Transition énergétique : la lumière naturelle zénithale sera-t-elle la grande oubliée ?

La France est à la traine sur les solutions d’éclairage naturel zénithal pour les bâtiments qui sont généralisées dans les pays du Nord et notamment en Allemagne. Pourtant, en plein débat sur la transition énergétique, le GIF Lumière et le Cabinet TRIBU ENERGIE dressent un constat édifiant : l’éclairage naturel zénithal est un outil incontournable pour la performance énergétique du bâtiment.

Sur le même sujet

«  La lumière naturelle zénithale pour l’éclairage des bâtiments, c’est simple, efficace, et cela répond aux exigences de développement durable des entreprises » souligne Bernard Lepage, coordinateur du GIF Lumière, un syndicat professionnel qui veut faire toute la lumière sur ces solutions. « Le problème, c’est que par rapport à ses voisins, la France sous-utilise totalement cette source de lumière et choisit des options beaucoup moins écologiques et bien plus coûteuses ».

L’éclairage naturel à l’heure de la Réglementation Thermique 2012

Dans le cadre d’une étude menée pendant plusieurs mois, TRIBU ENERGIE et le GIF Lumière ont, pour la première fois, calculé précisément le gain en termes de consommation d’énergie permis par l’utilisation accrue de lanterneaux, solutions d’éclairage naturel zénithal par excellence. Le résultat de l’étude est sans appel : le bilan énergétique du local témoin fait apparaitre un gain, de 30% à Paris et 50% à Marseille, sur les besoins en éclairage et en chauffage lorsque l’éclairage naturel par la toiture est mis en place à hauteur de 300 lux* pour 50% du temps (en % des heures d’occupation du bâtiment pendant une année).

Un objectif simple : un seuil minimum de lumière naturelle garanti

Ce seuil minimum de 300 lux de lumière naturelle pendant 50% du temps devrait donc s’imposer dans le débat actuel comme une référence. Il est essentiel d’y sensibiliser les professionnels mais aussi les acteurs de la réglementation, des normes et des différents labels de qualité environnementale.

Le GIF Lumière entend donc poursuivre son action d’information sur ce sujet et tiendra une conférence dédiée durant la seconde moitié du mois d’octobre.

* le lux est l’unité de mesure de l’éclairement lumineux. Il caractérise le flux lumineux reçu par unité de surface. Le lux sert de cadre normatif pour définir, dans les législations françaises et européennes, les niveaux minimums requis pour l’éclairage public et l’éclairage des lieux de travail. Par exemple, par une journée ensoleillée, la lumière reçue est supérieure à 50 000 lux. Par une nuit de pleine lune, elle est de 0,5 lux.

À propos du GIF Lumière :

Organisation professionnelle rassemblant les acteurs de l’éclairage zénithal en France, le GIF Lumière s’est fixé pour objectif la recherche, la diffusion des savoirs et la promotion des bénéfices de la lumière naturelle en matière de santé, d’environnement et de bilan énergétique des bâtiments.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte