La start-up uBeam veut révolutionner l’électricité sans fil grâce aux ultrasons

Meredith Perry, fondatrice de uBeam, est diplômée en paléobiologie de l’Université de Pennsylvanie, et a travaillé comme chercheur en astrobiologie à la NASA.

La start-up uBeam a annoncé que son prototype permettant de charger un appareil à distance sera commercialisé dans deux ans. Le prototype transforme l’électricité en son et le propage via des ultrasons.

Sur le même sujet

Le système uBeam pourrait révolutionner l’électricité sans fil. Les chargeurs sans fil déjà existants n’offrent pas beaucoup plus de mobilité qu’un chargeur classique, l’appareil à recharger devant être placé sur un socle à induction. Le prototype créé par la start-up de Los Angeles permettrait aux utilisateurs de se déplacer tout en rechargeant leurs appareils. Le dispositif se compose d’une station à brancher sur une prise secteur et d’un film, servant de récepteur, à coller sur l’appareil à recharger. Dans son annonce au New York Times, Meredith Perry, 25 ans, fait les louanges de son système : «c’est le seul système d’électricité sans fil qui permette de parler au téléphone et de bouger dans la pièce pendant que l’appareil charge», assure la directrice générale de la startup. «C’est une expérience de chargement proche du wifi». 

Les ultrasons pourraient traverser une poche ou un sac

Cette technologie serait une aubaine pour les fabricants d’objets connectés; cela leur permettrait d’utiliser des batteries plus fines et moins performantes. uBeam envisage de commercialiser sa technologie dans deux ans sous forme de deux produits : le premier dédié aux appartements ou maisons et le deuxième, plus grand, pour les stades et les aéroports. Les ultrasons pourraient, à priori, traverser une poche ou un sac mais ne passeraient pas les murs. Les utilisateurs devront donc installer une station de recharge dans chacune de leurs pièces. Quelques questions restent, pour le moment, sans réponse : l’efficacité énergétique du produit, la double conversion occasionne-t-elle beaucoup de pertes? Et qu’en est-il de l’impact sur la santé?

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte