Biodiversité et énergies : une nouvelle conception des toits verts 

DR Init Eco

Init Eco est un centre de formation spécialisé dans la rénovation et l’éco construction souhaitant introduire une nouvelle conception des toits végétalisés en France. La loi du 17 mars 2015 sur la biodiversité oblige les centres commerciaux à installer des toitures végétalisées ou à produire de l’énergie renouvelable sur leur toit. Ainsi, l’efficacité énergétique se traduit par des toits verts innovants dans leur conception et leur capacité de production énergétique.

Sur le même sujet

Les toits végétalisés permettent de compenser la surface perdue au sol par l’urbanisation et d’améliorer la qualité de l’air. Ils possèdent des capacités importantes en matière d’efficacité énergétique : rafraîchir l’air en été, diminuer les particules fines et retenir l’écoulement d’eau lors de fortes pluies.
En raison des problèmes d’assurance, les toitures végétalisées étaient limitées dans leur forme au type extensif et ne pouvaient accueillir qu’un seul type de plante, les sedums. « Cela a engendré des toitures au tapis uniforme, souvent rougeâtre ; une déception qui a découragé un bon nombre de ceux qui visaient une valeur esthétique des toitures. De plus, malgré sa résistance et son pouvoir couvrant, ce type de végétation participe peu au développement de la biodiversité et à ses bienfaits : les tapis de sedum sont généralement trop peu diversifiés et le substrat trop fin pour être favorable à la biodiversité. », explique Brigitte Bonello, fondatrice de Init Eco.
Cette nouvelle conception des toitures végétalisées d’Init Eco se définit par la diversité des espèces des plantes en favorisant celles d’origine locale adaptées au climat régional. Le retour d’espèces locales, abeilles, papillons, pollinisateurs, ainsi que l’absence de produits phytosanitaires dangereux sont les piliers de cette nouvelle conception.

Quand la biodiversité et les énergies s’allient

Biosolar est une entreprise californienne spécialisée dans les énergies photovoltaïques. Elle souhaite à présent réunir biodiversité et production d’énergies dans sa solution. « En réunissant le végétal et les technologies vertes, le projet BioSolarRoof reprend un ensemble de thèmes au cœur de nos préoccupations actuelles : la santé, le bien-être, l’énergie, l’équilibre des écosystèmes, l’utilisation intelligente de l’énergie. Les professionnels, que sont les végétaliseurs et les producteurs d’énergie, peuvent désormais travailler main dans la main pour un retour aux équilibres naturels, contribuer à ce que le monde moderne, celui des technologies, permette un retour à une vie plus saine, proche de la nature. », souligne Brigitte Bonello, fondatrice de Init Eco

Les panneaux photovoltaïques créent des zones ombragées permettant des taux d’humidité différents. Ainsi, la production d’énergie solaire optimise la végétalisation. Cependant, ce phénomène s’annonce comme donnant-donnant. L’évapotranspiration des plantes permet de refroidir les panneaux photovoltaïques et d’augmenter leur efficacité lors des saisons chaudes. Allier la nature aux énergies renouvelables, c’est peut-être tout simplement ça, la transition énergétique…

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte