EnR plébiscitées, éco-conditionnalité méconnue

Qualit’EnR a reconduit pour la 4 année consécutive son baromètre « Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français? ». Réalisé par l’Ifop, ce baromètre révèle 5 tendances majeures :

Sur le même sujet

– 37 % des ménages français ont l’intention de s’équiper en systèmes EnR, dont 65% d’ici à 2ans;

– près de 9 Français sur 10 (88 %) préféreraient consommer l’électricité qu’ils produisent;

– 81 % des Français jugent que les EnR permettent de fairedeséconomiessurleur facture ;

– 1 Français sur 2 ignore que, dans moins de 6 mois, les aides publiques (éco- PTZ et CIDD) ne seront attribuées qu’aux personnes ayant fait appel à un professionnel qualifié RGE ;

– 63 % des Français ont confiance dans les installateurs d’équipements énergétiques (+ 11 points par rapport à 2011), 74 % d’entre eux font plus facilement confiance à un installateur disposant d’un label qualité ou d’une qualification. Par ailleurs, 91 % des ménages considèrent leur facture énergique élevée, 34 % trouvent même son montant « très élevé ».

De manière générale, toutes les énergies traditionnelles perdent en popularité :

– 9 points pour le nucléaire (45 %),

– 14 points pour le gaz naturel (66 %),

– 11 points pour le gaz de schiste (soutenu par 24 % des Français),

– 22 points pour le charbon,

– 11 points pour le fioul. Une baisse au profit des EnR: 90% des Français considèrent qu’il faut encourager leur développement.

S’il est satisfait de voir que les Français font confiance aux installateurs qualifiés, André Joffre, président de Qualit’EnR, a néanmoins relevé la faible part de ménages ayant conscience des évolutions du cadre législatif, ce qui prouve qu’un important travail de sensibilisation est à faire.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte