Réseaux fibre optique, déjà la fin du cuivre ?

Orange l’a annoncé, il n’installe plus de cuivre dans les immeubles neufs. Place au 100 % fibre ! Dans une annonce d’avril 2014, le groupe envisageait de stopper le raccordement en cuivre dans les logements pour n’installer que de la fibre optique à partir de 2016. L’opérateur revient sur sa décision et anticipe la procédure. Depuis le 1er décembre 2014, certains immeubles neufs ne sont tout simplement plus raccordés au réseau cuivre. Après 150 ans de réseaux cuivre, de téléphonie commutée (RTC) et d’ADSL (ou de VDSL). Internet, mais aussi le téléphone fixe, emprunteront obligatoirement la fibre (ou, dans une moindre mesure, le câble).

Sur le même sujet

Conformément à l’engagement du président de la République alors candidat, le Plan France Très Haut Débit est une stratégie d’investissement visant à couvrir intégralement le territoire en très haut débit d’ici 2022. Lancé au printemps 2013, il repose sur un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans, partagé entre les opérateurs privés et les collectivités territoriales.
emploi-fibre-webLe principe de la boucle locale
La boucle locale en France est la partie de la ligne téléphonique, aujourd’hui en cuivre, allant du répartiteur de l’opérateur jusqu’au point de terminaison chez le client. Le point de terminaison est le premier dispositif installé dans les locaux du client. Physiquement, il s’agit de tous les câbles aériens, des câbles souterrains et même de la paire de fils arrivant chez l’usager. La boucle locale comprend également des équipements passifs de raccordements (armoires, boîtiers) jouant le rôle de brasseurs. En France, la boucle locale « cuivre » est la propriété exclusive de l’entreprise Orange, ex-France Telecom. Contrôler la boucle locale permet la gestion totale du réseau qui le relie à ses clients. Ainsi, il a été décidé au niveau européen que l’opérateur historique doit fournir à ses concurrents un accès direct à sa boucle locale : c’est le dégroupage de la boucle locale.

La boucle locale peut être découpée en trois parties :

  • la partie transport, qui va du NRA (nœud de raccordement abonnés) jusqu’au SR (sous-répartiteur) ;
  • la partie distribution, qui va du SR jusqu’au PC (point de concentration) ;
  • La partie branchement, qui va du PC jusqu’à l’abonné.

Chiffres clés
La boucle locale cuivre en France, c’est :

  • 39 millions de lignes ;
  • 126 000 sous-répartiteurs ;
  • 13 000 répartiteurs téléphoniques ;
  • 18 millions de poteaux, dont 5 millions gérés par ERDF ;
  • un coût de mise en œuvre estimé à 28 milliards d’euros par l’Arcep.

 

A Cesson, cette armoire optique va amener le très haut débit aux usagers.

A Cesson, cette armoire optique va amener le très haut débit aux usagers.

Les nœuds de raccordement d’abonnés : NRA
Au bout de la ligne de cuivre se trouve le nœud de raccordement d’abonnés, aussi appelé NRA ou central téléphonique. C’est un bâtiment qui peut aussi bien consister en un petit abri qu’être de grande taille. On peut parfois y voir un logo Orange, France Telecom, PTT, mais parfois rien ne semble indiquer la fonction du bâtiment. Il est courant qu’il n’y ait que des fenêtres de taille réduite, voire pas de fenêtres. Les NRA les plus récents (NRA-MeD), qui servent uniquement à contenir des DSLAM, afin de permettre une montée en débit, sont sous forme d’armoires. Le DSLAM, Digital Subscriber Line Access Multiplexer, est traduit en français par Multiplexeur d’accès à la ligne d’abonné numérique ou, plus simplement, Multiplexeur d’accès DSL.

Les lignes arrivent d’abord dans le répartiteur téléphonique, puis sont redirigées vers des filtres permettant de séparer les fréquences dédiées à la téléphonie classique, qui vont vers le CAA, pour Commutateur à autonomie d’acheminement, du signal DSL, qui va vers le DSLAM. Par confusion, les termes « commutateur » et « répartiteur » sont souvent utilisés pour désigner le NRA. On peut trouver les abréviations CL, pour Commutateur local, ou RE, pour Répartiteur. La majorité des NRA est reliée en fibre optique.

Pages : 1 2 3 4

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte