Objets connectés : l’ouverture vers la nouvelle domotique

Les objets connectés qui se développent ne font que contribuer à l’intelligence du bâtiment et avec eux l’intérêt d’utiliser la domotique.

Sur le même sujet

Ces dernières décennies, les besoins ont changé. La société a évolué notamment avec le développement incessant des nouvelles technologies. L’ipad et l’iphone, avec leur fonction tactile, ont démocratisé l’accès à la technique. Il est devenu indispensable d’adapter l’intérieur à ces besoins pour une meilleure condition de vie. Ainsi, un habitat intelligent permet de migrer vers une réelle efficacité énergétique sans risque d’accident. Tous les objets connectés qui se développent ne font que contribuer à cette ‘’intelligence’’ et avec eux l’intérêt d’utiliser la domotique.

En 2020, les experts prédisent 50 milliards d’objets connectés alors que seulement  20 milliards sont actuellement en service. Allier domotique, connectivité et objets intelligents est  un objectif pour plus de sécurité et de confort au quotidien.
Lors du Consumer Electronic Show de Las vegas, (dossier complet dans ce numéro), 1/3 des exposants soit 900 entreprises présentaient des objets connectés ou mobiles. Il s’agit là de la nouvelle domotique qui ne se limite pas au contrôle des volets, de l’éclairage ou d’un home cinéma communicant. Elle prend place dans tous les secteurs de notre vie. Le confort de nos vies va passer par un contrôle permanent de notre environnement pour satisfaire ce que chacun juge comme son indispensable. Bien sûr, l’intérêt premier de la domotique porte sur la fonction énergétique dont le chauffage, la ventilation, l’éclairage, la climatisation ou encore la production d’eau chaude représentent aujourd’hui près de 80 % de la consommation totale et augmentent régulièrement compte-tenu du coût croissant de l’énergie. Mais ce sont bien tous ces objets, comme la station météo, la télécommande tactile, le capteur d’humidité, la télévision ultraHD connectée, qui vont faire que la domotique va s’imposer naturellement et devenir accessible à tous.

Au CES2013, près de 80 entreprises françaises, en grande majorité des start-up étaient présentes et nombre ont été primés pour leurs innovations remarquées. Si des entreprises françaises innovent, que le marché se développe, que les consciences évoluent, les électriciens n’ont plus qu’à se former aux protocoles KNX ou Enocean, mais aussi à Zwave et Zigbee.

David Le Souder

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte