Netatmo Welcome : une caméra à reconnaissance faciale

Image 1 : Caméra Welcome de Netatmo

Smarthome Electricien+ a testé au moment de sa sortie la caméra à reconnaissance faciale du fabricant français Netatmo, numéro un en Europe du thermostat connecté. Que vaut ce produit ? Gadget, ou réel besoin ?

Sur le même sujet

Lors de la présentation de sa caméra Welcome, l’équipe Netatmo m’avait dit que tout le monde était capable de l’installer et de la paramétrer. De retour chez moi, j’ai donc demandé à mon fils de 12 ans de procéder à l’installation. Je précise qu’il n’a pas de téléphone ni de tablette, ni aucune télévision ou console dans sa chambre. Ce n’est donc pas un préado geek. Et honnêtement, l’installation de la caméra Welcome s’est révélée extrêmement simple et rapide, puisqu’elle n’a pas pris plus de 3 minutes.

Il faut avant tout télécharger l’application mobile gratuite Netatmo Welcome sur l’App Store ou le Google Play (image 2). Il est dommage que Netatmo n’ait pas une application qui permette de piloter tous les appareils de la marque, d’autant plus dans l’optique de créer des scénarii entre le thermostat, la caméra Welcome et la station météo. Ensuite, il suffit de suivre les quatre étapes proposées par l’application :
1 –
Brancher la caméra sur une prise avec le câble fourni
2 –
Retourner la caméra afin de créer une connexion entre celle-ci et le smartphone / l’application mobile. Le clignotement de la LED bleue valide l’appairage
3 – Connecter la caméra à Internet par câble ou sans fil via le Wi-Fi..
4 – S
électionner le réseau Wi-Fi ainsi que le mot de passe sur le smartphone

Très beau design et efficace
En ouvrant la boîte, on remarque immédiatement la qualité de la fabrication, même si tout est en plastique. Le design est minimaliste et se fond très bien dans toutes les décorations, y compris les plus classiques. A l’avant de l’appareil se trouvent la lentille ainsi que le microphone pour enregistrer la bande-son des vidéos. Avec un capteur 4 Mpx et une définition vidéo de 1 920 x 1 080 pixels, elle
joue dans la même cour que la Home de Withings et la Canary. Il me fallait en moyenne 1 minute pour récupérer à mon travail les vidéos prises chez moi lors du retour de l’école des enfants, à partir du Wi-Fi. Le mode vision nocturne (image 3) fonctionne très bien et la reconnaissance faciale est efficace. Rien n’échappe à Welcome, avec son angle de vue de 130°. Pour la partie connectique, Welcome dispose d’une carte micro-SD de 10 Go fournie, soit environ 100 vidéos (existe aussi en 64 Go). Cela est peu, car imaginez le nombre de passages par jour dans votre entrée.

L’application mobile : complète et intuitive
Vous remarquerez toutefois sur toutes les photos jointes une erreur. Netatmo se nomme Netmato. Eh oui, une erreur s’était glissée et aucun testeur à part smarthome Electricien+ ne s’en était aperçu. L’application Welcome, testée sur iPhone 5 est complète et intuitive. Au début, il faut procéder aux réglages et spécifier ses préférences d’utilisation. On peut choisir entre « être toujours alerté » ou « seulement lors de mes absences » (image 4). Ensuite vient l’apprentissage des visages (images 5 et 6) et
il s’agit de se positionner bien en face du capteur pour être pris en photo. Un minimum de 10 fois est nécessaire. Il est alors facile d’accéder aux événements (image 7) et de les visionner après coup. Enfin, Welcome envoie des notifications avec le nom de la personne vue (image 8).

La caméra fonctionne très bien, mais…
Tout pourrait être formidable, mais Netatmo prodigue quelques conseils pour que la reconnaissance faciale soit optimale, comme de positionner la caméra face à l’entrée (détection des visages de face ou de trois quarts) et éviter le contre-jour. La difficulté commence car, nécessairement, la porte d’entrée donne sur l’extérieur pendant qu’à l’intérieur il fait sombre. Dans mon cas, mon entrée est blanche et la porte en chêne. Quand quelqu’un entre, la lumière est renvoyée par le blanc et parfois la façade du voisin étincelle littéralement, surtout l’été. A
u bout de deux semaines de test, Welcome ne me reconnaissait toujours pas alors que cela fonctionnait pour les autres membres de la famille.

Pour des questions d’ondes absorbées, toutes les veilles des appareils et le Wi-Fi de ma maison sont coupées entre 23 h et 8 h du matin (image 9). Malheureusement, n’ayant pas de prises Ethernet dans l’entrée, les détections de Welcome n’étaient plus actives la nuit. Il faut donc penser à réactiver le Wi-Fi lors des absences prolongées. Il est à noter que l’appareil chauffe beaucoup et on peut se demander si les composants résisteront avec le temps tant la dissipation thermique est faible.

Mon avis
Cette caméra à détection faciale fonctionne très bien, même si des corrections doivent être apportées, principalement sur la détection en contre-jour. Son esthétique est vraiment très soignée et s’adapte à toutes les décorations. Elle est surtout très abordable. Elle est vendue 189 € alors que ses concurrentes réclament un abonnement mensuel pour enregistrer les vidéos (par exemple : 7,95 € par mois pour 7 jours de vidéo et 19,95 € par mois pour 30 jours pour la Home, de Withings).

Test réalisé fin juin 2015 par David Le Souder

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire en remplissant les champs ci-contre ou utilisez votre compte