Interview de Régis Buchmann, responsable local pour la division Motors et Generators de la société ABB France

© DR

En quoi consiste l’activité moteurs d’ABB ?

Sur le même sujet

Chez ABB, nous faisons partie des acteurs majeurs et incontournables du monde de l’industrie. Responsable local de la Business Unit Motors et Generators, je supervise tout ce qui concerne les moteurs basse tension, haute tension, alternateurs et génératrices. Cela regroupe également la partie MPT, entraînement mécanique, accouplement, réducteur et paliers à roulements ainsi que l’ensemble des services associés à ces activités. En termes d’effectifs, cela représente une petite centaine de personnes.

Les différents marchés sur lesquels nous opérons sont extrêmement diversifiés et vont du marché de l’eau au ciment, en passant par la papeterie, l’« oil and gas », le nucléaire, les mines ou encore le métal. Ce sont des domaines très larges, ce qui permet, le cas échéant, quand une de nos activités est un peu plus faible, de compenser et de se rattraper sur d’autres marchés. Cela n’est pas simple pour autant.

 

Quel est le bilan de cette année 2014 pour le secteur ?

Sur le plan commercial, le bilan 2014 est meilleur que celui de 2013. Nous sommes en progression sur l’ensemble des lignes de produits, malgré une conjoncture économique française atone. Comme les investissements sur le marché français sont en baisse, notre croissance est aujourd’hui principalement tirée par des marchés à l’export.

Notre principal canal de vente, ce sont les OEM – Original Equipment Manufacturers (en français : les fabricants d’équipement d’origine, FEO) –, comme les pompistes, les ventilatoristes qui intègrent nos composants dans leurs produits. Ensuite, une partie de nos ventes sont réalisées à travers la distribution, par des services techniques comme les réparateurs bobiniers, qui sont spécialisés dans la maintenance industrielle. Enfin, une partie des logisticiens vendent nos produits sans forcément vendre la prestation associée. Notre dernier canal de vente, ce sont les sociétés d’ingénierie, qui font par exemple des usines clé en main, que ce soit dans le domaine de l’eau, du pétrole ou autres.

 

Qu’implique pour vous le passage de la classe de rendement IE2 à IE3 pour les moteurs de 7,5 kW à 375 kW, rendu obligatoire par l’Union européenne à compter du 1er janvier 2015 ? 

Nous avons aujourd’hui 3 classes de rendement validées par le CEMEP (Comité européen des constructeurs de machines électriques et d’électronique de puissance) : IE1, 2 et 3 (le moteur IE3 possède un meilleur rendement qu’un moteur IE2, etc.). L’IE4 est en préparation, mais pas encore officiellement publiée. La principale caractéristique de ces classes, pour l’utilisateur, c’est un niveau de rendement différent. Cf tableau général des caractéristiques de rendement.

Le passage de l’IE1 à l’IE2 a été décisif dans la mesure où il y a eu une réelle rupture. Cela date du 16 juin 2011, avec la fin du moteur IE1 au niveau européen.

Aujourd’hui, le passage IE2 à IE3 concerne uniquement les moteurs basse tension, inférieurs à 1 000 volts. Ce sont les rendements à 50 Hz et 60 Hz qui définissent, par puissance électrique, des niveaux de rendement minimum à atteindre en fonction d’une norme de mesure de rendements. Nous avons défini le seuil minimum de rendement pour être dans la classe correspondante. Jusqu’au 16 juin 2011, on pouvait utiliser des moteurs de classe IE1. Après cette date, il n’a plus été permis d’importer en Europe des moteurs de classe de rendement IE1.

De fait, avec l’IE2 on obtient un meilleur rendement. Les moteurs concernés par ces classes de rendement sont les moteurs de 2, 4 et 6 pôles. De 0,75 kW à 375 kW en 50 et 60 Hz. Tous les moteurs de puissance inférieure peuvent rester en IE2. Nous laissons le choix à l’utilisateur de passer en IE3 ou d’utiliser son moteur actuel en IE2, à partir du moment où il est utilisé en variation de vitesse. En termes de quantité réelle de moteurs, cela concerne un nombre moins important que lors du passage de l’IE1 à l’IE2. C’est pourquoi la transition IE2/IE3 aura sans doute moins d’impact.

 

Concrètement, qu’est-ce que cela modifie sur la nature de vos produits ? Quelles en sont les implications commerciales ?

Pour obtenir des rendements plus importants, il faut qu’il y ait moins de pertes rotoriques, statoriques ou mécaniques, c’est-à-dire liées aux frottements, qui sont les plus importants gisements de pertes sur un moteur. Chez ABB, nous avons fait en sorte de limiter les pertes au rotor et au stator. Ces pertes peuvent être minimisées par l’utilisation de matériaux de meilleure qualité et par l’utilisation de plus de matière première, en l’occurrence cuivre et tôles magnétiques, qui sont les matériaux actifs du moteur.

Si on intègre plus de matériaux actifs, cela a deux conséquences mécaniques :

-l’augmentation du poids du moteur – les moteurs IE3 sont plus lourds que les IE2 ;

-l’augmentation de la taille du moteur.

ABB a fait le choix de rester sur des tailles de moteurs normalisées. Nous aurions pu choisir de produire des moteurs de la même longueur, mais cela aurait nécessité de changer les hauteurs d’arbre et les cotes normalisées. Nous aurions également pu faire le choix de fabriquer des moteurs hors-cote IEC et avoir, du coup, des moteurs qui n’auraient pas été interchangeables.

ABB a préféré respecter les cotes normalisées, dont une très importante, qui est la hauteur d’arbre, cette distance entre la surface plane (le sol) et le milieu du bout d’arbre du moteur. Cette cote est très importante pour l’utilisateur, car si on propose un produit de remplacement qui n’a pas la même hauteur d’arbre, il ne va pas être interchangeable avec sa machine.

Le leitmotiv d’ABB, c’est de rester sur des moteurs certes plus longs, mais avec des cotes normalisées, ce qui assure à l’utilisateur une interchangeabilité dans la plupart des cas. Le fait d’être capable de proposer une gamme IE3 avec cotes normalisées assure une large part d’interchangeabilité pour les utilisateurs, mais également pour les OEM.

 

Comment ABB a-t-il intégré les exigences du programme EU MEPS ?

L’idée de ce programme est de standardiser des niveaux de rendement dans les grandes régions du globe. Le MEPS (Minimum Energy Performance Savings) qui concerne le plus les utilisateurs français est le MEPS européen. Australie, Chine, Amérique du Nord. On peut regretter que les normes de rendement ne soient pas les mêmes sur les différents MEPS. Mais l’idée directrice était d’avoir des rendements de base standardisés vers le haut.

60 % de consommation d’énergie dans l’industrie provient aujourd’hui des moteurs électriques. On voit bien l’impact que représente le fait d’avoir des moteurs électriques moins gourmands en énergie. Cela a un impact environnemental majeur. L’enjeu qui est derrière, c’est la réduction des émissions de CO2 à l’échelle mondiale. ABB est capable de proposer pour chacun des MEPS une solution, quelle que soit la région concernée, et cela sur l’ensemble de ses gammes.

 

Comment ABB a-t-elle préparé ce passage de l’IE2 à l’IE3 ?

L’ensemble de la gamme ABB est de niveau IE3 sur les moteurs standard et sur les moteurs de sécurité, qui sont pourtant exclus de l’obligation. Chez ABB, nous sommes déjà prêts depuis plus de 2 ans et travaillons déjà sur les gammes de rendement en IE4. Nous sommes aujourd’hui capables de proposer une gamme de moteurs en IE4 à partir de 11 kW. Ce ne sont pas des prototypes, mais bien des produits catalogue, tarifés pour le public.

Pour 2015, nous essayons d’informer le plus possible nos utilisateurs et clients. Nous nous efforçons d’anticiper au mieux ce changement de gamme obligé, en les informant des tenants et aboutissants de leurs propres produits et processus. Le maître mot en la matière, c’est communication et sensibilisation.

Pour appuyer nos clients dans cette transition IE3, l’ensemble des stocks ABB a été provisionné en moteurs IE3. Dès janvier, un client pourra disposer des moteurs. L’ensemble de notre réseau de distribution stocke depuis plusieurs mois des moteurs IE3. Nous avons anticipé cela et notre réseau est capable de répondre à la demande. Même si nous continuons à produire et à stocker des moteurs IE2, nous avons mis un point d’honneur à rendre disponibles des produits en IE3.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte