Eclairage : des innovations pour la transition énergétique ?

Éclairage des stations de métro parisiennes aux Leds. Station Louis Blanc, métro 7, Paris, 24 janvier 2015 © Maïlys Kerhoas

Le studio Roosegaarde a lancé en Hollande une piste cyclable, inspirée de Van Gogh, éclairé grâce à des LEDS photovoltaïque et de la peinture phosphorescente. Une solution innovante teintée de culture artistique. Le 13 avril 2015 marque l’interdiction française d’utilisation des lampes à vapeur de mercure et des lampes à sodium haute pression suite à l’application d’une directive européenne de 2009. La transition énergétique lumineuse peut-elle s’appliquer sur un éclairage urbain associant culture et environnement durable ?

Sur le même sujet

Les dépenses annuelles de l’éclairage urbain en France se chiffrent à 2 milliards d’euros. Une moitié est dédiée à la maintenance tandis que l’autre se partage entre consommation et renouvellement du parc énergétique. L’élimination des lampes à dévoreuse d’énergie permet d’accroître l’économie car seulement le tiers de la lumière émise par les lampes à vapeur de mercure et de sodium à haute tension est efficace. « Leur élimination à l’échelle mondiale permettrait d’économiser sur 4 milliards de points lumineux près de 140 milliards de dollars et de réduire de 580 millions de tonnes les émissions de CO2 par an », selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement

Dans le cadre du développement durable, allié le pole social et environnementale est apparu comme une solution artistique. Dan Roosegaarde, designer a lancé un projet basé sur le tableau la nuit étoilée de Van Gogh. L’utilisation de peinture phosphorescente développé par la société Heijmans sur des petites pierres ainsi que des LEDS reliés aux panneaux solaires permettent l’éclairage de pistes cyclables en Hollande. Cette solution basse consommation réduit l’émission de CO2 en favorisant l’utilisation des mobilités à vélos. Un éclairage naturel, même de nuit… “C’est un nouveau système complètement autosuffisant et incroyablement poétique” qui “crée une connexion avec l’histoire culturelle”, a dit le designer,  au journal Dezeen.

Mettre au clair une transition énergétique ?

La France se lance lentement dans une transition lumineuse durable. Les investissements nécessaires sont estimés entre 300 et 2 500 euros par point lumineux soit une addition d’au moins 9 milliards d’euros. « Il resterait moins de 10% de lampes à vapeur de mercure dans le parc d’éclairage extérieur français, c’est à dire 900.000 points lumineux », selon une étude publiée en février par l’Association des ingénieurs territoriaux de France.
Un investissement rentable en matière d’efficacité énergétique, d’économie et d’urbanisme. La compétitivité entre les entreprises s’accroit en matière d’utilisation de Led et d’énergies renouvelables. Les investissements privés permettent d’insuffler une croissance des entreprises grâce à l’attractivité du marché des énergies durables. Tandis que le secteur public compense les dépenses dans la courbe économique des énergies. « Paris, par exemple, a donné dix ans au groupement Evesa pour réaliser 30% d’économie d’énergie sur ses 200.000 points d’éclairage public et 1.800 carrefours à feux. Les technologies LED, trop coûteuses au moment de la signature du contrat en 2011, sont maintenant systématiquement mises en concurrence. » Les Echos. L’entreprise a déjà réalisé 25 GWh d’économies depuis le début du contrat. L’objectif ? 85% des parcs luminaires seront changés d’ici là.

 

 

1 commentaire

  1. Audrey - 26 mai 2015 à 15 h 29 min

    Une belle reprise des informations de différents acteurs et journaux (une mention spéciale aux Echos), et notamment celles de l’Association française de l’éclairage. Attention, ce n’est pas l’utilisation des lampes qui est interdite, mais la mise sur le marché.
    Voir l’article complet sur le Courrier des Maires, par exemple : http://www.courrierdesmaires.fr/48515/eclairage-les-collectivites-pretes-pour-la-fin-des-lampes-energivores/

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte