routière, le projet « Lumiroute », porté par Spie Batignolles Énergie avec l’aide de sa filiale spécialiste des routes Malet et du fabricant de matériel d’éclairage Thorn, a été désigné lauréat dans les thématiques « Matériaux et équipements durables »… Une réussite collective revenant largement à la pugnacité de Marc Jackubowski, directeur technique et du développement de l’entreprise Malet. Depuis 1910, « l’avenir est en route » pour l’entreprise Malet implantée à Toulouse (31). Depuis 2009, date de son entrée dans le groupe Spie Batignolles, cet avenir connaît une nouvelle envergure accentuée par la proximité avec une autre filiale du groupe, l’entreprise d’équipement électrique et lumineuse Borja, implantée à Villemur-sur-Tarn (31). Cette dernière a conseillé la participation de Thorn au projet « Lumiroute » faisant de cette collaboration inédite entre professionnels des chaussées et experts en éclairage une référence environnementale au niveau de l’aménagement des éco-quartiers. La technique d’éclairement routier classique, consistant à optimiser un projet d’éclairage en misant seulement sur le choix des optiques et son contrôle […]

Sur le même sujet

Optimisation « revêtement-éclairage LED »

Le dimensionnement des installations d’éclairage routier fonctionnel est principalement défini par le niveau de luminance de la route ; c’est-à-dire la quantité de lumière réfléchie par la chaussée. La puissance électrique consommée dépend ainsi directement des optiques des luminaires associées aux caractéristiques photométriques des revêtements.

Le dimensionnement des installations d’éclairage routier fonctionnel est principalement défini par le niveau de luminance de la route ; c’est-à-dire la quantité de lumière réfléchie par la chaussée. La puissance électrique consommée dépend ainsi directement des optiques des luminaires associées aux caractéristiques photométriques des revêtements.

Pour la 5e édition de l’appel à projets lancé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL), visant à soutenir les actions entreprises en faveur de l’innovation routière, le projet « Lumiroute », porté par Spie Batignolles Énergie avec l’aide de sa filiale spécialiste des routes Malet et du fabricant de matériel d’éclairage Thorn, a été désigné lauréat dans les thématiques « Matériaux et équipements durables »… Une réussite collective revenant largement à la pugnacité de Marc Jackubowski, directeur technique et du développement de l’entreprise Malet.

Depuis 1910, « l’avenir est en route » pour l’entreprise Malet implantée à Toulouse (31). Depuis 2009, date de son entrée dans le groupe Spie Batignolles, cet avenir connaît une nouvelle envergure accentuée par la proximité avec une autre filiale du groupe, l’entreprise d’équipement électrique et lumineuse Borja, implantée à Villemur-sur-Tarn (31). Cette dernière a conseillé la participation de Thorn au projet « Lumiroute » faisant de cette collaboration inédite entre professionnels des chaussées et experts en éclairage une référence environnementale au niveau de l’aménagement des éco-quartiers.

La technique d’éclairement routier classique, consistant à optimiser un projet d’éclairage en misant seulement sur le choix des optiques et son contrôle électrique, avait ses limites. C’était ignorer, faute de solution pour s’en affranchir, que la chaussée change d’aspect avec le temps alors même que la surface de la route est un élément déterminant dans les calculs d’éclairage.

De fait, adapter les optiques des luminaires à de nouvelles formules de revêtements routiers afin d’en tirer le meilleur parti d’un point de vue énergétique apparaissait comme un axe de recherche intéressant.

Dans ce contexte, les nouveaux enrobés R2, développés par l’entreprise Malet, associés à la technologie LED permettant de piloter au plus juste le niveau et la répartition de la lumière, constituent les deux axes novateurs du projet « Lumiroute ». D’autant plus que, conclut Jacques Lecocq, Application Support Manager Outdoor Lighting chez Thorn, « outre les 40 % d’économie d’énergie estimés, cette association “revêtement-luminaire” doit également permettre de réduire jusqu’à 17 % les implantations d’éclai- rage public ». Les expérimentations projetées nous permet- trons de revenir sur ce projet.

Le luminaire Styled est équipé du nouveau système électronique EQFlux offrant la possibilité de piloter à distance le flux et de changer la direction d’émission du faisceau lumineux. Cette solution permet d’adapter la puissance lumineuse au vieillissement de la chaussée et de maintenir le niveau et l’uniformité de luminance conformes aux exigences de la norme d’éclairage des voies de circulation.

Le luminaire Styled est équipé du nouveau système électronique EQFlux offrant la possibilité de piloter à distance le flux et de changer la direction d’émission du faisceau lumineux. Cette solution permet d’adapter la puissance lumineuse au vieillissement de la chaussée et de maintenir le niveau et l’uniformité de luminance conformes aux exigences de la norme d’éclairage des voies de circulation.

EXPÉRIMENTATIONS À SUIVRE

Le consortium « Lumiroute » va expérimenter les innovations proposées sur site. Les suivis techniques auront lieu courant 2012 sous l’autorité du Réseau scientifique et technique du MEDDTL (ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement). Des réunions permettront au comité de suivi, composé du maître d’ouvrage, du maître d’œuvre et des diverses entreprises intervenant sur le chantier, d’évaluer l’expérimentation au cours du temps. Si les résultats sont concluants, le ministère délivrera un « certificat de bonne fin ou label » validant définitivement ce projet. Les solutions testées et approuvées pourront alors être largement déployées.

Cette mission est assurée par le Service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements (Sétra) et par le Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (Certu), en collaboration avec le bureau exécutif du groupe des experts routiers et en partenariat avec les autres membres du réseau scientifique et technique de l’État.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte