Bilan 2012 et perspectives 2013 du génie climatique

Le syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques accompagne les entreprises et les représente auprès des instances françaises, européennes et internationales dans les travaux réglementaires et normatifs. Il les fait bénéficier de son expertise et de son réseau, et constitue une structure d’accueil et d’échanges pour leur permettre de rencontrer les acteurs de la profession. Quelques chiffres clés : 83 industriels, 240 sites dont 68 usines et 31 départements R&D, 22 000 emplois directs dont 13 000 dans l’industrie.

Sur le même sujet

Uniclima représente les secteurs d’activité suivants : chaudières et brûleurs gaz-fioul ; radiateurs à eau chaude ; énergies renouvelables, solaire thermique et chaudières biomasse ; pompes à chaleur ; froid, climatisation ; ventilation et traitement d’air des bâtiments ; filtration, dépoussiérage, assainissement des atmosphères de travail… pour des applications dans les secteurs résidentiels, tertiaires et industriels. A chaque secteur d’activité représenté correspond, au sein du syndicat, un comité stratégique dédié, présidé par un industriel, qui définit les axes d’actions. Des groupes de travail mènent les travaux nécessaires à la mise en oeuvre de ces orientations. Ils réunissent, dans chaque domaine, les meilleurs experts des entreprises adhérentes.
Quelques chiffres clés : 83 industriels, 240 sites dont 68 usines et 31 départements R&D, 22 000 emplois directs dont 13 000 dans l’industrie.
UNICLIMA – REPRESENTATIVITE SUR LE MARCHE
 Chaudières sol gaz et fioul et murales ≈ 95 à 97%
 Climatisation ≈ 92 %
 Pompes à chaleur ≈ 87 %
 Ventilation et traitement d’air ≈ 80 %
 Equipements solaires ≈ 77%
 Radiateurs ≈ 65 %
 Chaudières bois ≈ 50 %

Analyse par secteur

1- CHAUDIERES
Livraisons des chaudières à eau chaude (en milliers d’unités)
Evaluation en milliers 2012 Marché total
2011
Marché total
Evolution 2012/2011 Chaudières gaz et fioul classiques  – 5,5%
Chaudières gaz et fioul à condensation + 9%
S/total gaz et fioul ~ +1 %
(Source : Uniclima)

Le marché des chaudières gaz et fioul progresse de 1%. On notera en particulier les évolutions suivantes :
► Chaudières individuelles fioul : baisse de 7%, soit environ 60 000 unités.
► Chaudières à condensation : progression de 9 % en 2012. Cette progression présente cependant des évolutions très contrastées :
• Chaudières gaz : + 11,9%
• Chaudières individuelles fioul : – 13,7%
Leurs taux de pénétration ont ainsi été portés à 49% pour les chaudières gaz et fioul individuelles et à 63% pour les chaudières collectives >70 kW. En outre, le recul des chaudières fioul condensation (-13 %) est lié à l’effet de la crise économique, qui incite les utilisateurs à opter pour des solutions moins coûteuses.
Sur le marché de la condensation, rien n’est acquis, et ces baisses montrent que le marché de la rénovation n’a pas évolué. La progression des ventes de brûleurs confirme une stagnation de ce marché.

2- BRULEURS A AIR SOUFFLE – GAZ ET FIOUL
Le marché des brûleurs livrés en caisses est en légère hausse. Cette hausse confirme la stagnation du marché de remplacement des chaudières dans l’existant.
Livraisons de brûleurs en caisse (en milliers)
2012/2011 Brûleurs fioul  +1,5%
Brûleurs gaz +7,8%
Total brûleurs +2,3%
(Source : Uniclima)

3- RADIATEURS DE CHAUFFAGE CENTRAL A EAU CHAUDE
Le marché global des radiateurs en 2012 est en hausse : + 11,7%. Cette hausse est principalement liée au retour dans le neuf des installations de chauffage à eau chaude par anticipation de la RT 2012, notamment à travers les logements labélisés BBC.
Le radiateur à eau chaude est un émetteur de chaleur parfaitement adapté aux générateurs à haute performance de type chaudières à condensation et pompes à chaleur, que ce soit en premier équipement ou en rénovation des installations existantes.

4- EQUIPEMENTS ENR
Solaire thermique
2012/2011 Chauffe-eau solaires individuels (CESI)  -14%
Systèmes solaires combinés (SSC) -19% Surface capteurs eau chaude solaire collective  +20%
Surface totale capteurs -0,5%
(Sources : Uniclima – Enerplan)

Le marché des capteurs solaires thermiques s’est établi à 249 600 m² en 2012 contre près de 251 000 m² en 2011, soit une baisse de 0,5 %. On note une relative stabilisation de ce marché, après plusieurs années de baisses successives.
Cette stabilisation est due à la forte croissance des installations solaires de production d’ECS collective.
Les livraisons de chauffe-eau solaires individuels ont représenté seulement 25 900 unités contre 30 000 en 2011, soit une baisse de 14%. Toutefois, les colonnes solaires (ou chaudières compactes associées avec un CESI) progressent de près de 9%. Ces équipements, qui représentent désormais environ 22% du marché du CESI, sont particulièrement présents dans la maison neuve.

Côté SSC, le marché poursuit sa chute, avec une baisse de 19% par rapport à 2011. Cet équipement ne trouve sa place ni dans le neuf ni dans l’existant en France, alors qu’il est très développé Outre-Rhin.
La surface moyenne de capteurs par équipement individuel se stabilise à 4,2 m² pour le CESI et 10,9 m² pour le SSC.
Les livraisons de capteurs, destinées aux immeubles collectifs ou tertiaires, ont continué de progresser jusqu’à représenter 124 600 m² de capteurs, soit 50% du marché des capteurs solaires thermiques. La hausse de ce secteur par rapport à 2011 est de 20%. Cela est particulièrement dû au développement du résidentiel collectif neuf BBC.
L’année 2012 marque une étape importante dans l’évolution du marché solaire thermique puisque le secteur de l’eau chaude collective dépasse désormais celui de l’eau chaude individuelle.

Pompes à chaleur
2012/2011 Aérothermie sur vecteur eau  -4,6%
Aérothermie sur vecteur air (multi-split réversible) -16 %

Géothermie -17 %
Chauffe-eau thermodynamique +29 %*
Sources : PAC&Clim’Info
*GIFAM – PAC&Clim’Info
Le marché des équipements de chauffage thermodynamique renoue avec la baisse en 2012, après une stabilisation relative en 2011.
Le segment des PAC sur le vecteur eau a connu une régression de 6% par rapport à 2011.
Pompes à chaleur Air/Eau Evolution
Source : PAC&Clim’Info

Le secteur des PAC air/eau connaît une baisse de 4,6% en 2012, et se maintient aux alentours des 50 000-55 000 pièces. Signe inquiétant, ce secteur ne progresse plus dans le secteur des petites puissances (<10 kW) installées dans le neuf.
A contrario, les PAC haute température, essentiellement installées en rénovation, progressent légèrement, de 2%, mais ne suffisent pas à contrebalancer le retrait dans le secteur du neuf.

Pompes à chaleur géothermiques Evolution
Source : PAC&Clim’Info
Les pompes à chaleur géothermiques continuent de chuter fortement, à un peu moins de 6 500 pièces, soit -17% par rapport à 2011.
Le marché du chauffe-eau thermodynamique est le seul secteur à progresser, avec 34 900 pièces installées, soit une hausse de 29% par rapport à 2011. Ce secteur est principalement porté par la maison individuelle neuve.
Pompes à chaleur air/air (Multi split réversibles)
Les équipements air/air multi split réversibles baissent fortement, de 16% par rapport à 2011, pour arriver à 81 350 pièces.

Chaudières bois
Chaudières biomasse + 3,6%
(Estimation : Uniclima)
Le marché global progresse de 3,6%. L’année 2012 marque donc un arrêt de la baisse des marchés constatée en 2011 et 2010.
Les chaudières à chargement manuel représentent 58% du marché total ; elles progressent légèrement, de 1% par rapport à 2011. La part du bois bûche, qui est un marché de renouvellement supporté par l’avantage du crédit d’impôt, est donc stable, comme c’est le cas pour le fioul ou le solaire. Ce secteur subit la morosité ambiante des marchés. En revanche, les chaudières à chargement automatique, et plus particulièrement les chaudières à granulés, continuent de progresser de 20% par rapport à 2011, jusqu’à représenter aujourd’hui 33% du marché total. Ce type de chaudières vient souvent en remplacement de chaudières fioul et bénéficie d’un coût au kWh beaucoup plus économique.

5- CLIMATISATION TERTIAIRE
Les Rooftops
Le marché est estimé à 2 300 pièces en 2012 (estimation Uniclima). Comparé à 2011, le marché est en baisse de 8%. Ce sont les modèles réversibles qui tirent le marché (91% du marché) ainsi que les puissances de plus de 29 kW.
Les DRV
Après une très bonne année 2011 (record) qui s’est terminée par une augmentation du nombre de DRV de 11% par rapport à 2010, le marché s’essouffle en 2012 (baisse de 4%). La fin d’année a même été en forte baisse, puisque le marché a diminué de 7% entre septembre et décembre. La conjoncture économique impacte désormais ce marché qui semblait relativement épargné jusque-là. Le niveau de vente reste cependant élevé comparé aux années antérieures.
DRV Evolution
Source : PAC&Clim’Info

6- LES CHILLERS
Le marché des chillers a baissé de 7% en quantité d’appareils, comparé à la même période en 2011, revenant ainsi au niveau de 2009. Ce sont les machines « coeur de gamme », inférieures à 200 kW, qui résistent le mieux (- 3% par rapport à 2011), celles supérieures à 200 kW souffrent davantage et enregistrent une baisse de 13 %.

Chillers froid seul et réversibles
(toutes technologies)
Source : PAC&Clim’Info
Le marché du neuf continue de souffrir et c’est le marché de la rénovation qui soutient les ventes. Des investissements incontournables sont malgré tout réalisés dans l’industrie, les bâtiments administratifs et dans le domaine de la santé. Un report des décisions d’investissement a été constaté au cours du premier semestre 2012, compte tenu des échéances électorales. Ces reports expliquent en partie la chute du marché en fin d’année.

7- CENTRALES DE TRAITEMENT D’AIR DES BATIMENTS ET VENTILO-CONVECTEURS

L’année 2012 affiche un net repli, à – 8 %. Le coeur de gamme évolue de 71% à 74% du mix produit ; il s’agit des centrales de traitement d’air comprises entre 5 000 et 15 000 m3/h. L’intérêt énergétique apporté par ce type de solutions reste un facteur de décision. C’est également le reflet de ce qui est installé en rénovation. Ce choix de produits se fait au détriment des petites centrales (< 500 mm d’épaisseur et < à 5 000 m3/h), alors que ces produits avaient bien progressé en 2010 et 2011. Le marché des gros débits, dédié à l’industrie ou au grand tertiaire, reste stable en mix produit.

Unités terminales (ventilo-convecteurs et cassettes)
Le marché des unités terminales continue à régresser d’année en année, -5% en 2012 comparé à 2011. Cependant, on constate un tassement de cette tendance.
Evolution des unités terminales
Source : PAC&Clim’Info
La baisse de 5 % des unités terminales est notamment la résultante de la chute des ventes des cassettes (-16%), qui représente 20 % du marché des unités terminales.

8- VENTILATION DES BATIMENTS
Logement individuel
En logement individuel, le marché de la ventilation mécanique est en progression.
Techniques
Année 2012
(en unités)
Evolution par rapport à 2011 VMC* simple flux et double flux Dont : – Simple flux : …………………..Autoréglable Hygroréglable – Double flux 774 838 +3,9 % + 6 % +0,3 % -0,4 %
Aérateurs – débit < à 400 m3/h (type VMR) +3,4 %
* VMC : Ventilation Mécanique Contrôlée
Les ventes de centrales double flux haute performance (moteurs basse consommation et échangeur statique haut rendement) continuent à progresser significativement (+21,5 % par rapport à 2011).

Ventilateurs – Bâtiments collectifs et tertiaires
En centrale double flux, l’évolution des ventes en 2012 par rapport à 2011 est de – 3,7 %.
Diffusion d’air

Evolution par rapport à 2011 Grilles et diffuseurs  +5,4 %
En 2012, les surfaces équipées de poutres climatiques progresse de + 39,5% par rapport à 2011.

Réseaux aérauliques et accessoires
Techniques
Année 2012
Evolution par rapport à 2011 Conduits circulaires flexibles et rigides dont : conduits flexibles conduits rigides 23 915 137 mètres +1,6% +1,7 % +1,6 %
Par rapport à 2011, les ventes d’accessoires (standards et à joints) restent stables (+0,4%). Les accessoires à joints continuent leur progression et représentent plus de 18,5% des ventes globales d’accessoires de réseaux (contre 15,3% en 2011). La prise en compte de l’étanchéité des réseaux par le marché continue sa progression.

Face aux enjeux énergétiques dans le bâtiment, les ventes d’équipements de ventilation et de traitement d’air performants progressent significativement par rapport aux équipements standards.
Les ventes des équipements à haute performance, comme les caissons double flux individuels et les accessoires à joints pour l’étanchéité des réseaux, augmentent.

Actualité des secteurs

Qualité d’air : de la prise de conscience aux actes
L’année 2012 a été l’occasion pour Uniclima de continuer à s’impliquer sur ce sujet en participant notamment à des manifestations. Ainsi, Uniclima a confirmé son partenariat avec le Professeur Suzanne DEOUX dans l’organisation du colloque « Bâtiment et Santé » et s’impliquera encore dans la prochaine édition, qui se tiendra à Paris le 28 mai 2013 au Centre des Congrès de la Cité des Sciences et de l’Industrie, et sera entièrement dédiée à la qualité de l’air intérieur.
Uniclima a également participé au Congrès de l’AICVF où ont notamment été abordés les sujets de qualité de l’air et de la santé dans les bâtiments. Par ailleurs, comme chaque année, Uniclima a animé le forum Qualité d’Air sur le salon Pollutec.
La profession profitera de l’année 2013 pour continuer ses actions pour une meilleure prise en compte de la qualité de l’air et présentera ces sujets au sein du programme de conférences des salons Interclima+elec et Pollutec. Uniclima se réjouit de l’implication du gouvernement dans les sujets « Rénovation et qualité d’air ».
Le plan Rénovation Bâtiment annoncé par le Président de la République va encourager, entre autres solutions, l’isolation des bâtiments. Dans sa lettre de cadrage, le premier ministre, Jean-Marc AYRAULT, a indiqué à la ministre Delphine BATHO que l’isolation des bâtiments dans le cadre des rénovations ne devait pas impacter la qualité d’air des bâtiments.
Uniclima espère que la rénovation des bâtiments se fera dans les conditions optimales afin d’assurer confort et santé aux occupants.

Ventilation et traitement d’air
Perspectives : le marché de la ventilation en résidentiel se stabilise par rapport à 2011.
Dans le secteur résidentiel individuel, les ventes de simple flux continuent leur progression tandis que le double flux se stabilise. On observe une légère baisse des ventes de double flux en logements individuels ou collectifs, qui reflète les difficultés du marché du bâtiment neuf et l’absence de relais vers le marché de la rénovation.
Concernant le secteur tertiaire, les industriels ne s’expliquent pas le ralentissement observé depuis le dernier trimestre 2012, et qui se poursuit en ce début 2013.
En tertiaire, la récupération d’énergie sur les double flux ou les centrales de traitement d’air continue de représenter une part prédominante sur le marché.
ENR / Chaleur renouvelable
Perspectives / Solaire thermique :
Pour l’année 2013, une relative stabilisation est espérée pour le CESI, grâce à l’application de la RT 2012. Sans relais de croissance par la rénovation, les systèmes solaires combinés (SSC) risquent fort de continuer à chuter.
Concernant les installations dans le collectif, portées par le bâtiment neuf, une grande incertitude demeure jusqu’en 2015, car les immeubles pourront être réglementaires sans recourir au solaire, pour arriver aux 57.5 kWh moyens (au lieu des 50 kWh pour la maison individuelle). Cette situation pourrait freiner fortement le seul segment qui était en progression. Uniclima demande à ce que le solaire thermique collectif soit davantage soutenu.

Perspectives / Chaudières bois :
Le secteur de la chaudière bois a cessé de baisser en 2012, laissant espérer une reprise, qui pourrait être liée à la hausse du prix des énergies.
Perspectives / PAC :
Le contexte difficile de la construction neuve impacte directement le marché des PAC, pour lesquelles on s’attend à une année 2013 à nouveau difficile. En particulier, Uniclima s’alarme pour les PAC géothermiques, qui pourraient être amenées à disparaitre purement et simplement du marché français alors que chez nos voisins européens, elles représentent durablement un tiers du marché des PAC.

Pour autant, à moyen terme, les perspectives du marché de la PAC restent positives avec les réglementations et directives européennes, en matière d’éco design ou d’EnR.
Une interrogation demeure : les industriels du secteur pourront-ils survivre jusqu’à une reprise de ce marché en difficulté ?
Perspectives / Chaleur renouvelable
Concernant les énergies renouvelables, Uniclima a constaté une tendance à ne les appréhender que sous l’angle de la production d’énergie électrique, alors que la notion d’énergies renouvelables est plus vaste et concerne la chaleur renouvelable. Ce constat a été partagé par plusieurs acteurs de la filière, et des actions vont être lancées pour mieux promouvoir la chaleur renouvelable.
Froid et climatisation
Fluides frigorigènes
Dans la feuille de route pour la Transition énergétique, les pouvoirs publics avaient évoqué qu’il convenait de « mener des travaux d’expertise sur l’opportunité de mettre en place une taxe sur les gaz à effet de serre fluorés utilisés comme fluides frigorigènes. »
En décembre dernier, Uniclima a reçu un document, dit de « concertation », de la part du MEDDE, ne portant pas sur cette opportunité mais sur les éventuels aménagements qui devaient être apportés à une taxe dont le principe de mise en place serait déjà arrêté, alors même que les professionnels n’ont pu s’exprimer sur des documents préparatoires.
Uniclima s’oppose fortement à ce projet de taxe qui pourrait pénaliser très lourdement toutes les activités :
– En rappelant tout d’abord que le projet devait être mis en perspective avec les projets européens visant à la refonte du règlement F-Gas ; en effet ce projet de règlement vise à une réduction drastique mais progressive des HFC à fort PRG (GWP). Ce projet a reçu le soutien de l’ensemble de la filière dans son principe, même si des remarques ont été faites, notamment sur le manque de réalisme opérationnel des délais impartis. La taxe est donc inutile.
– En rappelant aussi que ce texte, tout comme la refonte du règlement F-Gas, prend pour fait acquis que les fluides de substitution sont disponibles immédiatement pour toutes les applications, ce qui est très contestable.
– En précisant que cette taxe sur les fluides aurait des conséquences dramatiques pour les industriels français qui exportent leurs productions d’équipements.

– En rappelant enfin que ces textes viennent en contradiction avec les objectifs d’autres textes comme l’Eco-Design, et plus généralement avec les objectifs de performance énergétique des équipements.
Uniclima suit ce dossier au plus près et s’appuie sur toutes les compétences et tous les soutiens dont il peut faire bénéficier les industriels.
F-Gaz
La refonte du règlement F-Gas devrait aboutir selon le projet actuel à une réduction très importante des quantités de HFC mises sur le marché européen à partir de 2015, ce qui obligera les fabricants à concevoir des équipements avec des fluides à bas PRG (GWP)
Uniclima, avec toute la filière, contribue à ces travaux et émet des doutes quant au réalisme opérationnel des délais proposés par la Commission européenne.
Aux côtés des organisations européennes (Eurovent, EPEE, EHPA), Uniclima s’oppose à l’une des dispositions de ce projet, qui viserait à l’interdiction du pré-chargement des équipements livrés et à une obligation de chargement sur site. Une telle disposition serait non seulement contre-productive au regard du risque de fuites de gaz avec l’impact sur l’effet de serre, mais elle aurait de plus des conséquences en matière de coûts liés à l’installation et des conséquences sur le terrain de la garantie des équipements. En effet, cette garantie ne pourrait plus être fournie par les producteurs, le chargement étant fait par des tiers.
Chaudières Gaz et fioul
Partenariat avec GDF-Suez : la rodmap technologique
Le 26 février dernier, Uniclima présentait aux médias, à l’occasion d’un petit-déjeuner presse organisé conjointement avec GDF-SUEZ, les résultats de leur étude commune sur les solutions énergétiques dans le résidentiel et le tertiaire à l’horizon 2020 : la roadmap technologique. Une quinzaine de journalistes, représentant pour la plupart la presse professionnelle concernée, ont assisté à cette conférence qui leur a permis d’appréhender leurs analyses sur l’évolution des performances des solutions énergétiques, les nouveaux équipements, l’information et la formation des professionnels, l’harmonisation des rythmes de la réglementation avec les calendriers de mise en marché des nouveaux produits…
La conférence, animée par Jean-Paul Ouin, Délégué Général d’Uniclima et Philippe Haïm, chef de mission Efficacité énergétique de GDF-SUEZ, a été un succès. Elle a notamment suscité la parution immédiate de plusieurs articles positifs, non seulement dans les supports présents mais également dans les titres qui n’avaient pu assister à l’événement.

Radiateurs
Dans le contexte de la RT 2012 et de la rénovation énergétique de l’existant, les radiateurs à eau chaude bénéficient d’un regain d’intérêt. Uniclima travaille activement pour faire évoluer la certification NF radiateur et la norme Européenne EN 442, pour maintenir l’harmonisation des puissances d’émission et intégrer les derniers développements techniques tant en France qu’au niveau européen.

Valorisation des radiateurs dans les labels Promotelec
Les référentiels Promotelec sont en cours de refonte en vue de leur adaptation aux exigences des labels HPE (Haute performance environnementale) à venir.
Vers une évaluation environnementale des radiateurs
Depuis 2011, Uniclima travaille sur une démarche de PEP (Profil environnemental des produits). Le projet de règles sectorielles spécifique aux radiateurs est en phase de finalisation et sera soumis à la Commission technique de l’Association PEP Ecopassport au cours du premier semestre 2013.
Réglementation

Au plan européen :
Directive Eco-design – ERP
Lots 1 et 2 :
Concernant l’étiquette énergie, un accord a finalement été trouvé pour le lot 1, ce qui permet aux travaux débutés il y a 7 ans d’aboutir enfin. En ce qui concerne l’Eco design, les règlements ont été votés par les Etats Membres, le 13 mars pour le lot 1 et le 21 mars pour le lot 2. Aux côtés d’autres organisations, Uniclima a demandé le maintien du contrôle par tierce partie et ce point a été retenu par la Commission européenne. Ce texte aura une influence structurelle sur le marché des chaudières puisque dès son entrée en vigueur, la plupart des chaudières standards et basse température seront sorties du marché. La plus grande incertitude règne sur la capacité du marché à absorber un tel changement, les utilisateurs étant dirigés vers le marché de la condensation avec les coûts induits.

Pour 2013, compte tenu du ralentissement prévisible sur le marché du neuf et de l’effet de crise qui provoque un attentisme chez les utilisateurs, les industriels reportent leurs espérances vers la rénovation, et le plan « Rénovation » initié par le gouvernement pourrait être de la plus grande importance.
Lot 6 « Unités de ventilation résidentielles et non résidentielles »
Eco-Design : pas de nouvelle du nouveau projet de règlement qui devait suivre suite au forum consultatif du 6 novembre 2012. Le comité ventilation et traitement d’air des bâtiments fera une nouvelle position centrée sur les principaux points impactant les produits : acoustique, consommation des auxiliaires, vitesse d’air maximale…
Lot 10 : étiquetage des climatiseurs et exigences d’éco-conception des climatiseurs et pac air/air de puissance inférieure à 12kW.
Deux règlements sont parus : entrée en vigueur : 1er janvier 2013 (les dates correspondent aux dates de première mise en marché des équipements). Le Règlement délégué n°626/2011 de mai 2011 concerne l’indication, par voie d’étiquetage, de la consommation d’énergie des climatiseurs. Le Règlement n°206/2012 de mars 2012 concerne les exigences d’éco-conception applicables aux climatiseurs et aux ventilateurs de confort.
L’objectif de cette directive est d’éliminer du marché les équipements les moins performants. Ce sont désormais les performances annuelles qui sont prises en compte, en chauffage et en froid. Les calculs des performances s’appuient sur la méthode développée dans la norme 14825 qui vient de paraître. Ces textes soulèvent toutefois des questions concernant la mise en place de l’étiquetage, de l’affichage des performances des combinaisons et la surveillance du marché. L’EPEE et EUROVENT ont été saisis par le comité stratégique sur ces points, afin de définir une interprétation commune au niveau européen.

Au plan français :
RT 2012
Uniclima suit avec attention le démarrage et la mise en oeuvre de la réglementation. On a noté avec satisfaction que les pompes à chaleur sol/sol et sol/eau ainsi que la notion de free-cooling, avaient été introduits dans l’arrêté modificatif, notifié à Bruxelles et dont la publication est attendue. Par ailleurs, le CSTB a élaboré le titre V pour les pompes à chaleur double service qui devrait être signé prochainement. Les travaux sont en cours pour le titre V concernant le double flux thermodynamique.
Toutefois, les industriels du froid font part de leur plus grande inquiétude concernant le retard pris dans l’élaboration d’un titre V pour les rooftops dans la méthode ThBCE. Uniclima se félicite de la concertation avec la DHUP sur les équipements manquants dans la RT2012, mais souhaite que le retard déjà pris sur le planning ne s’accumule pas. Au sujet de l’aide à la mise en oeuvre de la RT 2012, Uniclima travaille aux côtés de ses partenaires à l’élaboration de guides et de fiches pour l’intégration des systèmes du génie climatique. Ainsi, Energies et avenir a publié un guide pratique : « Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d’eau chaude sanitaire en résidentiel ». Le CETIAT et Uniclima élaborent en ce moment des fiches pratiques pour aider à la bonne prise en compte des équipements du génie climatique, à destination des bureaux d’études…
Club de l’Amélioration de l’Habitat (CAH)
Uniclima a rejoint en mars 2013 de nombreux partenaires, dont Saint Gobain, au sein du CAH, et apportera son expertise et sa contribution dans les actions et les études menées avec les partenaires du CAH. Dans un marché de la rénovation en berne, il nous faudra tous mieux comprendre ses spécificités, le rôle des différents intervenants, identifier ses freins et ses leviers, mesurer les besoins, puis mobiliser les acteurs de la filière sur des constats partagés. Pour ce faire, le CAH diffuse largement les résultats des études du Club, en expérimentant aussi des méthodes, des organisations de chantier et des outils innovants.

Salon interclima+elec H&B : nouveau lieu, nouvelles dates,
nouvelle synergie !
Le projet d’une plateforme unique en Europe a été préparé en 2012 pour que 2013 voit la réalisation d’une offre exceptionnelle :
Les salons Interclima + elec, Idéo Bain et Batimat se tiendront conjointement du 4 au 8 novembre 2013 au Parc des expositions de PARIS – NORD / Villepinte.

Interclima + elec se visitera dans les halls 1, 2 et 3. En plus d’une offre exhaustive avec la participation des acteurs majeurs dans les différents secteurs, un programme de 300 conférences fera le point sur les actualités réglementaires (France et Europe), proposera des retours d’expériences (évolutions technologiques, chantiers exemplaires, rénovations performantes…)
Retrouvez-y les professionnels qui s’engagent pour répondre aux enjeux économiques et environnementaux dans le domaine du Bâtiment.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte