L’arbre bioluminescent de Daan Roosegaarde : quand l’ADN et la nature se mélangent

Le designer néerlandais Daan Roosegaarde, connu pour ses inventions originales telles que son aspirateur à pollution, a pour projet de donner naissance à des arbres bioluminescents. Ceux-ci auraient pour mission de remplacer les lampadaires dans les villes. Ce projet reprend les principes de la bioluminescence, qui est l’émission de lumière produite par un organisme vivant, résultant d’une réaction chimique.

Sur le même sujet

La bioluminescence est surtout connue dans le milieu marin. Certains poissons, qui l’utilisent pour se camoufler, envoient des spectres lumineux bleus ou verts. Le défi, pour le designer, consiste à utiliser les propriétés bioluminescentes de bactéries marines afin de créer des arbres luminescents. En mélangeant l’ADN de ces bactéries avec celui du chloroplaste d’une plante domestique, et en les agençant d’une manière particulière, on obtient une plante lumineuse. Un mélange parfait entre nature et génétique. « Il faut se demander ce que nous pouvons apprendre de la nature et l’appliquer à la construction, aux routes, aux espaces publics, au paysage urbain », a expliqué Daan Roosegaarde au site Dezeen. Une solution à la fois économique, écologique et amusante. Le seul problème réside dans la capacité lumineuse de ces arbres. En effet, ils émettent jusqu’à 1 000 fois moins de lumière que les éclairages publics actuels.

En revanche, ils sont totalement neutres énergétiquement, ce qui représente une économie budgétaire non négligeable. A titre d’exemple, en France, dans le budget d’une commune, l’éclairage public représente 23 % de la facture globale d’énergie et 38 % de la facture d’électricité.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte