Master Auton’Hom-e – enseignement j3e 816

L’université de Limoges est multidisciplinaire. Elle entretient des relations étroites avec les institutionnels et les industriels, pour que les formations soient en adéquation avec les attentes du terrain. Deux atouts qui ont permis de mettre sur pied le master Auton’Hom-e, une formation unique en Europe. « L’initiative est née d’un partenariat avec les territoires Limousins qui souhaitaient favoriser le développement économique par le biais de nouveaux métiers en lien avec le vieillissement de la population, explique Laurent Billonnet, professeur en charge de ce master. L’objectif est de former de véritables “architectes” de solutions socio-économiques pour le maintien de l’autonomie des personnes. » Une thématique largement transverse puisqu’elle englobe des compétences technologiques, sociologiques, médicales, socio-économiques et médico-sociales. Les futurs lauréats du master devront savoir coordonner des acteurs de tous ces secteurs. « Il est en effet essentiel, avant de prescrire des solutions techniques, de connaître la personne, de comprendre ses habitudes, son environnement, sa capacité à utiliser les solutions qui seront installées. Il ne s’agit pas de changer son mode de vie, mais de le maintenir.» La technologie doit être un prolongement, pas une révolution.

Sur le même sujet

Nouveau master Auton’Hom-e

 Pour faire aboutir ce projet de formation, l’université a travaillé pendant plus de 3 ans avec le soutien de nombreux partenaires locaux, nationaux et internationaux (1). Legrand a décidé alors de soutenir le projet.

Pour l’université, tous ces partenariats sont très intéressants pour l’évolution des projets scientifiques, ils orientent les pratiques et permettent de répondre plus facilement à des pratiques de terrain.

Autre caractéristique de ce master : son ouverture à l’international. Déjà dans le cadre de la licence professionnelle Domotique et Autonomie, les stages effectués à l’étranger par les élèves en ont montré que les problématiques en termes d’autonomie, de prise en charge du vieillissement ou de coordination de moyens étaient similaires quel que soit le pays. Le master Auton’Hom-e est donc organisé en relation avec un consortium de 9 universités de 8 pays différents (2). L’ambition est d’obtenir pour ce master le label « Erasmus for All » à horizon 2015. Le diplôme, qui a été validé mi-2012 par le ministère de l’Éducation nationale, verra ses parcours français et franco-québécois ouvrir à la rentrée de septembre 2013.

Ajoutons pour conclure que le master Auton’Hom-e a été repéré par le groupe des écoles Mines-Télécom, et a, dans ce cadre et comme la licence professionnelle, intégré le club Larrey de l’institut qui fédère 23 formations en e-santé.

 

 

(1) Le Conseil régional du Limousin, la communauté d’agglomération du Grand Guéret, le conseil général de la Creuse, Promotelec, Legrand, l’Agence Régionale de Santé du Limousin, Axione Limousin (groupe Bouygues Télécom), la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Limousin, le Cnisam (Centre national Innovation Santé Autonomie Métier), EDF, la Mutualité française Limousin, Rexel.

(2) France, Suède, Portugal, Québec, Italie, Russie, Luxembourg, Irlande du Nord

 

Programme détaillé du master Auton’Hom-e, solutions socio-économiques pour l’autonomie des personnes :

 

http://www.sciences.unilim.fr/formation/discipline/physique/master-autonhom-e-automatique-et-informatique-industrielle/

 

article sur l’école Exia – Cesi

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte