Le bâtiment connecté sera muliprotocole et interopérable

Emmanuel François organisait les 22 et 23 octobre les premières universités d’automne de la domotique autour du protocole Enocean. Egalement, membre fondateur de la smart building alliance SBA avec Serge Lemen, Newron System, il promeut inlassablement l’interopérabilité des systèmes du bâtiment pour une connectivité complète.

Sur le même sujet

logo-enocean
Emmanuel François organisait les 22 et 23 octobre les premières universités d’automne de la domotique autour du protocole Enocean. Egalement, membre fondateur de la smart building alliance SBA avec Serge Lemen, Newron System, il promeut inlassablement l’interopérabilité des systèmes du bâtiment pour une connectivité complète. Il n’est pas possible de concevoir un bâtiment évolutif et convivial en adoptant en 2014 des standards propriétaires quand on ne connait pas quelles technologies seront utilisées dans 10 ans alors que la durée de vie d’un bâtiment est de 50 ans.

emmanuel-francois-alliance-enoceanPrévenir le blackout électrique
Les usagers ont peu conscience que le réseau électrique français n’est pas prêt à recevoir les impacts de la révolution numériques. Le nombre croissant d’objets connectés augmentent considérablement notre consommation énergétique. Notre système de production énergétique est toujours en étoile et les incitations pour disposer de productions locales sont très faibles pour compenser la hausse de la demande d’énergie. Il est prévu que les premières coupures d’électricité généralisées durant les heures de pointe arriveront dès l’hiver 2016. Pour prévenir ce blackout, seul le numérique peut le faire en autorisant les opérateurs énergétiques d’interagir dans les bâtiments pour couper des appareils non utiles et garantir la continuité de services.

A ce jour, les systèmes ne sont pas prêts, les mentalités non plus, le consumering nous amène à adopter des comportements temporairement plus énergivores et nous sommes pourtant à 12 mois de l’annonce des premières coupures. Les pouvoirs publics comme les intégrateurs ont un rôle pédagogique énorme mais, pour cela, il faut comprendre exactement son environnement.

Ouverture d’esprit et formation : les maître-motsuniversité-alliance-enocean-2

Mais pour appréhender plus largement son métier, l’électricien doit installer des technologies en perpétuelle évolution. Ces universités d’automne ont donc été le moment pour souligner que l’ouverture d’esprit, la poursuite continuelle des formations, la volonté entrepreneuriale sont nécessaires pour poursuivre une activité dans l’électricité et la domotique. Avec l’arrivée croissante du numérique, les cycles de vie produits s’approchent de ceux de l’IT avec parfois des périodes de 6 mois à un an. L’utilisateur ne suivra pas en permanence cette évolution. C’est donc aux professionnels de le faire. Même si la durée de vie des produits sont raccourcis, cela ne veut pas dire que l’usager renouvèlera ses produits aussi rapidement, d’où un besoin de maintenance ou de reparamétrage. Que ce soit suite à un mauvais usage qu’à un besoin d’étendre les possibilités du système en place. La domotique 2.0 associé à l’introduction massive d’objets connectés dans la vie va donner l’opportunité aux intégrateurs/installateurs d’étendre leurs compétences.
Aujourd’hui, le monde du bâtiment et de l’habitat devient sans fil pour une modularité et une flexibilité accrue. Les solutions proposées deviennent sans Pile ou avec une consommation énergétique très faible (Ultra Low Power). Ces solutions sont sans maintenance mais offrent une continuité de service grâce à leur adressage IP qui permet une accessibilité complète via le nuage. A l’heure où on parle de 500 objets connectés par maison d’ici quelques années, les différents standards filaire et sans fil devront communiquer et échanger des données. Il est inimaginable de croire que chaque appareil sera géré par sa propre application sans qu’une seule pilote l’ensemble. On revient à la notion défendue par la FFDomotique et Smart Building Alliance d’une interopérabilité totale des standards pour pérennité des systèmes à long terme. Le marché sera alors mondial sans contrainte.

Disposer d’un réseau partenaires

Ce qui ressort très fortement est la nécessité de disposer pour un intégrateur d’un réseau de partenaires privilégiés. C’est-à-dire d’être « associés à un électricien, un architecte et pourquoi pas faire le choix de marques spécialisées par silos d’activités (supervision, éclairage, ventilation…). Cette solution permet d’avoir une présence accrue en clientèle par une ubiquité exacerbée et des réductions donc des marges supérieures. C’est surtout aussi le moyen d’être un spécialiste et de ne pas devoir connaitre les réglementations du bâtiment et de l’IT. Cependant il faut toujours garder à l’esprit de comprendre son environnement complet et les attentes sectorielles.

Le nuage point névralgique
La véritable révolution n’est pas internet mais le nuage. Il répond à tous les enjeux sociétaux à venir que sont la mobilité, les énergies renouvelables, le Big Data, la santé et les transports. Nous n’en sommes qu’au début.
imagebas2

Les sociétés présentes étaient :
Ubiant
 : www.ubiant.com – Société basée à Lyon proposant des solutions d’efficacité énergétique basé sur l’intelligence artificielle.

Domadoo / Jeedom : www.domadoo.fr/Société basée à Rilleux la Pape, n°1 Français et 2 Européen du commerce en ligne de solutions dédiées à la domotique

Vesta System : www.vesta-system.com Société basée à Grenoble proposant des solutions de monitoring des bâtiments connectés. Lauréat du trophé Solar Decathlon et prestataire de Service de ICADE pour le projet Lyon Confluence Ilot III.

Atim : www.atim.com – Société basée à Villard de Lans proposant des solutions économiques pour la gestion des objets connectés. Solution en partenariat avec EnOcean et Sigfox (Start Up Française basée à Toulouse  sur le point de lever 100 M€ pour densifier son déploiement à l’international).

Préfelectrique : www.prefelectrique.fr  – Société basée à Méaudre (38). Leader de l’installation électrique préfabriquée avec plus de 10.000 logements équipés chaque année. Ils présenteront la 1ère installation communicante.

Vitec : http://www.vitec-france.com/ubiwizz/ – Société pilotée par une équipe dirigeante basée sur Lyon présentant en avant 1ère son concept de Boutique Domotique sous l’enseigne Ubiwizz

Evertygo / Imperihome : www.imperihome.com/Société innovante basée à Sophia Antipolis, permettant d’interconnecter des objets et plateformes domotiques héterogènes via le Cloud. Ils interconnecteront notamment MyFox, Zodianet, Toshiba, Philips, Netatmo  et Somfy.

WIT : www.wit.frSociété basée à Saint Laurent du Var spécialisée dans le contrôle  des Bâtiments via une solution Cloud.

Trio2sys  :  www.trio2sys.frSociété basée à Pont de Pany (21) spécialisée dans la fabrication de capteurs sans fil et sans pile, fournisseur OEM entre autre de Schneider Electric.

Ewattch : www.ewattch.frSociété basée à St Dié (88) présentant une solution très innovante pour le comptage dans les Bâtiments.

On a pu remarquer également la présence de garnds acteurs de l’électricité et de la connectique du bâtiments comme ABB, Kieback & Peter, Wago, Schneider Electric.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte