Éclairage des commerces : L’influence des couleurs et de la lumière sur l’acte d’achat

Les systèmes sont développés pour rendre les produits intelligents, mais l’intelligence et l’oeil humain disposent de facultés supérieures. 80 % de nos sensations passent par la vue et il est donc impératif de redonner de la couleur. Les LEDs permettent de jouer sur l’intensité lumineuse et le rendu des couleurs afin de mettre en valeur les produits et objets. Le magasin doit être beau grâce à son illumination. Ce qui brille attire l’oeil, les curiosités, et fait rêver ! Négliger l’éclairage de la boutique, c’est négliger l’accueil de la clientèle.

Sur le même sujet

Pour conclure une vente, il est plus important de faire appel aux émotions de l’acheteur plutôt qu’à sa raison. Le lien émotionnel est plus fort et plus durable, il est aussi moteur de la fidélité du client. Il a été démontré que l’espace commercial et sa mise en scène ont aussi une grande influence, particulièrement sur l’achat d’impulsion, et que l’éclairage, et donc la lumière, est l’élément qui peut le plus en modifier la perception. Les consommateurs sont influencés aussi bien par l’intensité que par la température de couleur utilisée.

On oublie souvent que la couleur n’est pas une caractéristique physique des objets qui nous entourent, mais une perception qu’en a l’homme grâce à la lumière. L’indice de rendu des couleurs (IRC) permet d’évaluer la fidélité avec laquelle une lampe va restituer une couleur donnée, en comparaison avec la lumière naturelle. Chaque couleur est associée à une émotion différente. Dans la culture occidentale, le rouge est synonyme d’énergie, le bleu est générateur de confiance et de sentiment de sécurité alors que le noir nous ramène au luxe.

Mais comment la lumière, au travers de la couleur, influence-t-elle l’attitude du consommateur ?
e18Une excellente reproduction des couleurs, de certaines d’entre elles en particulier, génère une attitude positive et fait en sorte que le consommateur reste plus longtemps dans le point de vente. Il est donc plus susceptible d’acheter. L’article que nous choisissons est mis en avant par la lumière, qui peut amplifier ou réduire l’impression de fraîcheur et de qualité et donc la perception de sa valeur. Or, le consommateur est prêt à payer plus cher pour un article dont l’apparence est meilleure.

Les consommateurs ne sont généralement pas conscients des différences entre divers types d’éclairage mais ils sont, en revanche, conscients de les percevoir et de les ressentir différemment. L’éclairage n’affecte pas seulement les produits, mais aussi la perception de l’espace, et contribue à créer des atmosphères plus accueillantes, plus brillantes et plus ou moins en accord avec la marque représentée.

Un bon Indice de Rendu des Couleurs évite aussi au consommateur d’être déçu en sortant du magasin avec son achat, puisqu’il reproduit la couleur la plus proche de celle rendue par la lumière naturelle. Si on choisit un sac à main couleur bordeaux en magasin, on n’appréciera pas de voir qu’il est rouge ou brun, en sortant à la lumière du jour.

Selon Stéphanie Loyer, directrice marketing France, « GE Lighting a passé de nombreuses années à innover pour améliorer les conditions de l’éclairage en général et dans le secteur du commerce en particulier. Ses solutions sont pensées pour mettre en valeur les caractéristiques des articles en respectant les besoins de chaque application. C’est pour cette raison que GE Lighting propose des solutions spécifiques pour rehausser les produits frais et d’autres pour les articles de mode ou les bijoux ».

C’est sur la base de sa grande expérience du secteur que la recommandation de GE quant à la qualité des solutions à installer est de rechercher un Indice de Rendu des Couleurs d’au moins 80, sinon 90. « GE est conscient que les concepteurs lumière et les responsables des magasins doivent créer une mise en scène et théâtraliser les effets pour attirer l’attention des acheteurs potentiels. Les lampes CMH PreciseTM (IRC de 90 et une efficacité de 107 lm/W) ont été conçues dans l’objectif de rehausser les couleurs et de permettre aux designers de concevoir des espaces plus accueillants, tout en réduisant la consommation énergétique et les cycles de maintenance », précise Stéphanie Loyer.

Sublimer les fleurs
La LED ne dégageant pas de chaleur, les plantes ne seront pas prématurément endommagées et le fleuriste contrôle exactement la température de la zone. Vous devez proposer une lumière simulant le soleil.

Pour l’accueil des clients, l’ambiance lumineuse peut se faire par des tubes LED qui diffusent une lumière blanche et éclatante qui stimuleront les clients dès leur entrée. Ensuite, diffusez une lumière chaude au-dessus des fleurs aux coloris rouge, rose, jaune ou orange. Au contraire, disposez un projecteur à LED blanc froid sur les fleurs blanches ou bleues qui auront l’air encore plus fraiches et plus éclatantes. Proposez d’installer plusieurs spots à LED éclairage pur et naturel sur rail, en rangée dans la vitrine pour mettre en valeur les produits présentés. Ces spots accentueront les reflets de la lumière du jour.

Un pain plus beau
En proposant de remplacer des halogènes de 120 W par des spots à LED encastrables de 12 W, la probabilité de conclure l’affaire est très forte. Pour la boulangerie, choisissez une lumière naturelle type ampoules plein spectre, par exemple, qui ont la particularité de simuler au plus près la lumière du soleil. Par contre, pour que les clients aient envie de croquer les pains et viennoiseries, privilégiez une lumière chaude : proposez un projecteur LED au rendu jaune-orangé, une lumière chaude, qui viendra accentuer le côté doré et mettre leur croustillant en valeur.

LiFi : Quand l’éclairage transmet les données sans fil
La technologie LiFi, pour Light Fidelity ou encore WiFi optique, consiste à utiliser le réseau d’éclairage comme un réseau de communication sans fil. A partir de l’éclairage LED, il est possible d’envoyer des données, d’écouter de la musique, de regarder de la vidéo et même de se connecter à l’Internet sans fil. Les couches protocolaires LiFi sont régies par la norme internationale IEEE 802.15 établie depuis 2011 par le comité IEEE. Ce même comité a auparavant établi les standards Ethernet 802.3 et WiFi 802.11. Pour de nombreux spécialistes, le LiFi est une rupture technologique majeure pour le monde de l’Internet mobile et des objets connectés.

Les semi-conducteurs contenus dans les LED permettent aux lampes de s’éteindre et de s’allumer avec des temps proche de la nanoseconde. Transcrit en débit, cela correspond à un 1 Gbit/s. Pour donner un ordre de grandeur, le WiFi actuel a un débit de l’ordre de 100 Mbits/s soit 10 fois moins rapide. Grâce à cette technologie, les 14 milliards d’ampoules dans le monde deviendront progressivement des antennes écologiques qui permettront de répondre à la demande croissante de connectivité mobile, mais aussi à la congestion du spectre des ondes radios et aux préoccupations sur notre santé soulevées par la pollution électromagnétique.

—————————————————————————————————-

PHILIPS HUE, L’AMPOULE COMMANDABLE À DISTANCE

Les ampoules Hue (qui signifie teinte, en anglais) peuvent s’installer sur n’importe quelle applique grâce au culot à vis universel (E27). Elles produisent 600 lumens, pour 8,5 watts. A titre de comparaison, cela équivaut à 50 W pour une ampoule à incandescence. Cela peut paraître peu mais avec une consommation de seulement 8,5 watts on peut multiplier les lumières, ce qui est d’ailleurs recommandé. Les ampoules communiquent avec le boîtier Zigbee et non via une connexion WiFi dont la portée est plus faible. Il faudra donc connecter le boîtier Zigbee à votre box Internet pour pouvoir commander vos lampes à l’aide de votre smartphone.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte