3 questions à Roger Leclerc

Roger Leclerc

Roger Leclerc, pur autodidacte, détonne dans la filière électrique. Il réussit tout ce qu’il entreprend et ne conçoit son métier que dans l’innovation. En 2000, en désaccord avec l’actionnaire de sa société FDI Matelec, déjà dans le contrôle d’accès, il fonde Cogelec avec 6 anciens ingénieurs associés. Aujourd’hui, le groupe compte 100 personnes. Roger Leclerc continue à défendre une fabrication 100% Française et reste le seul concepteur et fabricant français indépendant de produits en interphone et contrôle d’accès pour l’habitat collectif.

Sur le même sujet

Intratone se développe à l’international. Vous étiez présent en Angleterre au CIH et votre présence est marquée en Belgique ?

Notre stratégie est partie d’un état des lieux très pragmatique du marché et des parties en présence. Nous sommes leader sur le marché français du contrôle d’accès (statistiques LA POSTE – IGNES) et n’y voyons désormais que peu de croissance potentielle à venir. C’est donc naturellement que nous allons chercher une part de notre (nécessaire) croissance dans les pays voisins dont la Belgique ou encore l’Angleterre.  Depuis 2007, 400 000 logements ont été équipés. De 7 millions d’euros en 2007, le groupe Cogelec a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros. Cette année, Intratone enregistre une croissance de 18 %. Le développement d’Intratone sur le marché français nous a permis d’envisager l’export. Nos objectifs, d’équiper 5 % des résidences du marché de chaque pays d’ici 10 ans, sont ambitieux mais sans l’ombre d’un doute réalistes.  Nous y avons trouvé des partenaires ultra motivés et commercialement très entreprenants, qui par exemple nous accompagnent sur des salons – comme le CIH.

La marque Intratone se différencie sur internet avec une présence active sur Facebook et des jeux concours. Pourquoi ce positionnement ?

C’est la 1ère fois que nous organisons un jeu sur Facebook. Nous venons de récompenser nos gagnants, pour la plupart des professionnels. Facebook permet, par exemple, une communication plus directe et sans forcément d’objectifs commerciaux forts. Cela permet également d’être plus facilement joignable sans pour autant se substituer à nos clients. Les questions qui nous sont posées en sont un parfait exemple.
Le bonus est la satisfaction de voir notre trafic augmenter rapidement. Entre nous, je préfère, et de loin, voir et parler avec mes interlocuteurs et suis moins sensible à ce type de media. Néanmoins, je sais maintenant que ce réseau est indispensable et c’est plutôt agréable de le voir vivre !

Pourquoi être présent sur H’Expo et non au Mondial du Bâtiment ?

C’est historique. Nous avons toujours été particulièrement présents aux côtés des bailleurs sociaux. Cette proximité nous permet notamment, en tant que fabriquant, de s’assurer que nos produits répondent et suivent bien les besoins de nos « clients utilisateurs ». C’est souvent d’un échange d’expériences que nait une offre qui « tombe sous le sens ». L’idée de la boite à clés a émergé comme cela ; c’est accompagné de nos partenaires que nous l’avons affinée.
Et pour finir, il reste aussi que c’est difficile d’être partout à la fois ; nous devons faire des choix.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte