Résultat du Sécuriquiz Promotelec

90% des particuliers s’estiment en sécurité électrique(1) alors que 2/3 des logements sont en insécurité électrique(2)

Sur le même sujet

En parallèle de l’étude TNS-Sofrès, l’association Promotelec révèle les résultats du « SécuriQuiz » concernant l’état des installations électriques des particuliers.

Alors que 7 millions d’habitations présentent des risques électriques et 30 % des incendies sont d’origine électrique (soit 80 000 incendies par an), une grande majorité de Français se croit en sécurité.

Face à de tels dangers pour les occupants, l’association d’intérêt général Promotelec rappelle l’enjeu d’un habitat sûr en multipliant ses actions d’information et de sensibilisation. Dans ce cadre, l’association annonce les résultats de son « SécuriQuiz », test en ligne ayant permis aux particuliers d’évaluer gratuitement, du 10 décembre 2012 au 8 mars 2013, l’état de leur installation électrique.

Spontanément, la plupart des internautes ayant répondu au quiz se pense en sécurité électrique2 tandis que l’étude TNS-Sofrès conduite pour Promotelec, révèle des chiffres plus alarmants.

Les résultats clés du « SécuriQuiz » :

La campagne menée en deux vagues, entre décembre et mars, a suscité un vif intérêt des particuliers : 15 816 internautes ont participé.

Il ressort que près de 90 % des participants s’estiment être en sécurité électrique, pourtant :

–  Près de 30 % avouent avoir un appareil électrique à proximité de leur baignoire (à moins de 2,25 m).

–  Plus de 8 % d’entre eux ont une prise de courant dans leur salle de bains, trop proche d’un point d’eau (à moins de 0,60 m).

–  32 % utilisent des multiprises branchées les unes sur les autres.

–  Plus de 40 % des répondants ignorent si leurs appareils d’éclairage portent le symbole « double carré ».

 

Les données majeures issues du baromètre TNS-Sofrès (1)

Parallèlement à ces données, le baromètre TNS-Sofrès (mis à jour à l’automne 2012) pour Promotelec sur l’analyse des Diagnostics Électriques Obligatoires (DEO), révèle que seuls 29 % des installations électriques sont en sécurité.

Près des deux tiers des rapports signalent des points d’insécurité et/ou recommandent des travaux. Le danger réside davantage en maisons individuelles (63 %) que dans les appartements (55 %).

Dans 96 % des cas, quel que soit le type de logement, les travaux recommandés sont effectués afin de remédier aux anomalies constatées à la lecture du DEO (pris en charge par les acquéreurs à 74 %).

 

Les principales anomalies constatées à l’issue d’un diagnostic électrique obligatoire (3):

–    Défaut de mise à la terre : 81 % des parties privatives en maison et logements collectifs ne présentent pas de mise à la terre.

–    Un ou plusieurs points d’insécurité dans les salles de bains : 61 %

–    Risque de contacts directs : 59 %

 

Les recommandations de l’association Promotelec

–    Quelques conseils de prévention

Si un appareil électrique se trouve à moins de 2,25 m au-dessus d’une baignoire ou d’un bac de douche, le risque d’électrocution est réel. De même, si un interrupteur se trouve à moins de 0,60 cm du bord d’une baignoire. Pour le bac de douche avec ou sans receveur, le risque d’électrocution est réel à moins d’1,20 m. L’association Promotelec recommande de faire rapidement appel à un installateur qualifié pour modifier l’emplacement de cet appareil électrique.

S’assurer que les appareils d’éclairage comportent ces symboles (matériels dits de classe II). Il s’agit de matériels possédant une double isolation : ils assurent une protection accrue de l’utilisateur contre les chocs électriques.

L’association attire l’attention sur le danger des multiprises branchées les unes sur les autres. Les circuits d’origine ne sont pas prévus pour supporter ces charges supplémentaires. Pour éviter un échauffement localisé au niveau de la prise de courant qui pourrait dégénérer en incendie, l’association conseille de recourir à un installateur qualifié pour ajouter des prises dans une pièce ou de ne brancher qu’une seule multiprise par circuit.

Rappel des responsabilités pour les propriétaires et locataires.

– Concernant le propriétaire bailleur, aucun texte règlementaire n’impose de maintenir une installation électrique existante en conformité avec les normes actuelles. Néanmoins, « un propriétaire bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître des risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique (…), et doté des éléments le rendant conforme à l’usage d’habitation » (loi SRU du 30 décembre 2000). L’association Promotelec préconise d’exiger l’attestation Consuel auprès de l’installateur électricien, preuve de la mise aux normes de l’installation.

– Concernant le locataire, ses responsabilités sont celles relatives à l’entretien courant du logement : remplacement des interrupteurs, prises de courant, coupe-circuit et fusibles, des ampoules, tubes lumineux, à la réparation des baguettes ou gaines de protection.

« La Minute » Promotelec (promotelec.com)

En écho à sa campagne de prévention en matière de sécurité électrique, et dans le cadre de sa démarche d’intérêt général, l’association Promotelec a conçu « la Minute » Promotelec, qui éduque les particuliers, à travers une animation vidéo, sur les bons usages de l’électricité et de leur installation électrique. Diffusée sur le site de l’association et ses réseaux communautaires, elle apporte des réponses accessibles au plus grand nombre sur les enjeux de société auxquels l’association Promotelec contribue à apporter des réponses pour un habitat sûr, adapté à chacun, économe et respectueux de l’environnement.

[1] Résultats du SécuriQuiz de Promotelec, auprès de 15 816 participants. Quiz mis en ligne sur le site de l’association de décembre 2012 à mars 2013.

[2] Étude TNS Sofrès octobre 2012 – Échantillon de 500 propriétaires, ayant acquis un logement après le 1er janvier 2009, dont l’installation a plus de 15 ans.

[3] Étude Promotelec-FIDI 2012 – Analyse de 5 000 rapports de Diagnostics Électriques Obligatoires de logements vendus

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte