Dossier CES 2013 : maison connectée et domotique

Dans une si petite prise, Fibaro a réussi à intégrer le contrôle Z-Wave, le suivi de la consommation électrique, et même un système de leds s’éclairant de différentes couleurs en fonction de la consommation. Un module qu’il suffit de brancher entre la prise électrique et l’appareil à piloter. Difficile de faire plus simple !

Sur le même sujet

III. Maison connectée et domotique

Dans notre domaine, qui dit maison connectée dit généralement maison intelligente, et donc domotique. Mais le CES n’est pas l’évènement le plus marquant pour ce domaine. D’ailleurs, les deux principaux intervenants à ce sujet étaient ZigBee et Z-Wave. Pas de KNX, Creston, etc… Alors que l’alliance ZigBee proposait essentiellement des concepts et assez peu de solutions “finales”, l’alliance Z-Wave, elle, était si riche que j’y ai passé quasiment une journée entière. Les box domotiques utilisant ce protocole se multiplient (Vera de Micasaverde, Home Center de Fibaro, Zipabox de Zipato…), avec des interfaces de plus en plus conviviales, qui facilitent leur intégration et leur utilisation (notamment à l’aide d’applications smartphone / tablette vraiment très conviviales, cf video Fibaro: http://www.youtube.com/watch?v=bUz343beeVU ). Les modules domotiques Z-Wave se multiplient également et gagnent en maturité: modules très fiables, petits, esthétiques. Un excellent exemple est le dernier module prise de Fibaro.

 

Dans une si petite prise, Fibaro a réussi à intégrer le contrôle Z-Wave, le suivi de la consommation électrique, et même un système de leds s’éclairant de différentes couleurs en fonction de la consommation. Un module qu’il suffit de brancher entre la prise électrique et l’appareil à piloter. Difficile de faire plus simple !

Aeontec, lui, proposait un film à coller sur n’importe quelle fenêtre, permettant d’opacifier sa fenêtre d’une simple commande Z-Wave. La maison du futur devient à la portée de n’importe qui.

Citons toutefois au passage certains constructeurs qui préfèrent jouer la sécurité, et proposent une solution compatible avec les deux technologies, comme SmartThings ou encore Iris.

 

Mais sans aller aussi loin, il est possible de rendre sa maison intelligente à l’aide des objets connectés, qui commencent à pulluler. A ce sujet, la France n’est pas en reste, avec la station météo connectée Netatmo, qui s’est vu tout de même remettre trois récompenses au CES ! Cette station météo, connectée en wifi, permet non seulement de suivre la pression, température et humidité intérieure / extérieure, mais également le taux de CO2 et le niveau de bruit ambiant afin de mesurer la qualité de la pièce. L’objectif final est de mettre à disposition de tous une carte réelle des températures, les plus précises possibles, relevées par toutes ces stations à travers le monde (selon Netatmo, ces températures peuvent varier de 3 à 6° par rapport à Météo France, selon que l’on se trouve dans une zone de bâtiments plus ou moins dense).

Une autre société française qui a beaucoup fait parler d’elle est Hapilabs, qui a conçu une fourchette connectée pour suivre votre alimentation. Après une interview en live par CNN au début du salon, le stand Hapilabs n’a pas désempli de visiteurs et journalistes en tout genre, et s’est même vu être mentionnée comme l’une des 5 innovations majeures du CES 2013 ! Withings a présenté également son nouveau pèse personne connecté, qui en plus de mesurer votre poids et indice de masse corporelle, mesure également le taux de CO2 et la température de la pièce. Balance pour bébé, tensiomètre, traqueur sportif, sont autant d’objets connectés qui étaient proposés par cette société.

Suite du dossier :

I. La télévision

II. Maison connectée et électroménager

III. Maison connectée et domotique

IV. Maison connectée et objets connectés

V. La e-santé

Par Cédric locqueneux

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte