Climatisation solaire – Airbus Bâtiment M24, Toulouse

© Midi Aquitaine

Au niveau de la machine à absorption, les rejets de chaleur à l’absorbeur et au condenseur peuvent être réutilisés à condition de trouver l’application pour cela. « Il faut que les niveaux de température le permettent et qu’il y ait à la fois des besoins de chaud et de froid simultanément. C’est le cas de l’installation financée dans le cadre du programme Emergence de l’Ademe dans les locaux d’Airbus, à Toulouse, où les rejets de chaleur peuvent être valorisés en préchauffage d’une veine d’air », note François Boudehenn.

Sur le même sujet

Le bâtiment concerné est constitué d’un hall d’essais et de locaux d’exploitation. La climatisation et le chauffage issus de l’énergie solaire sont en complément des productions centralisées existantes.

Les capteurs solaires à tube Vitosol couvrent une surface de 67,8 m2. Ils sont connectés à une machine à absorption H2O/LiBr de 17,5 kW frigorifique (Yazaki WFC SC 05).

 

Sans titre

 

 

 

 

 

Le froid produit à l’évaporateur de la machine à absorption est distribué via le circuit général d’eau glacée existant. Les rejets de chaleur à l’absorbeur/condenseur, de même que les surchauffes du stockage solaire, sont valorisés sur le circuit de distribution d’eau chaude existant.

Les capteurs solaires alimentent en eau chaude à 95 °C maximum le ballon tampon solaire. Ce ballon alimente ensuite le groupe à absorption (température d’eau entre 70 et 95 °C).

La température minimale est gérée via une vanne trois voies et un circulateur à vitesse variable qui optimisent l’entrée d’eau chaude dans le ballon. Concernant la température maximale et afin de protéger l’installation, un circuit permet de réguler la température du ballon en évacuant les calories sur l’air extérieur :

  • en été, via un aérotherme ;
  • en hiver, ces calories réchauffent une veine d’amenée d’air neuf des centrales de traitement d’air via un échangeur sur le circuit de récupération.

La productivité solaire utile a été de 351 kWh/m² de mars 2013 à avril 2014. Le COP électrique est voisin de 6.

 

Voir aussi :

L’énergie solaire pour rafraîchir ou climatiser

Le solaire fait son show et froid au siège de Viessmann

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte