Biogaz : Fonroche et Air Liquide s’associent

© DR. Stockage de biogaz

Le groupe Air Liquide a annoncé dans un communiqué prendre participation de 5% du capital de Fonroche Biogaz afin de mutualiser leur compétences pour développer des projets d’épuration et de la valorisation du biogaz sur le marché français. La société Fonroche est un acteur majeur dans la production d’énergies renouvelables, notamment grâce à son expertise dans quatre domaines : le photovoltaïque, la géothermie, l’éclairage autonome et le biogaz. Le groupe créé en 2008 compte maintenant près de 200 collaborateurs. Quant à Air Liquide, elle conçoit et met en œuvre des technologies de purification du biogaz. Ses 10 années d’expertise font d’elle le leader mondial dans ce domaine.

Sur le même sujet

Deux entreprises complémentaires

Le groupe Fonronche développe  des projets assurant la fiabilité de l’approvisionnement des déchets et la méthanisation qui permettent la production d’engrais organique alors qu Air Liquide a mis en place des technologies de purification du biogaz et de commercialisation de celui-ci à des fins de mobilités durable. Fonronche interviendra donc en amont, et Air Liquide en aval.

Un partenariat affirmé

« En unissant leurs forces et leurs compétences Air Liquide et Fonroche Biogaz se positionnent comme une équipe leader, efficace et dédiéà la valorisation des ressources organiques auprès des acteurs agro-industriels, du monde agricole, et des collectivités territoriales publiques. » a déclaré Laurent Lubrano, Directeur Développement de Fonroche Biogaz. Selon Pierre Etienne Franc, Directeur Marchés et Technologies Avancés dAir Liquide : « Ce partenariat va permettre à Air Liquide et Fonroche Biogaz de développer conjointement une filière dexcellence dans le domaine du biogaz en intégrant lensemble de la chaine de la valeur. Il témoigne également de lengagement du Groupe à élaborer des solutions innovantes favorisant la transition énergétique et l’émergence de nouvelles énergies non polluantes».

Le secteur de l’énergie en pleine mutation

Face aux nouveaux enjeux climatiques, le secteur de l’énergie est en pleine mutation. Une evolution qui amène les entreprises françaises à s’associer pour s’affranchir de la dépendance aux énergies fossiles. De ce fait, les deux groupes vont mutualiser leurs compétences afin de développer, ensemble, des projets d’épuration et de valorisation de biogaz pour le marché français.

Des objectifs sont fixés

En effet, la production du biogaz, secteur encore inconnu du grand public, provient essentiellement des décharges, et le reste est issu des stations d’épuration. L’objectif de la France est d’atteindre 625 MW électrique et 555 Ktep de chaleur à base de biogaz en 2020. Ce marché devrait développer le tissu économique local et ouvrir la voie à une plus grosse indépendance énergétique tout en réduisant la facture liée à l’importation d’énergies fossiles. On notera que la loi Grenelle 2 mise également sur ce marché potentiel en fixant un objectif de 23% d’énergie renouvelable dans sa consommation énergétique d’ici 2020.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte