Ecole Exia-Cesi – enseignement j3e n°816

Exia, l’école supérieure d’informatique du Cesi, prépare en 5 ans des professionnels en informatique, robotique et domotique. La 5e année est en partie consacrée au management d’un projet fédérateur de 6 mois (septembre-février).

Sur le même sujet

Pour que ces projets soient ancrés dans la réalité, Morgan Saveuse, directeur des études Exia, a démarché Legrand et Microsoft, il y a 18 mois. Son idée : monter des partenariats avec des industriels et faire travailler des petits groupes d’étudiants sur des projets de recherche et d’innovation tuteurés par ces entreprises. « Les deux sociétés ont tout de suite adhéré à cette idée, relate Morgan Saveuse. En ce qui concerne Legrand, la thématique choisie a été la domotique sous l’angle de l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. L’entreprise a présenté un appel à projet lors d’une vidéoconférence réunissant toutes les écoles Exia. Un travail de réflexion a été mené par les élèves à l’issue duquel 13 propositions ont été présentées. »

Nous constatons que les étudiants apprécient d’être évalués par des professionnels,
 ils comprennent mieux le monde industriel et ses contraintes.

Cinq projets ont été retenus (cartographie électrique, détection de chutes, commandes vocales, commandes mobiles, interface homme-machine en domotique). Ces propositions, ainsi qu’un projet non retenu par Legrand mais maintenu par les étudiants, se sont ajoutées à celui imaginé par l’école pour les autres élèves. Les travaux ont été menés de manière collaborative. Les étudiants des différentes écoles et des différents groupes ont échangé en permanence. Les industriels ont suivi leurs travaux et se sont montrés disponibles pour fournir des équipements et des services, clarifier ou valider des points techniques.
En février dernier, les 5 projets ont été présentés lors d’une vidéoconférence nationale et Legrand faisait partie du jury. « On peut admettre qu’un projet soit bon, même s’il reste encore des points à développer, note Morgan Saveuse. Nous attendons de nos étudiants une capacité à manager un projet et à avoir une bonne approche produit. Un point avec le fabricant dira ensuite si le projet non finalisé sera reconduit l’année suivante. »
Au final, le bilan de ce rapprochement est excellent, selon lui : « Il enrichit le cursus de nos étudiants en les confrontant à des projets d’entreprise très concrets ; l’école bénéficie quant à elle de ressources financières et/ou matérielles très utiles pour que la formation réponde aux besoins du terrain. En contrepartie, les industriels profitent des travaux de nos élèves. » De fait, la production des étudiants appartient à l’entreprise. « Nous étions d’accord sur ce point parce que nous mettions ce projet pédagogique en place ; il fallait tester sa viabilité. Aujourd’hui, nous constatons que les étudiants apprécient d’être évalués par des professionnels, ils comprennent mieux le monde industriel et ses contraintes. Nous réfléchissons maintenant à la manière de les protéger lorsqu’ils apportent des innovations. »
Côté industriel, la formule séduit : Cisco, IBM, Schneider Electric et Legrand sont déjà sur les rangs pour la rentrée prochaine.

Pour en savoir davantage sur les formations exia : www.exia.cesi.fr

 

Article sur le master Auton’Hom-e

1 commentaire

  1. Ping : J3e Mag revient sur les projets en partenariat avec Legrand et Microsoft à l’exia.cesi | Exia.cesi Arras - Ecole supérieure d'informatique

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte