Rexel co-construit au Forum mondial Convergences

© Convergences

Des acteurs de tous les horizons rassemblés au nom du développement durable, trois jours de conférences, de tables rondes et de rencontres pour trois domaines d’intervention distincts : consommation et production responsable, financement du développement durable et nouvelles technologies.

Sur le même sujet

Voilà en substance le contenu du 7e Forum mondial Convergences, qui a pris ses quartiers au palais Brongniart et à l’Hôtel de Ville, à Paris, du 8 au 10 septembre derniers. Dans ce contexte, quatre grandes entreprises (Véolia, Unilever, Crédit Agricole et Rexel) se sont associées lors de l’évènement pour témoigner d’une vision commune de l’engagement. Leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l’énergie, Rexel est notamment venu présenter les actions de sa Fondation pour le progrès énergétique, mais aussi participer activement à des groupes de travail, co-organisés par les quatre entreprises et animés par le cabinet Weave AIR.

La preuve par l’exemple
Pour expliquer les actions de la Fondation Rexel, quoi de mieux qu’un retour d’expérience : Xavier Galliot, directeur du Développement durable du groupe, a co-présenté avec Jean-Jérôme Calvier, directeur général adjoint de Soleni (Solidarité énergie insertion), le fruit de leur coopération. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la plate-forme des entrepreneurs sociaux créée et animée par la Fondation Rexel. Cette plate-forme fédère différents acteurs de l’écosystème de l’efficacité énergétique (fournisseurs, ONG, monde académique) ainsi que les équipes Rexel France pour accompagner 9 entrepreneurs sociaux dans leur projet de lutte contre la précarité énergétique : mécénat de compétences, don de matériel, soutien financier, partage des savoirs. Soleni est l’un des projets soutenus par la plate-forme. Ce service a une triple visée : économique, sociale et environnementale. Il aide les ménages en précarité énergétique à améliorer l’efficacité énergétique de leur foyer. Signe distinctif : il est assuré par des conseillers en parcours d’insertion professionnelle, qui développent ainsi leur employabilité.

Rendre accessibles les technologies en faveur du développement durable
Mais le Forum Convergences, c’est aussi des rencontres entre les différents acteurs du changement, dans le cadre d’ateliers dynamiques. Le premier workshop co-organisé par les quatre entreprises traitait d’une problématique clé : « Comment rendre accessibles les produits et services durables ? » L’une des tables était plus particulièrement dédiée au thème de l’innovation responsable dans les secteurs de l’eau et de l’énergie, réunissant une dizaine d’acteurs du secteur, dont la Fondation Nicolas Hulot, GDF Suez, Rassembleurs d’énergie, Planète d’entrepreneurs, le Cercle français de l’eau, Entreprises pour l’Environnement, ou encore le Comité 21. Cette table était co-animée par Pascale Giet, directrice du Développement durable et de la Communication du groupe Rexel, et vice-présidente de la Fondation Rexel, et Pierre Victoria, directeur du Développement durable de Véolia. Son objectif : débattre et trouver des solutions pour intéresser le consommateur à la transition énergétique et l’inciter à une consommation durable des ressources. Parmi les pistes abordées, la nécessaire convergence des acteurs, la pédagogie sur la valeur de l’eau et de l’énergie, mais aussi de la matière à recycler, le développement de projets d’innovation territoriale, la mise en place de dispositifs permettant de réinvestir dans les économies d’énergie, la rupture vers un nouveau modèle économique, social et environnemental.

Synergie des compétences et convergence des acteurs
Le second groupe de travail, animé par Clémentine Prat, directrice des Partenariats du groupe Rexel, abordait quant à lui le thème de la compétitivité et du développement durable. L’idée étant de réfléchir à des projets créant de la valeur responsable, en conjuguant les compétences des quatre entreprises hôtes (Véolia, Rexel, Crédit Agricole et Unilever) et de leurs parties-prenantes. Innover, décloisonner, mobiliser et mesurer… autant de mots qui ont guidé les échanges. Et fait naître des idées tournant autour de l’économie circulaire et collaborative, de la ville durable, de l’écologie industrielle ou encore des mesures d’impact. La voie est ouverte pour un monde durable. Et la convergence entre les acteurs et l’échange d’expertises est certainement la clé de sa réussite.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte