3 Questions à Stéphane Grenier – Responsable marketing « Systèmes de distribution d’énergie tertiaire et industrie » chez Legrand

© DR

Spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, l’offre de Legrand recouvre 4 domaines : le contrôle et la commande de l’énergie électrique, le cheminement de câbles, la distribution de l’énergie et la distribution des voix-données-images. Répondant aux grandes évolutions du monde, le Groupe continue de renforcer ses positions dans les marchés prometteurs. En dix ans, l’exposition de Legrand à ces marchés d’avenir a plus que doublé pour représenter, en 2013, près de 40% de ses ventes.

Sur le même sujet

Pouvez-vous nous présenter les actions de Legrand en faveur des IRVE (Infrastructures de recharge pour véhicules électriques) ?

Concrètement, une de nos actions importantes est de former les installateurs électriciens aux solutions de recharge pour véhicules électriques. Nous avons donc développé depuis l’année dernière un réseau d’installateurs formés aux solutions Green’up de Legrand. Ces installateurs sont formés à Paris ou en régions et nous leur présentons nos offres, tout le contexte du marché du véhicule électrique, ainsi que toutes les spécificités de Z.E. Ready, demandé dans un certain nombre d’installations et pour lequel Renault a été moteur. Notre réseau se constitue aujourd’hui de plusieurs centaines d’artisans installateurs formés, à même de réaliser des installations dans les règles de l’art. L’objectif, dans un premier temps, est de réaliser un audit de la situation électrique du bâtiment dans lequel ils interviennent, bien identifier si la puissance nécessaire est disponible et mettre en place un circuit dédié pour alimenter le point de charge et le protéger par un disjoncteur différentiel.

 

Quel est le bilan de cette année pour le secteur des IRVE ?

Legrand se positionne en facilitateur, afin de proposer des solutions simples d’installation, sûres et faciles d’accès. Notre solution très demandée actuellement est la prise Green’up Access, dont l’installation et l’utilisation sont encouragées par Renault, pour la recharge de sa Zoé. Nous bénéficions d’ailleurs de ce succès, qui est parvenu à tirer vers le haut le marché des véhicules électriques. Pour le moment, la croissance du marché est bien plus lente que ce que nous avions espéré. Les offres se développent, les ventes progressent, mais le marché est encore loin du niveau qu’il devrait atteindre, et ce pour trois raisons : une mauvaise conjoncture, le prix des véhicules électriques encore jugé prohibitif et, surtout, la baisse du prix de l’essence. Cependant, nous restons très confiants, d’autant que des phénomènes poussent le marché vers le haut : aides à l’achat d’un véhicule électrique, ou encore la mise en place d’un crédit d’impôt pour la pose d’un système de recharge. Cette année a donc été positive, mais pas encore au niveau de nos attentes.

 

Quels sont les enjeux 2015 de Legrand pour le développement des IRVE ?

Nous sommes très optimistes pour l’année prochaine, car nous sommes sur l’un des rares secteurs qui connaissent la croissance. Nous allons donc continuer de développer notre réseau d’installateurs ainsi que nos offres, et tenter de faire tomber les freins au développement de l’électromobilité, en organisant des conférences et des essais en régions avec les collectivités, les investisseurs et les installateurs autour de la problématique de la charge. Nous allons également faire évoluer notre gamme de bornes Green’up Premium en proposant, au premier trimestre 2015, une nouvelle connectique, ainsi qu’un système de réglage de la puissance délivrée par la borne. Nous pensons continuer aussi à développer notre logiciel pour gérer la recharge de flottes. Nous suivons donc les évolutions du marché en adaptant nos offres, les puissances proposées et en augmentant le nombre de points de charge.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte