ERDF présente les taux d’abandon des projets solaires photovoltaïques

Pour Ser-Soler, une révision du cadre économique de la filière s’impose.

Sur le même sujet

ERDF vient de présenter le taux d’abandon des projets de panneaux solaires photovoltaïques, et les chiffres sont importants : 47 % en moyenne pour les installations de puissance supérieure à 36 KVA. Afin d’apporter une solution à cette vague d’abandon, Ser-Soler propose une réévaluation urgente des dispositions tarifaires en vigueur pour les installations professionnelles de 9 à 100 KVC et une révision à la hausse des volumes des appels d’offres pour les installations de puissance supérieure. Les données publiées par ERDF ont révélé un problème au niveau des tarifs d’achat, totalement inappropriés. Le tarif d’achat devrait être de l’ordre de 180 €/MWh contre 138 €/ MWh aujourd’hui pour les installations dont la puissance est comprise entre 36 et 100 kWc.

« 45 % des affaires entrées en file d’attente depuis début 2010 sont raccordées et 43 % de ces affaires sont sorties de la file d’attente sans être raccordées », a précisé la communication de ERDF.

En raison de ce mécanisme, l’activité sur le segment de marché 9-100 kWc, qui concerne les bâtiments tertiaires, industriels, commerciaux et agricoles, est désormais à l’arrêt. C’est pourquoi il est essentiel, selon Ser- Soler, de modifier le plus rapidement possible cet arrêt tarifaire. En demandant un nouveau calcul des tarifs et en instaurant des règles claires, le problème pourrait être résolu. L’analyse de ERDF montre également que près de la moitié des projets de grandes installations de puissance supérieure à 100 kWc n’ont pas abouti : Ser-Soler recommande donc d’augmenter le volume des appels d’offres dédiés à ce segment de marché : 1 000 MW, tous les ans durant 3 ans. Comme le rappelle Arnaud Mine, président de Ser-Soler, ces mesures sont vitales pour la survie du secteur.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte