Club domotique de la CSEEE

Club domotique CSEEE

La CSEEE organisait le 28/11/2013 une matinée d’échange du Club domotique sur la domotique comme réponse à l’adaptation du logement pour les personnes en situation de handicap.

Sur le même sujet

 

Club domotique CSEEE

Club domotique CSEEE

L’habitat adapté aux personnes âgées et/ou en situation de handicap va connaître un développement considérable dans les prochaines années.  Les secteurs de la santé et de la protection sociale ainsi que les caisses de retraite se mobilisent dès aujourd’hui pour trouver des solutions face à un problème qui apparaît comme une bombe à retardement. Les professionnels du bâtiment compétents pour répondre à ces problématiques auront un rôle essentiel à jouer.

 

« Quels handicaps, quels besoins, les enjeux et les filières de prise en charge et d’information »

Frédéric Morestin, ergothérapeute et consultant spécialisé dans ce domaine à échanger avec les personnes présentes qui étaient des bailleurs sociaux, des installateurs électriques, des domoticiens.

Cette rencontre n’abordait pas la technique de l’installation domotique. La discussion a porté sur les aspects sociologiques et toutes les réticences que rencontrent les électriciens pour expliquer les bienfaits de la domotique et surtout comment elle permet aux gens de rester le plus longtemps chez eux. Réunica parle d’ailleurs de soutien à domicile plutôt que de maintien qui ramène plus à la notion de prison dorée.reunica-domicile-cseee

Il faut bien comprendre que se poser la question de son propre vieillissement c’est accepter ses faiblesses et imaginer ses futurs handicap. Il s’agit plus de comprendre les enjeux de ce secteur, d’identifier et  connaître les acteurs qui vont porter son développement, d’identifier les besoins des clients pour apprendre à les accompagner et les orienter face à cette question à laquelle nous sommes tous confrontés un jour ou l’autre.

L’électricien est au cœur de cette problématique car que la porte d’entrée de la domotique soit l’efficacité énergétique, la sécurité ou encore les ouvrants, l’électricien interviendra sur les courants forts et faibles. Mais les arguments en faveur de la domotique ne seront pas les mêmes si cela vient d’une personne de 50 ans qui prépare son avenir ou d’une autre de 75 ans avec des difficultés à pour se déplacer.

reunica-domicile-cseee-2Cette matinée s’est soldée par la visite de l’appartement témoin pensé par Frédéric Morestin, ergothérapeute. La domotique joue le rôle de facilitateur de lien social et d’autonomie mais c’est surtout le bon sens qui a primé. Vous pouvez accéder à la visite virtuelle sur http://www.reunica-domicile.fr.

La CSEEE et ses adhérents installateurs est au cœur de la problématique et les prochaines matinées du Club domotique le confirmeront.

David Le Souder

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte