Filière électrique – actu j3e n°816

étude de la filière électrique

Sur le même sujet

Des réservoirs de croissance face à la morosité

Dans son étude « Le marché des équipements et de l’installation électrique en France à l’horizon 2013 – Quels axes de développement face aux nouveaux enjeux de la filière ? », l’institut Xerfi prévoit une hausse du CA des installateurs électriques limitée à 1 % en 2013.

Selon cet institut, si l’activité des professionnels est porteuse à moyen et long terme, les perspectives de l’offre sont moins encourageantes à court terme. Le recul de l’activité dans la construction neuve se traduira par un repli de la demande en travaux électriques tandis que la baisse des transactions immobilières pèsera sur le marché de l’entretien-rénovation.

Affectés par le reflux de la production manufacturière, l’activité des négociants et la production des fabricants de matériels électriques basse tension sera, quant à elle, orientée à la baisse en 2013. Les fabricants de matériels électriques haute tension enregistreront de leur côté une hausse de leur production grâce aux investissements consentis par les gestionnaires de réseaux d’énergie RTE et ERDF.

Toutefois, l’essor des EnR et des smart grids, ou encore le développement de solutions d’efficacité énergétique pour le bâtiment, constitueront de véritables relais de croissance pour l’ensemble de la filière.

Compte tenu de leur maîtrise des technologies de transmission et de distribution électrique, les grands équipementiers de la filière (Alstom, ABB, Schneider Electric, Siemens, etc.) sont aujourd’hui les mieux placés sur ces marchés pour s’y développer.

Les installateurs de matériel électrique sont également bien positionnés, plus particulièrement les filiales des majors du BTP telles que Cegelec (Vinci) et Clemessy ou Eiffage Energie (Eiffage), de même les sociétés de services multitechniques comme Spie et Ineo (GDF Suez). Ces acteurs tireront profit de l’installation de solutions d’efficacité énergétique dans les bâtiments résidentiels et tertiaires.

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte