La construction zéro énergie à l’honneur pour cette 55ème édition du salon Batibouw

Cette année, la 55ème édition du salon Batibouw se tiendra du 20 février 2014 au 2 mars 2014 à Bruxelles et aura pour thèmes principaux: l’habitat abordable, la construction quasi énergétiquement neutre et le retour au bois afin de rendre son intérieur plus chaleureux et agréable.

Sur le même sujet

 

La construction énergétique des bâtiments, thème récurrent dans les directives européennes

Le Batibouw a visé juste cette année car ce sujet préoccupe fortement les belges. En effet, en décembre déjà, le séminaire sur les bâtiments quasi neutres en énergie organisé par l’organisation flamande des architectes a remporté un franc succès avec plus de 300 participants.

Le thème de la construction zéro énergie est d’autant plus d’actualité qu’un bilan est attendu d’ici 2020 afin de savoir si les consommations moyennes des bâtiments ont bien baissé de 20% en presque 20 ans, comme le stipule la directive sur la performance énergétique des bâtiments. Thème d’actualité encore avec la RATP, récemment signataire de la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires.

Les directives européennes à ce sujet sont claires: aujourd’hui, le bâtiment est dans l’union européenne un gouffre d’énergie primaire avec 40% de l’énergie totale consommée. Ainsi, le bâtiment à énergie positive sera obligatoire pour tous les logements neufs à partir de 2020. Chaque état membre pourra cependant choisir la manière d’y parvenir.

Les bâtiments énergétiquement neutres dans la pratique

Comme l’ont précisé les professeurs Dominique Vanneste (KU Leuven), Luc Goossens (UA) et Isabelle Thomas (UCL) pour le site du batibouw 2014, “ Pour respecter les exigences des bâtiments quasi énergétiquement neutres, nous devons utiliser des isolations plus épaisses et plus performantes, prévoir une bonne étanchéité à l’air, utiliser des protections solaires pour éviter la surchauffe, intégrer une ventilation énergétiquement efficace et utiliser l’énergie renouvelable pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. À l’heure actuelle, nous appliquons déjà une partie importante des mesures relatives aux bâtiments quasi énergétiquement neutres dans le cadre de la réglementation PEB. Il nous faudra donc faire encore mieux.”

Une maison au bilan énergétique neutre ne répond pas en réalité aux normes de construction standard. En effet, le chauffage domestique, l’eau chaude sanitaire et l’électricité proviennent de sources renouvelables.

Seul point noir de ce type d’habitation: les investissements sont assez lourds. Cependant, avec un certificat vert, les coûts peuvent être revus à la baisse. Les certificats verts sont des titres ou primes donnés pour la production d’électricité dite verte. Le certificat vert a pour but d’inciter à la production d’énergies renouvelables.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte