Interview : Pourquoi et comment le marché des smart grids évolue-t-il selon vous ?

DR

Le marché des smart grids a commencé à apparaitre en 2010 et a révélé visiblement son potentiel mi-2011, lorsque l’ADEME a choisi de soutenir certains projets, grâce aux fonds d’investissements d’avenir doté d’un fonds de 165 millions d’euros !

Sur le même sujet

Tendances du marché des smart grids

Le marché des smart grids a commencé à apparaitre en 2010 et a révélé visiblement son potentiel mi-2011, lorsque l’ADEME a choisi de soutenir certains projets, grâce aux fonds d’investissements d’avenir doté d’un fonds de 165 millions d’euros !
Les smart grids se sont développés avec l’arrivée des nouvelles technologies sur le marché de l’énergie, car elles permettent de rendre davantage communicants et intelligents nos réseaux. L’intelligence des réseaux a d’abord eu comme objectif premier de lisser les pics de consommation, car en électricité il faut consommer ce qui est produit sans trop de distance entre les 2 lieux, pour éviter les pertes dans le cadre du transport. Les smart grids ont des incidences non seulement sur les infrastructures du réseau, mais aussi au niveau du consommateur. De nombreux outils/plateformes sont proposées au consommateur pour connaitre, maitriser et optimiser sa facture énergétique. La démarche peut même aller plus loin, car il peut produire de l’énergie, grâce au développement des énergies renouvelables, voire stocker de l’énergie en utilisant sa voiture électrique…de consommateur il devient consom’acteur !
Les smart grids vont permettre de décentraliser la distribution de l’électricité, voire d’autres énergies, comme le gaz. Jeremy Rifkin, essayiste et économiste américain, va jusqu’à prévoir le « Zero marginal cost society », titre de son dernier livre, à savoir qu’avec le développement de l’internet des objets et de l’économie collaborative, nos productions seront locales et décentralisées, elles pourront donc ainsi être partagées/échangées. Va-t-on vers le AirBnB de l’énergie ?

Des actualités réglementaires impactant le marché des smart grids

La loi de transition énergétique devrait avoir une forte incidence sur le développement du marché des smart grids. Mais il va falloir attendre sa version finale pour mesurer précisément son impact.
Une 2ème actualité devrait également avoir un impact fort : la COP 21 se déroulera à Paris à la fin de l’année, et la France doit montrer l’exemple en termes de réflexions et d’actions. Nous ne sommes cependant pas si mauvais que cela sur ce chapitre, mais nous avons quelques leviers d’actions non négligeables. L’AIE a réalisé une étude sur l’impact environnemental des smart grids, révélant que certaines solutions pouvaient participer à la diminution des gaz à effet de serre et influencer positivement le « dérèglement climatique » que nous vivons.
Espérons que les actions décidées lors de la COP 21 donneront des ailes à la filière des smart grids!

Freins au déploiement des smart grids
Quelques obstacles sont encore sur le chemin du déploiement des smart grids…Les acteurs s’interrogent sur les réels bénéfices des smart grids et les business models sont encore incertains.
Le dernier frein et non des moindres est l’acceptabilité du consommateur : il faut que le consommateur s’approprie ces nouveaux outils de pilotage et d’optimisation de la consommation énergétique. Il ne faudrait pas rester dans une logique « top down », d’imposition de nouvelles solutions technologiques, mais aller dans le sens d’une appropriation par le consommateur, donc une logique de « bottom-up ».

Perspectives sur le marché des smart grids

Une fois ces constats posés, il est fondamental de regarder les actions réelles sur le marché. Nous pouvons en effet constater de plus en plus de réalisations de projets impliquant des smart grids, qui sont de vraies réalisations industrielles et commerciales. Nous sommes en train d’entrer dans une phase d’industrialisation.
Les acteurs de l’écosystème se sont réunis autour d’une association, l’Association REI-SmartGrids France, pour participer activement au développement de la filière des smart grids. Une dizaine d’actions ont été définies pour pousser des start-up, PME innovantes, pour mettre en place de nouvelles formations, pour promouvoir la filière tant en France qu’à l’international.
Il est d’autant plus important que nos acteurs français se fédèrent, car le marché se fait actuellement un peu bousculé avec l’arrivée de NEST, CISCO et FACEBOOK. La peur de ces grands acteurs américains va secouer notre écosystème, j’espère positivement. A nos champions et nos start-up de surprendre et d’innover !

Géraldine Trapp, Responsable du congrès SMART GRIDS PARIS

1 commentaire

  1. Ping : Smart grids : un marché qui compte - actu-economie.com

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte