L’aéroport de Nice devance la transition énergétique

Source: metronews.fr

L’aéroport vient de s’engager à drastiquement réduire ses émissions de gaz à effet de serre, et s’en donne les moyens.

Sur le même sujet

100% énergies renouvelables
L’aéroport Nice Côte d’Azur fait partie des plus gros consommateurs d’électricité de la région des Alpes-Maritimes avec une consommation de 45GWh par an. Or, à partir du 1er janvier, cette énergie devra être à 100% renouvelable. Tel est en tout cas l’engagement de l’aéroport, qui a déjà commencé à prendre des mesures pour atteindre cet objectif en souhaitant profiter de la présence dans la région d’une capacité hydraulique d’envergure pour s’approvisionner en électricité « propre ».

Des systèmes innovants
Parmi les mesures concrètes qui ont déjà été prises pour diminuer l’impact écologique de l’aéroport se trouve la méthode du « biberonnage », qui alimente une navette de l’aéroport : le biberonnage est un système de recharge extérieur à l’appareil et qui jalonne son parcours. Par ailleurs des systèmes de climatisation et d’alimentation électrique en cabine ont été installés dans certains avions, pour remplacer les groupes électrogènes embarqués, très coûteux d’un point de vue environnemental.

Une reconnaissance internationale
Les entreprises, compagnies aériennes et sociétés travaillant sur l’aéroport doivent maintenant suivre le mouvement, avec un effet de multiplicateur certain. Cette démarche doit permettre à l’aéroport de diminuer de 60% ses émissions de gaz à effet de serre et d’avancer à grands pas vers l’accréditation internationale Airport Carbon Accreditation, prévue en 2018 si l’aéroport parvient à atteindre la neutralité carbone souhaitée.

Environnement et économies
Alors que la loi sur la transition énergétique se profile début 2015, Dominique Thillaud, le président du conseil des aéroports de Côte d’Azur, se félicite que « notre décision arrive un peu en avance sur la politique de transition énergétique pour une croissance verte ». Et il insiste sur le fait que les mesures écologiques ne sont pas nécessairement un fardeau économique, mais constituent au contraire une « garantie d’efficacité et des réductions de coûts ».

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte