L’Efficacité énergétique en 2030

Günther Öettinger, commissaire européen à l'énergie

Günther Öttinger, le commissaire européen à l’Énergie, propose un objectif européen non contraignant de 30 % d’efficacité énergétique pour 2030 en deçà du quota de 40 % d’efficacité énergétique initialement prévu dans une communication du 23 juillet.

Sur le même sujet

Cet objectif vient compléter les deux autres fixés par la Commission européenne (CE), àsavoir l’objectif non contraignant de -40 % d’émissions de gaz àeffet de serre par rapport à1990 et l’objectif contraignant de 27 % d’énergies renouvelables au niveau de l’Union européenne. La Commission avait optépour une cible de 40 % d’efficacitéénergétique àl’horizon 2030, mais elle a dûrevoir son objectif àla baisse. Les résultats estimés pour 2020 se situent autour de 18-19 % d’efficacitéénergétique, soit 1 à2  % de moins que l’objectif fixépar la Commission. Günther Öttinger a donc étécontraint de revoir le paquet énergie-climat pour 2030 afin que les quotas fixés soient réalisables.

Une réduction de la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie

D’après la communication du 23 juillet, l’objectif de 30 % d’efficacité énergétique permettrait de réaliser 53 milliards d’euros d’économies annuelles pour les 28 pays de l’Union. Chaque pourcentage d’économies d’énergie réalisé devrait entraîner une baisse de 2,6 % des importations de gaz. L’objectif est de réduire la dépendance de l’Europe vis-à-vis de la Russie à hauteur de 33 % pour le pétrole et 39 % pour le gaz. Le président de la CE, José Manuel Barroso, et Connie Hedegaard, la commissaire en charge de l’action pour le climat, avaient soutenu cette décision dans une lettre adressée à Günther Öttinger. Ségolène Royal a quant à elle appuyé l’objectif de 30 % dans une lettre adressée en juillet à la Commission européenne.

« Il y a une bonne chance pour que les discussions aboutissent au Conseil européen sur lefficacité énergétique »

Les trois objectifs du paquet énergie-climat pour 2030 doivent être adoptés par le Conseil européen les 23 et 24 octobre prochains, avant d’être soumis au vote du Conseil et du Parlement européen en 2015. « Il y a une bonne chance pour que les discussions aboutissent au Conseil européen sur lefficacité énergétique », estime Günther Öttinger. L’examen des progrès en vue d’atteindre les objectifs sur l’efficacité énergétique en 2020 aura lieu ce mois-ci et la directive annonçant l’objectif de 30 % d’efficacité énergétique sera soumise à un examen d’étape en 2017.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte