Prix solaire suisse pour un gymnase de Visp équipé en modules solaires Kyocera‏

Gymnase de Visp équipé en modules solaires Kyocera

Les modules Kyocera ont passé avec succès le nouveau test de résistance à la grêle du TÜV Rheinland (organisme de certification de Rhénanie)

Sur le même sujet

27.11.2013 – Neuss/Kyoto – Qualités esthétiques et rendement maximal, la combinaison gagnante pour le lauréat du prix solaire suisse de cette année : le complexe sportif de Visp équipé en modules solaires Kyocera.

Chaque année le prix solaire suisse est décerné à des personnes et des institutions s’engageant au profit de l’énergie solaire. Sous le patronage de l’Office fédéral suisse pour l’énergie, le prix distingue des bâtiments conçus de façon optimale et innovante en matière de consommation énergétique, ainsi que les meilleures installations dans le domaine des énergies renouvelables.
Pour ce qui concerne le bâtiment récompensé cette année à Visp (canton du Valais), la société TRITEC Services AG a installé des modules solaires Kyocera sur les trois toitures inclinées à 15° du complexe sportif. Les modules s’intègrent harmonieusement à l’enveloppe du bâtiment et donc à l’ensemble du paysage. Le bâtiment, réussi tant sur le plan esthétique que sur le plan architectural, est alimenté par une installation photovoltaïque de 145 kWc qui lui fournit 140 000 kWh/a. Malgré un emplacement relativement à l’ombre, le gymnase peut couvrir près de 41 % de ses besoins en électricité. « Nous nous sommes décidés en toute connaissance de cause pour les modules solaires de Kyocera car du fait de la situation particulière du bâtiment, nous devions assurer le meilleur rendement énergétique et la longévité des modules », déclare Adrian Wyssbrod, dirigeant du projet pour la société TRITEC.

 Gymnase de Visp équipé en modules solaires Kyocera


Gymnase de Visp équipé en modules solaires Kyocera

Ces qualités sont également confirmées par le nouveau test de l’organisme TÜV Rheinland ; comme en Allemagne, la grêle fait partie des causes de dommages les plus coûteuses sur les installations solaires, les assureurs et les bureaux d’études sont de plus en plus exigeants par rapport aux conditions de tests. Le TÜV Rheinland a donc procédé au test avec des grêlons d’une masse près de trois fois supérieure et d’une énergie cinétique quasiment quadruplée par rapport aux tests standards.* Tous les modules solaires de Kyocera ont résisté sans problème au test TÜV et ont ainsi largement répondu aux exigences suisses de la classe de résistance à la grêle 3.
Les modules solaires, fabriqués à Kadaň, en République tchèque, ont par ailleurs été les premiers au monde à résister à l’essai séquentiel de longue durée du TÜV Rheinland ; ils se distinguent en outre par une capacité de charge mécanique particulièrement élevée (5 400 N/m²). C’est l’une des raisons pour laquelle les systèmes solaires de Kyocera ont été choisis pour des lieux aux conditions climatiques extrêmes – et aux conditions lumineuses difficiles – comme les Alpes suisses. Kyocera attache une grande importance à couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur, ce qui lui permet de fournir des modules solaires de qualité constante.

* Les modules photovoltaïques ont été bombardés avec des grêlons de 35 millimètres à une vitesse de 27,2 mètres par seconde selon IEC 61215. Le test standard se fait avec des grêlons de 25 millimètres (vitesse de 23 m/s). Pour de plus amples informations : http://www.tuv.com/de/deutschland/ueber_uns/presse/meldungen/newscontentde_174018.ht ml

 

Coordonnées de contact :
Kyocera Fineceramics SAS
Jan Sustronck Parc Tertiaire Silic
21 rue de Villeneuve
BP 90439 94583 Rungis Cedex, France
Tel.: +33 (0) 1 41 73 73 38
Fax: +33 (0) 1 41 73 73 59 jan.sustronck@kyocera.de
www.kyocera.fr
Pour plus d’informations à propos de Kyocera :
www.kyocera.fr

À propos de Kyocera
Kyocera Corporation avec son siège social à Kyoto est l’un des premiers fournisseurs mondiaux de composants en céramique pour l’industrie technologique. Les domaines d’activité d’importance stratégique du groupe Kyocera (comptant au-delà de 228 sociétés filiales au 1er avril 2013) sont les technologies de l’information et de la communication, les produits destinés à améliorer la qualité de la vie et les produits écologiques. Ce groupe technologique est l’un des plus grands producteurs mondiaux de systèmes à énergie solaire grâce à la fabrication et à la mise en place de plus de 4,0 gigawatts d’équipement de récupération de l’énergie solaire. Au cours de l’exercice 2012/2013, le groupe Kyocera comptait environ 71. 000 personnes, pour un chiffre d’affaires net d’environ 10,58 milliards d’euros. En Europe, l’entreprise commercialise, entre autres, des imprimantes laser et des photocopieuses numériques, des composants micro-électroniques, des produits en céramique ainsi que des systèmes solaires complets. Kyocera est représenté en France par deux sociétés indépendantes : Kyocera Document Solutions France SA à Gif-sur-Yvette et Kyocera Fineceramics SAS à Rungis.
L’entreprise s’engage également sur le plan culturel : la fondation Inamori, créée par le fondateur de la société, décerne le fameux prix de Kyoto, l’une des distinctions les mieux rémunérées dans le monde, pour l’oeuvre de scientifiques et d’artistes renommés (environ l’équivalent de 372.000 euros par catégorie de prix).

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte