Eclairage – actu j3e n°816

étude de la filière d’éclairage

Sur le même sujet

Peut mieux faire

Prévue pour entrer en application en juillet 2012, la limitation de l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels sera finalement obligatoire à partir de juillet 2013. Cet arrêté du 25 janvier 2013 s’applique aux installations d’éclairage des bâtiments non résidentiels, recouvrant à la fois l’éclairage intérieur émis vers l’extérieur et les éclairages de façades, à l’exclusion des installations d’éclairage destinées à assurer la protection des biens.

Les éclairages intérieurs de locaux à usage professionnel seront éteints une heure après la fin de l’occupation de ces locaux et au plus tard à 1 heure du matin pour les éclairages de façades. Les éclairages des vitrines de commerces ou de lieux d’exposition seront éteints au plus tard à 1 heure du matin ou une heure après la fin de l’occupation de ces locaux si celle-ci intervient plus tard.

Des dérogations préfectorales sont prévues la veille des jours fériés chômés, pour les illuminations de Noël, lors d’évènements exceptionnels à caractère local définis par arrêté préfectoral et dans les zones touristiques d’affluence exceptionnelle ou d’animation culturelle permanente.

Une démarche incomplète selon le Syndicat de l’éclairage 

S’il salue la parution de cet arrêté, le Syndicat de l’éclairage regrette une « démarche incomplète ». Il considère que les chiffres avancés sont surévalués : cette mesure permettrait d’économiser seulement 0,5 TWh et non 2 TWh/an comme annoncé. Par ailleurs, il déplore l’absence de mesures concernant la gestion de l’éclairage pendant les heures d’activité, qu’il fasse jour ou nuit, soit au moins 90 % de ces consommations. Le potentiel d’économies en éclairage serait de 16 TWh, bien au-delà des 2 TWh espérés. Pour autant, l’optimisme reste de rigueur au Syndicat, Delphine Batho ayant annoncé vouloir  promouvoir les technologies d’efficacité énergétique active dans le projet de décret pour la rénovation énergétique des  bâtiments tertiaires.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte