Vers une normalisation des bâtiments à énergie positive à l’horizon 2020 ?

Les bâtiments à énergie positive sont en passe de devenir la norme de construction des bâtiments d’ici à 2018-2020. Les constructions du futur auront pour objectif d’atteindre un impact énergétique nul. De plus en plus de chantiers à énergie positives voient le jour ces derniers temps. Le gouvernement a par ailleurs pour projet de faire passer un nouveau label environnemental à partir de 2015 en vue de construire environ 500 000 logements neufs d’ici à 2017. De plus en plus de chantiers à énergie positives voient le jour ces derniers temps. Le gouvernement a par ailleurs pour projet de faire passer un nouveau label environnemental à partir de 2015 en vue de construire environ 500 000 logements neufs d’ici à 2017.

Sur le même sujet

Bouygues immobilier se lance une troisième fois dans l’aventure des logements à énergie positive.

 François Berthière, président de Bouygues Immobilier, leader de la promotion immobilière privé en France et en Europe a posé la première pierre de Green Home, premier immeuble de logements à énergie positive des hauts de Seine. Cette résidence produit en effet plus d’énergie qu’elle n’en consomme grâce à une conception bioclimatique et à la mise en place d’équipements performants. L’architecture bioclimatique consiste à utiliser l’énergie solaire disponible sous forme de chaleur ou de lumière afin de consommer le moins d’énergie possible pour un confort équivalent. Ces immeubles comprenant des appartements allant du studio au 5 pièces bénéficient des dernières innovations en termes d’isolations, de mode de chauffage et de production d’eau chaude grâce à une pompe à chaleur collective.

Il s’agit donc pour Bouygues immobilier du troisième immeuble puisqu’en juillet 2011, la société a fourni son premier immeuble de bureaux à énergie positive à la ville de Meudon. Cet immeuble a initié à la construction de bien d’autres.

 Quercy habitat et ses logements basse consommation

 Certaines sociétés commencent à se lancer dans le business des maisons à énergie positive à l’instar de Quercy habitat situé à Belfort du Quercy. Quercy Habitat est spécialisé dans la rénovation et la construction neuve d’habitat. Depuis peu, l’entreprise construit des habitats à basse consommation. L’objectif de ce type de construction est de diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050.

Ainsi, la maison à énergie positive de Quercy habitat c’est : Des éclairages basse consommation à base de LED, des panneaux photovoltaïques, des chauffe-eau solaire et enfin des systèmes de ventilation double flux. Tout cet équipement n’est qu’une petite partie de ce que l’entreprise propose pour permettre à son logement de réaliser d’importantes économies d’énergies.

 Des premiers logements sociaux à énergie positive à Royan

 Vendredi 13 juin dernier, les premiers logements sociaux à énergie positive dans la région de Royan ont vu le jour.  Ces bâtiments reposent sur le label BEPOS (bâtiments à énergie positive). Le principe de ce type de bâtiment réside dans le fait qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Ce bâtiment est conçu afin d’éviter le plus possible une trop grande consommation de chauffage par les habitants. Ainsi, des couches d’isolants très importants recouvrent les parois. Les vitres et les ouvertures sont également dimensionnées de telles manières que le soleil entre dans les pièces de manière naturelle. Il s’agit là aussi, comme pour la maison de Quercy habitat de conception bioclimatique. Les charges énergétiques de ces bâtiments sont estimées à 120 euros par an et par logement.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte