La région Île-de-France à l’heure du bus électrique et à la découverte de la solution d’ABB

Le 27 février dernier, Monsieur Pierre Serne, Vice-Président chargé des
transports et des mobilités au Conseil régional d’ Île-de-France, accompagné
de son Chargé de mission, Monsieur Christophe Ribet, ont découvert le bus
électrique ABB du projet TOSA à Genève.

Sur le même sujet

En Effet, Pierre Serne a exprimé sa volonté de sortir du bus diesel et de les remplacer par une solution électrique pour les transports publics d’Île-de-France. À ce titre, il a souhaité évaluer une solution déjà opérationnelle sur une ligne de transport à Genève. Il a pu ainsi échanger avec le Directeur technique des Transports Publics Genevois (TGP). « Dans le cadre du plan de sortie du diesel des bus en Île-de-France, je me dois en tant que Vice-président du STIF d’étudier toutes les solutions techniques existantes qui permettront la réussite de ce plan. J’ai ainsi été fortement impressionné par le projet TOSA qui s’apparente en terme de capacité d’emport de voyageurs à un trolleybus sans ligne aérienne de contact : un élément non négligeable permettant une bonne insertion urbaine et un meilleur accueil des habitants. Je pense que cette technologie a un véritable avenir et surtout si elle est couplée à une production autonome d’énergie renouvelable par panneaux solaires ou autres.»commente Pierre Serne suite à sa visite.

Rappel sur le projet TOSA : Ce bus articulé de grande capacité fonctionne sans lignes de contact et se recharge à certains arrêts en station en seulement 15 secondes.

ABB a développé la technologie de base de ce projet, notamment l’équipement de traction embarqué et le nouveau type de système de charge très rapide automatique. Baptisé TOSA, acronyme composé de la première lettre du nom des sociétés ayant participé au projet : TPG (société de Transport Public de Genève), OPI (Office de Promotion Industrielle genevoise), SIG (société de service public de la ville) et ABB, ce projet de bus articulé électrique ressemble à un trolleybus classique, à l’exception de son toit.
En lieu et place des classiques perches et caténaires, ce bus est doté d’un bras rétractable commandé par laser qui se connecte à un rail intégré à la station de bus. La procédure de connexion est exceptionnellement rapide et se déroule en moins d’une seconde. La technologie de charge très rapide permet aux batteries embarquées de recevoir une charge en 15 secondes lors des arrêts en station. Au terminus, une charge ultra-rapide de 3 à 4 minutes permet une recharge totale des batteries.

Grâce à ce système d’alimentation électrique innovant, l’énergie peut être stockée dans des batteries compactes avec l’énergie récupérée au freinage. Cette énergie récupérée au freinage peut être utilisée pour alimenter les moteurs électriques ou consommée à l’intérieur du bus. Une partie de ce projet a été développée et assemblée par ABB en France. Cette visite prouve la capacité d’ABB à développer des solutions électriques pour le transport public et de les mettre en œuvre très concrètement dans une ville comme Genève. « L’intérêt de cette solution TOSA est d’offrir un système de transport public de masse, 100% électrique, respectueux de l’environnement et économiquement viable en parfaite cohérence avec les orientations des métropoles Françaises autour de la mobilité durable», explique Pierre St-Arnaud, Président Directeur Général d’ABB France.

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte