En 2012, le Serce a décerné 24 prix relatifs aux résultats des entreprises en matière de prévention sécurité

Un concours moteur de la performance ! La 48ème édition du concours sécurité SERCE/OPPBTP, témoigne cette année encore de la place prépondérante de la prévention santé sécurité chez nos adhérents.

Sur le même sujet

Cet événement vise à récompenser parmi les entreprises les plus performantes en prévention des risques au cours des trois dernières années celles qui sont les mieux organisées ou font preuve d’innovation dans ce domaine. Autour de Philippe Cosson, Président de la Commission Prévention et Sécurité du SERCE, et de Paul Duphil, Secrétaire général de l’OPPBTP, le jury était composé cette année d’Anne Valachs, Directeur général du SERCE, de Lise-Hélène Cortes de la Direction Santé Sécurité d’EDF, de Christophe de Blignières de la Direction Sécurité Industrielle de Total et de Georges Lefèvre, Responsable du Département Prévention et Sécurité du SERCE.

L’année 2012 marque une fois encore le recul des accidents dans notre profession, avec un taux de fréquence record de 11,7 (contre 12,4, en 2011) et un taux de gravité de 0,66, qui semble vouloir percer le plancher de 0,70 où il se cantonnait depuis cinq ans. Ces chiffres sont un fort encouragement à persévérer et attestent que les accidents ne sont pas une fatalité, même sur les chantiers à risque.

Regards croisés : l’avis d’EDF
Lise-Hélène Cortes, membre de la Délégation prévention santé d’EDF : « La sécurité est un thème toujours plus important pour notre groupe. En témoigne la généralisation, depuis 2011, du suivi du taux de fréquence des entreprises prestataires dans l’ensemble de nos métiers. Dans ce contexte et à propos de notre participation au jury du concours sécurité du Serce, j’ai été particulièrement sensible au sérieux des dossiers présentés par les entreprises. Le nombre de participants et la qualité des pratiques engagées montrent à quel point ce thème est mis en pratique et partagé au quotidien sur les chantiers. Je profite de cette tribune pour souligner l’importance d’un travail commun entre prestataires et donneurs d’ordres, très en amont des chantiers et en toute transparence. Véritable étape de prise de conscience, c’est là une façon de prendre, chacun et ensemble, la responsabilité de la prévention sécurité. »2012 : l’année record s’ouvre à de nouveaux challenges

Je me réjouis de constater que 2012 a été une nouvelle année de progression pour notre profession en matière de santé et de sécurité au travail. Cette situation nous honore, mais nous oblige également à relever chaque année le défi de notre progression collective. Tel sera notre principal challenge dans les prochains mois, tout comme en 2012.
Je sais par ailleurs que chacune de nos entreprises saura faire vivre à travers le Département Prévention et Sécurité du SERCE les échanges d’informations qui, à la fois, conditionnent cette progression et concrétisent notre solidarité.
Je souhaite que les entreprises et leurs collaborateurs ici primés soient des exemples pour toute la profession, montrant ainsi que les accidents ne sont pas une fatalité. En complément du défi permanent de notre progression collective, l’actualité réglementaire nous désigne deux objectifs pour le futur proche.

– Le premier concerne la prévention du risque électrique. L’application des procédures définies par la norme NF C 18-510 s’imposera à nos entreprises au 1er janvier 2015. Il s’agit d’un important effort d’actualisation des compétences qui implique la totalité des chaînes opérationnelles !

– L’autre objectif se rapporte à l’amiante. Un risque que l’on pensait, pour l’essentiel, en marge de nos activités apparaît désormais prégnant et latent. La santé et la sécurité prennent donc place au travers de trois défis : améliorer l’acquis, rénover la formation à la prévention du risque électrique et s’approprier la prévention du risque d’exposition à l’amiante.

Guy LACROIX,
Vice-Président du SERCE

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte