Deux millions de tonnes d’émissions de CO2 en moins en 2014

DR : Eco-systèmes

L’organisation Eco-systèmes vient de publier son bilan Développement Durable pour l’année 2014, et les résultats sont plus qu’encourageants. A quelques mois de la COP21, qui sera organisée à Paris en décembre prochain, les résultats de cette étude dévoilent une réduction de presque deux millions de tonnes de CO2 en 2014.

Sur le même sujet

Spécialisé dans la collecte, la dépollution et le recyclage des déchets, l’organisme Eco-systèmes a dernièrement publié son bilan Développement Durable, révélant ainsi une économie de près de deux millions de tonnes de CO2 pour l’année 2014. Ces résultats traduisent de nombreux efforts perpétrés par les collectivités et les entreprises, notamment en terme de dépollution et de traitement des déchets. Les chiffres sont frappants : en 2014, le traitement et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (ou DEEE), a permis à la France d’économiser plus de 419 000 barils de pétrole brut, ainsi que d’éviter l’émission d’environ 1,9 million de tonnes de CO2. Selon Christian Barbant, directeur général d’Eco-Systèmes, de nombreux efforts restent cependant à accomplir : « Il faut réussir à capter tous les flux de DEEE et éviter d’exporter notre pollution illégalement vers les pays émergents. » Si beaucoup d’actions doivent encore être mises en place, les premiers chiffres de l’année 2015 semblent tout de même mener vers une nette progression : sur les trois premiers mois de cette année, l’organisme enregistre 18% de volume de collecte supplémentaire des DEEE par rapport à 2014, et le pays devrait atteindre l’objectif de taux de collecte fixé par le ministère de l’Environnement, qui s’élève à 40%.

Ces progrès viennent notamment de la dépollution des gros appareils électroménagers froids, enjeu important du développement durable : ces machines peuvent contenir des substances extrêmement nocives, comme les gaz CFC (chlorofluorocarbure), particulièrement dangereux pour la couche d’ozone et ayant un fort impact sur le réchauffement climatique. Ces gaz peuvent en effet être 11 000 fois plus dangereux que le CO2 lui-même ! S’ils sont aujourd’hui interdits, ils ont longtemps été utilisés dans des appareils comme les climatiseurs ou les réfrigérateurs : le recyclage de ces anciens produits peut donc permettre de capturer l’équivalent de 3 tonnes de CO2. Recyclés, ces anciens appareils peuvent devenir une véritable mine de matières premières secondaires, et leur réutilisation semble être une source certaine d’énergie. En 2014, plus de 360 000 appareils ont ainsi été confiés aux 69 centres de traitement Eco-systèmes, pour être valorisés à 78,7% sous forme de matières premières et à 9,4% sous forme d’énergie. Ces modèles de recyclage économiques et écologiques sont donc fortement soutenus par la filière Eco-systèmes, qui a ainsi versé 27 millions d’euros à ses partenaires de l’économie sociale et solidaire entre 2010 et 2014.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte