Edito j3e 815 : Contrefaçon, certification, conformité et assurances

On constate de plus en plus de contrefaçons dans le domaine de la basse tension. Les produits achetés sur Internet, via différents sites bien connus, mélangent le vrai et le faux de façon organisée. Cela crée non seulement un désordre sur le marché, mais introduit un risque d’incidents graves dans les installations.
Nous avons, à plusieurs reprises, dénoncé ce phénomène. Compte tenu de l’ampleur qu’il prend, aussi bien dans le milieu des applications domestiques que dans le bâtiment, de nouvelles mesures s’imposent.

Sur le même sujet

Sans pour autant tomber dans ce que la Commission européenne appellerait de « l’entrave technique aux échanges », il convient d’étudier comment agir de façon coordonnée avec l’ensemble des professions concernées.

3e Group, avec ses supports de presse et Internet que sont j3e, electricien3e, les guides3e et www.3egroup.fr, se propose de lancer une réflexion incluant à la fois les professions du domaine électrique, le bâtiment, mais aussi les organismes de contrôle et les assurances.

Pourquoi les assurances ?
Ce sont elles qui ont les clés en n’assurant pas ou en différenciant les primes si les installations sont considérées conformes suite à un contrôle, ou si l’ensemble de la chaîne qui va du constructeur au distributeur et à l’installateur s’est engagée sur la conformité aux normes et aux règles d’installation. La règle des 3C doit s’imposer.
Cette approche collective, impossible sur le Net, confirmera le rôle essentiel de la distribution technique et doit être étudiée de façon segmentée, selon la nature des clientèles. Le débat est lancé. j3e, au travers de tables rondes et sur Internet, va y apporter sa contribution. À vous de réagir. www.3egroup.fr est à votre disposition.
C’est plus qu’une nécessité pour sauvegarder un marché et une qualité à la fois des produits et des installations. L’exemple allemand, que nous avons déjà évoqué et qui n’est pas transposable à l’identique, doit malgré tout nous inspirer.

Jean-Claude KARPELÈS

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte