Carton plein pour IBS 2013

La 4ème édition du salon IBS vient de fermer ses portes, après 2 journées particulièrement bien remplies … Avec 3 819 visiteurs et auditeurs (+18% par rapport à 2012) le salon de la performance des bâtiments tertiaires, industriels et collectifs semble avoir répondu à l’impatience manifeste des professionnels à se lancer concrètement dans la bataille contre premier consommateur d’énergie : le bâtiment.

Sur le même sujet

Intelligent Building Systems a fermé ses portes il y a quelques jours seulement… le journal j3e y était bien présent !

Une nouvelle fois, le salon IBS a enregistré une forte croissance, avec une progression de 18,34% de sa fréquentation.

Il a réuni 130 exposants spécialisés autour de 17 conférences, de 9 ateliers et d’un total de 85 intervenants… Aux dires de beaucoup d’entre vous, la maturité des projets était bien au rendez-vous, ce qui atteste de la dynamique de ce marché et augure d’une 5ème édition encore plus prometteuse !

L’offre sur le salon s’est montrée consistante cette année, puisqu’ils étaient exposants et partenaires à proposer aux allées pleines à craquer, des solutions et services concrets comme des logiciels dédiés, services spécifiques et plateformes collaboratives, des systèmes de contrôle pour la maîtrise des débits, des compteurs intelligents, … de quoi répondre à toutes les questions et s’adapter aux nombreuses problématiques qui se posent aux professionnels aujourd’hui.
Plus d’exigence, plus de performance, plus d’équipement et de technologies à appréhender … Les conférences y a à repenser l’intégration fonctionnelle et technique dans le domaine du bâtiment. Indéniablement, les grandes tendances 2013 comme le ” Building as a service”, le “Building Smart Grid Ready”, l’ouverture du bâtiment sur l’extérieur et la mobilité des données seront dans les années à venir, les clés d’une bonne maîtrise de la fiabilité et de la valorisation des données d’exploitation du bâtiment.

Qu’ils soient maîtres d’ouvrage, maîtres d’oeuvre, ou donneurs d’ordre, tous les acteurs de la filière sont aujourd’hui sous tension : ils sont prêts à en découdre avec le sujet et à en prendre toute la mesure : la performance énergétique, oui, mais pas seulement ! Il faudra aussi penser performance d’exploitation pour que le bâtiment devienne vraiment intelligent. IBS a donc plus que jamais vocation à identifier ces tendances, à mettre en exergue les grandes problématiques pour faire avancer, au cours de ses prochaines éditions, la marche inexorable de la lutte contre le gâchis énergétique.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte