L’hydrolienne Sabella D10 immergée dans le passage du Fromveur

DR : Sabella SAS

Plusieurs mois après son inauguration à Brest, l’hydrolienne Sabella D10 a été immergée fin Juin, à deux kilomètres des côtes. Elle sera raccordée au réseau électrique de l’île de Ouessant en Juillet, et deviendra alors la première hydrolienne connectée à un réseau en France.

Sur le même sujet

L’hydrolienne Sabella D10, source d’énergie renouvelable

Le 25 Juin dernier, l’hydrolienne française de l’entreprise Sabella a été immergée dans le passage du Fromveur, à quelques kilomètres des côtes de Ouessant. Cette hydrolienne est composée d’une gigantesque hélice fixée sur une base de 10 mètres de diamètre, et mesure 17 mètres de hauteur. Avec ses 450 tonnes, elle est capable d’afficher une puissance maximale de 1 MW. Immergée à 55 mètres de profondeur, elle reste invisible depuis la surface et ne gêne pas plus la navigation que les activités des pêcheurs. Un long câble de plus de deux kilomètres, immergé dans le Fromveur depuis le mois de mai, relie l’hydrolienne à l’île. Un poste de collecte et de redistribution du courant a été installé sur cette dernière, ce qui permettra aux habitants de bénéficier d’une énergie moins coûteuse. En effet, actuellement, les besoins en énergie de l’île sont fournis par des groupes électrogènes, qui utilisent un fioul plus onéreux que sur le continent. Grâce à l’énergie hydrolienne produite par la Sabella D10, ces coûts devraient être diminués d’environ 25%, et, à terme, couvrir les besoins énergétiques de Ouessant.

L’hydrolienne produit dors et déjà de l’énergie, mais ne sera raccordée au réseau EDF que dans le courant du mois de Juillet. Afin de répondre aux demandes énergétiques de l’île, deux autres turbines (Sabella D15), produisant une puissance de 2 MW chacune, devraient être installées dans le passage du Fromveur courant 2016.

Des investissements pour un avenir durable

L’installation de l’hydrolienne a bénéficié des fonds des investissements d’avenir de l’Etat et d’aides européennes. En effet, la Bretagne tente de s’affirmer en tant qu’actrice de la transition énergétique, et a pour cela signé un contrat de plan Etat-Région en mai 2015. 1,2 milliards d’euros ont été versés à la région pour favoriser la transition énergétique, et faire de la Bretagne un territoire écodurable, favorisant les énergies propres. L’hydrolienne Sabella D10 s’inscrit donc dans cet objectif, par son caractère durable et écologique. La société Sabella désire à présent se servir de ce tremplin pour vendre ses turbines dans le monde entier. En effet, l’ADEME estime le potentiel mondial de l’énergie hydrolienne à environ 50 GW de puissance « installable ».

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte