Apprentissage EuroSkills 2014 à Lille avec Legrand

Les WorldSkills « International » et « Europe » se déroulent tous les deux en alternance. Les sélections des candidats français se font lors des Olympiades des métiers. Traditionnellement, le gagnant des Olympiades représente la France à l’international et le médaillé d’argent concourt pour l’Europe. Pour le secteur installation électrique, Julien Seiller, aujourd’hui employé chez Nicolas Roirand aux Essarts (85), est prêt physiquement et mentalement pour tenter de remporter cette épreuve. Legrand est à ses côtés, en tant que fournisseur officiel de l’appareillage électrique. L’ambiance est tendue sur le pôle Électricité et la tension est palpable. Nous sommes au troisième jour de la compétition et ce soir, certains participants seront éliminés. Ce qui est attendu ? De la technicité et de la précision dans le câblage, dans les découpes des fils et des goulottes, dans la programmation… bref, un travail soigné. Ce sont les meilleurs apprentis de chaque pays qui s’affrontent, l’excellence est donc de rigueur. Pas d’approximation. Ce qui frappe dans ce grand hall est la concentration des compétiteurs qui s’isolent du bruit avec des protège-oreilles. Autour d’eux fourmillent des délégations officielles, des étudiants et beaucoup d’écoles qui viennent découvrir les métiers de l’artisanat. Mais rien ne les perturbe, ils sont dans leur bulle, […]

Sur le même sujet

logo-worldskills-2014Julien-SEILLERLes WorldSkills « International » et « Europe » se déroulent tous les deux en alternance. Les sélections des candidats français se font lors des Olympiades des métiers. Traditionnellement, le gagnant des Olympiades représente la France à l’international et le médaillé d’argent concourt pour l’Europe. Pour le secteur installation électrique, Julien Seiller, aujourd’hui employé chez Nicolas Roirand aux Essarts (85), est prêt physiquement et mentalement pour tenter de remporter cette épreuve. Legrand est à ses côtés, en tant que fournisseur officiel de l’appareillage électrique.

L’ambiance est tendue sur le pôle Électricité et la tension est palpable. Nous sommes au troisième jour de la compétition et ce soir, certains participants seront éliminés. Ce qui est attendu ? De la technicité et de la précision dans le câblage, dans les découpes des fils et des goulottes, dans la programmation… bref, un travail soigné. Ce sont les meilleurs apprentis de chaque pays qui s’affrontent, l’excellence est donc de rigueur. Pas d’approximation. Ce qui frappe dans ce grand hall est la concentration des compétiteurs qui s’isolent du bruit avec des protège-oreilles. Autour d’eux fourmillent des délégations officielles, des étudiants et beaucoup d’écoles qui viennent découvrir les métiers de l’artisanat. Mais rien ne les perturbe, ils sont dans leur bulle, surtout Julien Seiller.

euroskills-electricite-7

Julien Sellier : très concentré sur la réalisation du tableau électrique

Après avoir fait 6 ans en alternance (BEP Pro elec, BEP électrotechnique, BP installation équipements électriques IEE et une mention complémentaire énergies renouvelables), Julien a décidé de participer aux Olympiades des métiers de Clermont-Ferrand 2012 pour se confronter aux autres. Pour les Euroskills de Lille, ce sont 13 jeunes qui s’affrontent sur un projet tertiaire KNX incluant la réalisation du tableau, de l’éclairage, des chemins de câble… Le vendredi soir, les candidats dont les installations sont terminées et en état de fonctionner poursuivent avec une épreuve de 3 heures de programmation sur ETS4 pour paramétrer les produits KNX Legrand. « Ce n’est pas facile pour ces jeunes. Ils doivent faire en deux jours et demi ce qu’une entreprise va réaliser en 4 jours », explique Bernard Finet, chef d’atelier France pour les Euroskills.

« Il faut valoriser l’électricité, ses métiers, ses savoir-faire et stimuler l’apprentissage »,

Les emplacements dédiés aux concurrents, où chaque compétiteur a pu faire ses preuves.

Les emplacements dédiés aux concurrents, où chaque compétiteur a pu faire ses preuves.

précise Delphine Camilleri en charge des relations extérieures de Groupe Legrand. « C’est pourquoi Legrand participe depuis de nombreuses années aux compétitions électricité. » Le timing était idéal pour présenter KNX sur cette épreuve. « C’est un bon moyen de voir des intégrateurs en herbe installer KNX Legrand », ajoute-t-elle. L’objectif premier de Legrand, comme des autres grands acteurs de l’électricité, est de favoriser l’employabilité des jeunes et de transmettre cette culture de l’énergie pour que l’électricien/domoticien conseille l’usager.

« J’avais conscience de l’importance de la domotique, d’où ma formation complémentaire

Julien Sellier termine 2ème de la compétition

Julien Sellier termine 2ème de la compétition

en énergies », précise Julien. Cette ouverture s’avère payante, car il termine deuxième à Clermont-Ferrand. Depuis, Julien suit un entraînement spécifique avec Bernard Finet pour obtenir le niveau international. Julien Sellier termine 2ème de la compétition triques IEE et une mention complémentaire énergies renouvelables), Julien a décidé de participer aux Olympiades des métiers de Clermont-Ferrand 2012 pour se confronter aux autres. Pour les Euroskills de Lille, ce sont 13 jeunes qui s’affrontent sur un projet tertiaire KNX incluant la réalisation du tableau, de l’éclairage, des chemins de câble…

Delphine Camilleri - Responsable relations extérieures Legrand. « Il faut valoriser l’électricité, ses métiers, ses savoir-faire et stimuler l’apprentissage », précise Delphine Camilleri en charge des relations extérieures de Groupe Legrand. « C’est pourquoi Legrand participe depuis de nombreuses années aux compétitions électricité. » Le timing était idéal pour présenter KNX sur cette épreuve. « C’est un bon moyen de voir des intégrateurs en herbe installer KNX Legrand », ajoute-t-elle. L’objectif premier de Legrand, comme des autres grands acteurs de l’électricité, est de favoriser l’employabilité des jeunes et de transmettre cette culture de l’énergie pour que l’électricien/domoticien conseille l’usager.

Delphine Camilleri – Directrice de la Communication Interne et des Relations Extérieures Legrand.
Legrand, promoteur de la filière électrique
« Il faut valoriser l’électricité, ses métiers, ses savoir-faire et stimuler l’apprentissage », précise Delphine Camilleri en charge des relations extérieures de Groupe Legrand. « C’est pourquoi Legrand participe depuis de nombreuses années aux compétitions électricité. » Le timing était idéal pour présenter KNX sur cette épreuve. « C’est un bon moyen de voir des intégrateurs en herbe installer KNX Legrand », ajoute-t-elle. L’objectif premier de Legrand, comme des autres grands acteurs de l’électricité, est de favoriser l’employabilité des jeunes et de transmettre cette culture de l’énergie pour que l’électricien/domoticien conseille l’usager.

Le vendredi soir, les candidats dont les installations sont terminées et en état de fonctionner poursuivent avec une épreuve de 3 heures de programmation sur ETS4 pour paramétrer les produits KNX Legrand. « Ce n’est pas facile pour ces jeunes. Ils doivent faire en deux jours et demi ce qu’une entreprise va réaliser en 4 jours », explique Bernard Finet, chef d’atelier France pour les Euroskills.KNX est une compétence nécessaire pour les compétitions internationales et il est certifié en mai 2013. « Je ne peux pas présumer des résultats, mais je n’ai pas trouvé de pièges particuliers, juste un rythme très soutenu qui nécessite une connaissance de tous les domaines. Nous avons le sujet avant l’été et je me suis entraîné en conséquence. Je redoute un peu l’épreuve de 3 heures sur ETS4 sur KNX Legrand », souligne Julien durant une pause. Depuis sa 2e place décrochée à Clermont-Ferrand, Julien a suivi à deux reprises une semaine d’entraînement physique et mental fournie par l’organisation France. En parallèle, il travaille avec Bernard Finet sur les différents aspects de l’électricité et de la domotique pour être le meilleur, et notamment sur les produits KNX et les bases de données. « Je découvre les produits KNX de Legrand qui diffèrent de ceux que j’avais l’habitude d’utiliser. »
Julien a terminé 2e de cette compétition, mais repart comblé et encore plus affûté pour affronter des chantiers plus complexes.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, visite le Grand Palais et s’arrête très longtemps sur le stand Legrand ; au point de s’essayer au montage électrique.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, visite le Grand Palais et s’arrête très longtemps sur le stand Legrand ; au point de s’essayer au montage électrique.

Portrait de Julien Seiller, candidat français pour l’électricité

Son expérience marquante
« Lors de ma 1re année de CAP, mon patron m’a fait confiance et m’a laissé réaliser seul un chantier. J’ai dû tout installer dans une maison neuve de 110 m2 (prises, éclairage…). Cette expérience m’a vraiment fait avancer, j’ai d’ailleurs réalisé mon rapport de stage sur ce sujet grâce auquel j’ai eu une bonne note et la 1re place des CAP de mon CFA ! »

Sa préparation pour la compétition
Depuis septembre Julien suit un programme de préparation physique et mentale. Il s’entraîne chaque vendredi, sa société lui permettant de réaliser sa semaine de travail en 4 jours. Il s’est élaboré un planning précis, avec notamment de la domotique (gestion à distance des appareils électriques), pour donner le meilleur lors de cette compétition.

Le futur
Actuellement, Julien ne pense qu’à la compétition ! Il espère réussir et permettre à la France de repartir avec une médaille dans sa discipline. Les EuroSkills terminés, et avec le temps, il espère pouvoir évoluer à des fonctions demandant davantage de responsabilités. Il évoque également la volonté de s’orienter vers des postes nécessitant plus de pratique, comme ceux liés à la vente de matériel innovant, afin de faciliter notre quotidien. Il aimerait, en particulier, travailler en proximité avec la domotique, dont le marché est en plein développement. Ce secteur technique, évoluant chaque jour un peu plus, pourrait même lui donner envie de créer son entreprise.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte