Salon IBS 2015 : entretien avec Evrard Engeldinger et Luc Rousselot

Evrard Engeldinger, operational marketing manager energy efficiency Socomec et Luc Rousselot, administrateur Socomec / Crédit Photo : SOCOMEC

Dans le cadre du salon de l’IBS 2015, Filière3e s’est entretenu avec Evrard Engeldinger, Operational Marketing Manager Energy Efficiency pour le groupe Socomec, et Luc Rousselot, Administrateur chez Socomec. L’occasion de revenir sur les objectifs professionnels en matière d’efficacité énergétique fixés par le groupe pour 2016.

Sur le même sujet

IBS 2014, IBS 2015, quels sont les fondamentaux qui ont changé sur votre marché ?

Le marché de l’efficacité énergétique est désormais identifié par tous comme un marché clé et une filière créatrice d’innovation. Il continue sa progression par l’effet de la technologie, de la hausse des tarifs de l’énergie et de la sensibilisation au gaspillage.

Tout y invite à présent : l’obligation de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la directive européenne efficacité énergétique, l’augmentation prévisible du prix de l’énergie, et surtout la présence en France de leaders industriels et de PME performantes dans ce domaine.

La loi Nome devrait également créer un espace économique pour les mécanismes d’effacement des consommations.

La RT 2012 et la loi de transition énergétique contribuent à renforcer les actions et services d’efficacité énergétique. Quelles évolutions majeures voyez-vous désormais dans vos domaines d’activité pour 2016 (nouveaux produits, services) ?

La RT 2012 a pour objectif un bâtiment énergétiquement sobre. Elle favorise aussi l’implantation de matériels mesurant l’énergie consommée, par usage. Cette disposition permet l’interprétation des profils de consommations, surtout lorsqu’elle est associée à un logiciel de management de l’énergie. Ce dernier fait désormais référence et devient un critère de sélection important dans le choix des solutions.

La loi de transition énergétique doit booster les énergies alternatives. Et cette transformation ne pourra se réaliser sans l’avènement de solutions de stockage de l’énergie performantes, associées à des systèmes de management intelligents et maillés. Les technologies vont devoir évoluer pour répondre efficacement à ce challenge auquel participe déjà activement Socomec.

Enfin, les services d’accompagnement énergétique fortement plébiscités par les consommateurs s’inscrivent désormais dans la continuité des audits énergétiques poussés par la directive EE.

L’Internet des objets fait son irruption en particulier pour l’habitat individuel et va continuer à se développer. En quoi cela change-t-il la donne pour vos produits et le tertiaire ? 

L’Internet des objets est perçu à ce jour par la profession comme une opportunité importante de booster le business.

De nombreux acteurs se positionnent rapidement sur ce marché et de nouvelles technologies de mesure, de communication et de traitement des données voient ainsi rapidement le jour avec pour objectif de baisser leur coût d’acquisition et de rapatriement.

Les nouveaux réseaux bas débit et faibles consommations se positionnent clairement en réponse efficace à cette équation : les sociétés Sigfox et Qowisio, ainsi que la technologie LoRa de Cycléo/Semtech, sont actuellement engagées dans une course de vitesse pour imposer leurs solutions dans l’Hexagone et à travers le monde.

Les fabricants d’appareillages traditionnels devront s’intégrer à ce nouvel écosystème, au risque de disparaître à terme de l’échiquier.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte