Objets connectés : iBeacon, le challenger du NFC prend le pouvoir

Réalité augmentée : le client est amené vers les produits rapportant le plus de points sur sa carte de fidélité.

« Minority Report », 2002. Tom Cruise entre dans un magasin. Il est reconnu par un écran de publicité et immédiatement assailli de questions. Les réalisateurs du film ont situé cette scène en 2054. Or en 2015, cette vision est déjà réelle. iBeacon a été présenté à l’Apple Developers Conference WWDC en juin 2013. Mais ce n’est pas une exclusivité Apple. Ce système sert principalement à la géolocalisation en intérieur et tente de résoudre tous les problèmes d’automatisation de la maison. Auparavant, l’unique puce GPS de nos smartphones n’offrait que peu de précision pour un positionnement à l’intérieur des bâtiments. Émettant un signal Bluetooth Low Energy qui, comme son nom l’indique, consomme très peu d’énergie, iBeacon rayonne jusqu’à 50 mètres avec des signaux réguliers vers un smartphone, à condition que l’application appropriée soit installée et à l’écoute.

Sur le même sujet

La technologie iBeacon est apparue avec le système iOS 7 d’Apple. L’objectif est de rendre réactif l’espace qui nous entoure. Les détecteurs de présence jouent un rôle important dans le déclenchement de scénarios dans le smarthome, mais ils nécessitent de bouger pour être activés. Pour remédier à cela, il suffit d’équiper son logement de quelques balises Beacons qui émettent un signal Bluetooth LE. Par triangulation, le système géolocalise le smartphone et détermine sa position avec précision. Cet iBeacon peut également distinguer les différents rayons et évaluer si le smartphone, et donc aussi le propriétaire, est dans le voisinage immédiat (jusqu’à 50 cm), à proximité (à 2 mètres) ou plus largement (à 30 mètres). Mais le souci, c’est que même si l’autonomie est importante, il faut bien changer la batterie un jour ou l’’autre. La société iFinity est en train de mettre au point des puces qui n’ont pas besoin d’alimentation interne. Ces Beacons, nommés AirBeacons, utilisent les ondes électromagnétiques ambiantes pour se recharger et envoyer leur signal à destination des smartphones. Ces puces sans batterie sont, du coup, plus petites que les classiques.

La domotique selon iBeacon
La domotique reste aujourd’hui encore dépendante de commandes manuelles, ou doit s’en remettre à des capteurs qui fonctionnent difficilement sauf en cas de déplacements importants. Avec la solution iBeacons, il suffit d’équiper son foyer de quelques balises qui émettent un signal Bluetooth LE pour que tout se fasse facilement.
Imaginez des scénarios simples, par exemple pour éteindre la lumière en quittant une pièce, ou diffuser sa musique préférée en entrant. Le phénomène de triangulation permet de localiser avec précision la position du smartphone et de mettre la personne qui le porte sur elle en connexion avec le système. Tout devient simple : un émetteur placé sur la porte de garage l’ouvrira automatiquement et déclenchera l’éclairage à l’approche de la voiture. Et une fois le conducteur à l’intérieur, son smartphone se met en mode voiture sans qu’il ait besoin de faire quoi que ce soit.
Idem dans la maison, qui peut déclencher l’automatisation pour le contrôle de la lumière, de la musique, du chauffage ou tout simplement un message des parents à l’intention de leurs enfants lorsqu’ils rentrent à la maison. iBeacon peut également être associé à des capteurs pour surveiller la santé. Une association parfaite pour la prise en charge des personnes âgées.
Programmez quelques Beacons répartis dans la maison. Si la routine quotidienne n’est pas suivie, peut-être faut-il déclencher l’alarme. C’est un outil intéressant aussi pour optimiser l’efficacité énergétique : plutôt que d’avoir à programmer le chauffage, il ne se déclenche que dans les pièces ou quelqu’un est détecté. Si personne n’est localisé dans la maison, le mode absence est automatiquement enclenché.

Au royaume du marketing
La précision de cette géolocalisation permet de savoir dans quel rayon ou devant quelle boutique se trouve une personne, donc un client potentiel, pour envoyer des promotions sur le smartphone. Pour peu que le client dispose d’une carte de fidélité dans ce magasin, les habitudes de consommation sont connues et il est alors très facile d’envoyer l’information précise qui suscitera l’achat. C’est une véritable mine marketing. Mais cette technologie peut aussi être utilisée dans un but non lucratif, par exemple pour guider les malvoyants dans les lieux publics.
La technologie iBeacon commence enfin à émerger. Et il n’y a pas de limites aux utilisations possibles. Après qu’Apple a pesé de tout son poids pour l’imposer face au NFC, il semble que le pari soit en passe d’être remporté. Il suffit à Apple de s’allier à des partenaires prestigieux et Homekit rentrera dans tous les foyers. Si le retail s’empare de cette technologie, ce n’est que le début de la vie connectée.


Des iBeacons pour guider les malvoyants
Grâce à la microlocalisation iBeacon et à l’interactivité de ses balises, l’aéroport de San Francisco teste le guidage des personnes souffrant d’une déficience visuelle afin de les aider à se déplacer dans ses terminaux. Développée par indoo.rs, un spécialiste de la navigation intérieure, l’application se repère grâce à 500 bornes iBeacons implantées dans l’aéroport. Ainsi, les personnes malvoyantes ont la possibilité de traverser l’aéroport de manière indépendante et sans aide, hormis celle de l’iPhone et de l’appli prévue à cet effet.


Apple Watch et iBeacons font leur course
La chaîne de magasins Marsh se lance et connecte les puces Bluetooth à la montre d’Apple. Grâce à cette installation, le magasin compte bien faciliter la vie du client qui pourra, grâce à une appli, retrouver sa liste de courses dans le magasin, au bon moment, au bon rayon. Ces puces, placées un peu partout dans le magasin, permettent également à l’enseigne d’envoyer un peu de publicité, mais aussi des recettes, des bons de réduction, etc.


Payez sans contact avec PayPal Beacon
PayPal Beacon permettra à ses utilisateurs de payer sans aucun contact en se connectant à de nombreux systèmes de paiement actuels. Avec Paypal Beacon, le consommateur règle ses achats en enregistrant dans ses préférences les enseignes avec qui il veut bien interagir. De leur côté, les boutiques n’ont qu’à installer une borne Bluetooth avec laquelle le smartphone des clients va communiquer dès qu’il franchit la porte pour entrer ou sortir.

Grâce à Paypal Beacon et un compte Paypal, il suffit de valider l'achat sur son smartphone pour le régler.

Grâce à Paypal Beacon et un compte Paypal, il suffit de valider l’achat sur son smartphone pour le régler.


Ventes en hausse chez McDonald’s
McDonald’s a testé pendant quatre semaines, sur deux magasins aux États-Unis, les promotions appuyées par iBeacons. L’idée est de promouvoir certains produits et de mesurer l’impact des iBeacons sur les ventes. Le test a porté sur les nuggets et sur le McChicken. Le client devait installer dans son application Passbook un petit coupon conçu pour l’avertir des promotions mises en place. Au total, 18 000 bons de réduction ont été distribués et les ventes de nuggets ont augmenté de 8 % durant l’opération ; celles du McChicken de 7,5 %. Les résultats sont donc très positifs et les clients réceptifs.

Les tests promotionnels se multiplient avec le développement des iBeacons.

Les tests promotionnels se multiplient avec le développement des iBeacons.


 

1 commentaire

  1. Ping : Minority Report : le retour de la Ville intelligente

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte