Lumiroute : une nouvelle solution économique pour les éclairages routiers

Dans l’objectif de réduire la consommation énergétique des éclairages routier, un nouveau projet ,visant à réduire la quantité d’énergie sur les chaussées, a été innové à Limoges : Lumiroute. En cas de succès le projet sera étendu à d’autres villes de France.

Sur le même sujet

Le projet Lumiroute est caractérisé par des routes enrobés de surface clairs et des luminaires de dernières générations associés à une performance énergétique avantageuse et une photométrie évolutive. Selon les cas de figure, l’économie énergétique pourrait atteindre les 38% et même les 68% pour le revêtement le plus clair : « Il y a donc moins de nuisance lumineuse, les lampes étant moins puissants, la nécessité d’installer moins d’équipements puisque les candélabres sont plus espacés et une réduction de la sensation d’éblouissement », explique le responsable de la R&D chez Malet (travaux publics).

Cyril Chain, du Centre d’Etudes et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’engagement, énumère les différentes étapes quant à l’élaboration du projet : “Il y aura des évaluations du niveau d’adhérence des revêtements, de leurs caractéristiques sonores, de celles des luminaires en condition d’utilisation réelle, des enjeux énergétiques, du niveau de service à l’usager et de l’impact environnemental en tenant en compte du cycle de vie et du coût financier des différentes solutions ». En effet, si le projet Lumiroute permet d’économiser de l’énergie, les coûts nécessaires à sa mise en œuvre restent plus cher que celle d’une route normale. Il a ainsi été décidé de cibler des endroits stratégiques comme les sorties d’écoles ou les passages piétons pour mettre en œuvre ce nouveau système d’éclairage.


Limoges : première ville à tester Lumiroute


Limoges, qui est engagée depuis plusieurs années dans les projets environnementaux, sera la première ville à déployer Lumiroute pour un coût de 450 000€. L’objectif est de tester cette innovation pendant 3 ans afin de savoir si son déploiement sera possible : «  Les retombées peuvent être très importantes car les applications sont multiples, avec l’éclairage de zones sensibles à la circulation, comme les écoles, les entrées de ville ou les centres urbains », confie Marc Jakubowski, directeur technique de Malet.

Limoges mettra également en place des consultations en ligne pour les piétons, les automobilistes et les usagers pour affiner l’étude des prestataires qui indiqueront les faiblesses et les points forts du nouveau prototype d’éclairage.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte